En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
-0.57 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.137
+0.01 %

Candriam : une équation américaine à plusieurs inconnues

| AOF | 275 | Aucun vote sur cette news
Candriam : une équation américaine à plusieurs inconnues
Credits  ShutterStock.com


Au sein d’une économie mondiale plus stable et plus dynamique à l’aube de 2018, beaucoup d’inconnues subsistent aujourd’hui aux Etats-Unis, affirme Anton Brender, chef économiste chez Candriam. Parmi celles-ci figurent en particulier la réforme fiscale. Les deux projets émanant respectivement de la Chambre des Représentants et du Sénat viennent d’être approuvés et il reste à les réconcilier.

" Quel que soit le résultat final, une baisse de l'impôt sur les sociétés semble acquise ; elle a toutefois peu de chances de déclencher une reprise soutenue de l'investissement ", note Anton Brender. Ce dernier fait remarquer que les profits après impôts des entreprises étaient déjà énormes avant cette réforme et qu'elles n'investissent pas pour autant. Elles préfèrent verser des dividendes ou racheter des actions.

Grâce à une stimulation budgétaire via la hausse du budget de la défense et l'argent nécessaire pour reconstruire les régions touchées par les ouragans, ainsi que les baisses d'impôts, la croissance pourrait atteindre 2,7 % en 2018 après 2,3% en 2017, prévoit le gestionnaire d'actifs. Elle devrait cependant retomber par la suite.

Le marché du travail continuant de se tendre, la Réserve fédérale poursuivra la normalisation de sa politique monétaire. Selon Candriam, la Fed va faire au moins ce qu'elle a annoncé, soit trois hausses des taux l'année prochaine. Anton Brender rappelle qu'historiquement les marchés ont l'habitude de se tromper dans leurs anticipations.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...