En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
-
5 443.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 358.59
-
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 833.11
+0.17 %

Degroof Petercam juge que le resserrement de la politique de la BCE "n'est pas certain"

| AOF | 187 | Aucun vote sur cette news
Degroof Petercam juge que le resserrement de la politique de la BCE "n'est pas certain"
Credits  ShutterStock.com


A la question de savoir si la BCE va prendre le risque de resserrer sa politique monétaire, Bruno Colmant, chef économiste de la Banque Degroof Petercam, répond avec prudence : "Ce n’est pas certain. J’ai même l’intuition qu’elle pourrait temporairement prolonger son soutien monétaire". En tout état de cause, l'expert est convaincu d'une chose : rien ne sera décidé avant les élections allemandes puisque ce pays est un fervent partisan de l'orthodoxie budgétaire et monétaire.

"Il serait donc impensable que la BCE pollue la réélection probable d'Angela Merkel avec un message de complaisance", commente Bruno Colmant.

Le scepticisme du chef économiste de Degroof Petercam est alimenté par un constat : le triple objectif du QE, à savoir stimuler l'inflation, affaiblir l'euro et refinancer les dettes publiques d'Etats surendettés, n'a pas vraiment été atteint.

Sur le plan de l'inflation d'abord, "cet objectif n'est pas atteint et la BCE semble en avoir fait son deuil. Manifestement, et à la surprise de nombreux économistes, un facteur subjuguant domine l'économie dans sa faible croissance : c'est le vieillissement de la population. Face à cette réalité démographique, une création monétaire est de peu d'effet", explique Bruno Colmant.

Du côté de l'euro, il se renforce depuis plusieurs semaines, a gagné environ 14% depuis le début de l'année face au dollar, un renforcement qui se fait au détriment des exportations européennes.

Enfin, "les dettes publiques sont, quant à elles, toujours très élevées. Seuls les taux d'intérêt anormalement bas imposés par la BCE autorisent, pour les pays faibles de la zone euro, leur soutenabilité", rappelle le chef économiste de Degroof Petercam.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...