En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
-
4 450.50
-
SBF 120 PTS
3 499.45
-
DAX PTS
10 332.89
-0.23 %
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+2.24 %

Confinement : Français, arrêtez la chasse aux oeufs !

| AOF | 1065 | Aucun vote sur cette news
Confinement : Français, arrêtez la chasse aux oeufs !
Credits  ShutterStock.com


Les Français ont, semble-t-il, mal interprété le pourtant vieil adage : "ne pas mettre ses oeufs dans le même panier". Depuis le confinement, ils ont en effet tendance à mettre... tous les oeufs disponibles dans leurs caddies. Cette pratique des plus douteuses en ces temps où les valeurs de solidarité, partage, humanité sont devenues des slogans, a conduit la filière français des oeufs à sortir de sa coquille. Selon elle donc, les commandes de la distribution ont fait des bonds pouvant aller jusqu'à + 60 %.

Résultat, les magasins ont rapidement été vidés de leurs stocks, créant des ruptures momentanées en rayons... Face à cette situation ubuesque, la filière tient à rassurer : il ne s'agit pas d'un phénomène de pénurie car la production d'œufs est assurée quotidiennement. La France est le 1er pays producteur d'œufs en Europe et elle met chaque année sur le marché plus de 14 milliards d'œufs.

Chaque maillon est en effet sur le pont : que ce soit dans les couvoirs, les élevages, les fabriques d'aliment, les centres d'emballage, les entreprises de transport ou de distribution. Tous ces acteurs de la filière sont en ordre de marche pour répondre aux besoins des Français et feront face aux contraintes de la crise actuelle, assure l'interprofession française des œufs.

Sous tension, la filière met tout en œuvre pour relever le défi et honorer les commandes. Les centres d'emballage ont ainsi rationnalisé leur activité pour se concentrer sur un nombre de références réduit.

Les entreprises d'ovoproduit, dont l'activité est en forte baisse (fermeture des établissements de la restauration collective et commerciale), réorientent les œufs disponibles, lorsque cela est possible, vers la distribution pour répondre à la demande croissante des consommateurs.

Aujourd'hui précise la filière, des opérations de réapprovisionnements sont ainsi menées vers un maximum de magasins sur tout le territoire.

Dans les jours à venir, la filière prévoit une stabilisation des commandes de la part de la distribution, d'un niveau supérieur à la normale de l'ordre de + 20 % à +25%, qu'elle devrait pouvoir assurer si les Français ne stockent pas déraisonnablement ce produit qui ne craint pas la pénurie.

Philippe Juven, Président du CNPO, Interprofession française des œufs, souligne : " Je tiens à saluer le dévouement de tous les professionnels qui, chaque jour, vont sur le terrain pour assurer la continuité des activités de notre filière. C'est grâce à eux, collaborateurs et partenaires, que nous allons pouvoir continuer à fournir des œufs aux Français. Ils travaillent dans les élevages, les centres d'emballage, les transports et la distribution. Nous sommes à leur côté pour leur permettre d'accomplir leur mission sereinement".



source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Le produit de cette émission obligataire sera utilisé pour le refinancement du crédit relais conclu dans le contexte de l'acquisition d'Altran Technologies...

Publié le 08/04/2020

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 08/04/2020

Sur les farines de sarrasin, l'activité est fortement impactée avec la fermeture des crêperies et restaurants...

Publié le 08/04/2020

U10, qui ne distribuera pas de dividende, précise l'impact de la crise sanitaire...

Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...