En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 836.93 PTS
-1.22 %
4 840.5
-0.99 %
SBF 120 PTS
3 851.74
-1.04 %
DAX PTS
10 784.84
-1.28 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.131
-0.39 %

Début de semaine maussade pour les Bourses européennes

| AOF | 198 | Aucun vote sur cette news
Début de semaine maussade pour les Bourses européennes
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens ont entamé la semaine par un recul, dans un contexte toujours caractérisé par les inquiétudes concernant la guerre commerciale sino-américaine, le Brexit et le budget italien. Ainsi, le CAC 40 a perdu 0,79% à 4 985,45 points et l’EuroStoxx 50 a reculé de 0,64% à 3160,33 points. Outre-Atlantique, la tendance n’est guère meilleure, avec un S&P 500 cédant 1,26% et un Nasdaq Composite lâchant 2,18%.



La prudence a dominé sur les marchés européens ce lundi. Et pour cause : aucune avancée concrète n'a été réalisée dans la résolution du conflit commercial opposant les Etats-Unis et la Chine. De plus, en Europe, les risques récurrents de ces dernières semaines demeurent, qu'il s'agisse de l'hypothèse d'un Brexit sans accord ou de l'affrontement sur le budget italien.

Sur le front macroéconomique, aucun catalyseur majeur n'était au programme. Le seul indicateur publié était toutefois nettement au-dessous des attentes. L'indice NAHB, qui mesure la confiance des constructeurs immobiliers aux Etats-Unis, a chuté de 8 points à 60 points en novembre, pour un consensus de 67.

Côté valeurs, Renault (-8,43%) a chuté lourdement. Son partenaire Nissan a accusé Carlos Ghosn de pratiques financières graves et inacceptables. Pour sa part, Vallourec (-27,34%) a poursuivi sa dégringolade de vendredi. Enfin Technicolor (-16,34%) n'a guère profité d'une information de Reuters selon laquelle le groupe technologique envisageait plusieurs scénarios, dont une vente totale ou partielle.



source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Communiqué de presse 14 décembre 2018 - N° 29   SCOR apporte son soutien à la science actuarielle avec l'attribution des prix de l'actuariat dans sept pays en 2018   En…

Publié le 14/12/2018

Elle était inespérée, mais elle est intervenue Theresa May a obtenu la confiance de 200 députés et sauvé sa tête hier lors du vote de...

Publié le 14/12/2018

Sensorion prend 6,2% à 1,14 euro dans un volume de 0,6% du capital ce vendredi, le groupe ayant annoncé l'atteinte du critère principal de tolérance...

Publié le 14/12/2018

La faiblesse du cours de bourse de Rexel, qui vient de perdre près du tiers de sa valeur en six mois et la moitié en cinq ans, attire l'intérêt...

Publié le 14/12/2018

Le chinois CGN et le français EDF annoncent que l'unité numéro 1 de la centrale nucléaire de Taishan (Chine) est devenue le premier EPR au monde à entrer en exploitation commerciale. Ce jalon…