5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Candriam table sur un discours "conciliant" de la BCE demain

| AOF | 106 | Aucun vote sur cette news
Candriam table sur un discours "conciliant" de la BCE demain
Credits  ShutterStock.com


Pour Nicolas Forest, responsable de la gestion obligataire chez Candriam, le marché "se prépare à un résultat légèrement conciliant" de la réunion de politique monétaire de la BCE demain. D'un côté, l'institution de Francfort devrait annoncer une réduction de moitié des achats mensuels (de 60 à 30 milliards d'euros), avec un engagement sur neuf mois jusqu’en septembre 2018.

"Dans le même temps, nous nous attendons à ce que la BCE délivre une communication claire au sujet de sa stratégie de réinvestissement. Le réinvestissement des obligations arrivant à maturité revêtira, en effet, une importance plus grande dans le programme d'achat de 2018. Une communication claire en matière de réinvestissement, en termes de volume, devrait également permettre d'atténuer l'impact d'achats nets plus faibles", ajoute Nicolas Forest, chez Candriam.

De l'autre côté, la BCE devrait maintenir son programme d'achat "ouvert", ce qui signifie qu'elle devrait maintenir son engagement de racheter plus d'actifs ou bien sur une période plus longue, si nécessaire, en raison d'une progression plus lente de l'inflation ou en raison de la situation financière, prévoit l'expert de la gestion obligataire. Elle devrait également réitérer que les taux d'intérêt vont rester bas pour une longue période et bien après la fin de l'assouplissement quantitatif.

"La BCE va probablement mettre l'accent sur la durée, le volume total du programme d'achat et sur sa politique de réinvestissement. Tant cette approche graduelle qu'un discours conforme aux attentes de marché sur le ton de la prudence devraient limiter le risque de réaction négative, tant pour les marchés obligataires que pour les marchés actions. En fin de compte, la réaction de l'euro dépendra du message général de la déclaration", résume le responsable de la gestion obligataire chez Candriam.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS