5 535.26 PTS
-
5 537.0
-
SBF 120 PTS
4 427.90
-
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.83 %
Nikkei PTS
24 029.57
-0.39 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Candriam plébiscite l'environnement économique européen

| AOF | 153 | Aucun vote sur cette news
Candriam plébiscite l'environnement économique européen
Credits  ShutterStock.com


Candriam salue la solidité de l'environnement économique de la zone euro. La croissance européenne est désormais aussi forte que la croissance américaine et anglaise. Victor Constâncio, vice-président de la BCE, s'est ainsi réjoui que la croissance était tirée principalement par la forte demande domestique, souligne Nicolas Forest,

responsable de la gestion obligataire chez Candriam. La croissance réelle par habitant est ainsi l'une des plus solides des pays développés: 2% en 2017 contre seulement 1,5% aux Etats-Unis.

Depuis juin 2014 - date de la mise en place du programme exceptionnel de la BCE - plus de 7 millions d'emplois ont été créés. Il est aussi notable de constater que le déficit européen s'est considérablement amélioré de -5,4% en mars 2010 à -0,3% au premier trimestre 2017, avec un effort considérable des pays les plus déficitaires, de sorte que peu de pays européens auront en 2017 un déficit primaire inférieur à -3%.

Dans ce contexte, le FMI a révisé à la hausse ses anticipations de croissance pour la zone Euro à 1,9% pour 2018, alors qu'il a baissé ses anticipations pour le Royaume-Uni à 1,5% et qu'il a émis des réserves sur la croissance américaine -dont la solidité dépendra de la possible réforme fiscale.

Enfin, alors que la balance des comptes courants devrait rester largement excédentaire en zone euro autour des 3%, les économies américaines et britanniques resteront structurellement déficitaires, assure Candriam.

D'autre part, d'un point de vue politique, la surprise est encore plus grande tant la zone euro apparaît pour nombre d'investisseurs comme relativement solide, note Nicolas Forest, surtout par comparaison au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

A mi-chemin des réformes structurelles, la zone euro finalise l'union bancaire, travaille sur un possible renforcement de l'union fiscale et devrait renforcer l'ESM. "Si la croissance européenne reste cyclique, il est important de mentionner le sentiment positif sur les réformes structurelles engagées pour renforcer l'union. Les idées du Président Macron -sans être neuves- sont largement bien reçues par les investisseurs, et pourraient renforcer la crédibilité de la zone euro", prévoit le responsable de la gestion obligataire de Candriam.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2018

Tout faire pour convaincre la Cour d'appel de son bon droit...

Publié le 23/01/2018

Revue collective du dossier réglementaire...

Publié le 23/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/01/2018

  Atari innove pour accélérer le développement de son catalogue de plus de 200 jeux Accord avec StartEngine pour financer un premier jeu, RollerCoaster Tycoon®, sur la…

Publié le 23/01/2018

"Cet exercice a également été marqué par le franchissement d'étapes majeures sur nos axes prioritaires de développement"...

CONTENUS SPONSORISÉS