En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

Candriam observe que le mandat des banques centrales a évolué et justifie le resserrement monétaire à venir

| AOF | 239 | Aucun vote sur cette news
Candriam observe que le mandat des banques centrales a évolué et justifie le resserrement monétaire à venir
Credits  ShutterStock.com


Lorsque l'on évoque la fin des politiques monétaires non conventionnelles, l'un des arguments pour justifier une remontée graduelle des taux, voire un ajournement pur et simple du resserrement monétaire, est la faiblesse de l'inflation. Pourtant, assure Nicolas Forest, responsable de la gestion obligataire chez Candriam, "les banques centrales américaines et européennes devraient annoncer cet automne des actions sur leur bilan, et la Fed pourrait même envisager une nouvelle hausse de son taux directeur en décembre".

Donc, même avec une inflation "significativement" inférieure à 2% en Europe et aux Etats-Unis, le resserrement monétaire devrait devenir réalité.

Pour Nicolas Forest, de Candriam, l'explication à ce paradoxe apparent est à chercher du côté du mandat qui est celui des banques centrales. Ce dernier a évolué progressivement : initialement mises en place pour lutter contre la forte inflation et assurer la stabilité des prix, la BCE, la Fed et les autres sont devenues depuis 2008 les garants de la stabilité financière dans son ensemble.

"Le mandat des banques centrales s'est de facto bel et bien élargi pour protéger le système financier de la spéculation et éviter la faillite du système bancaire et financier. Dans ce contexte, elles sont aussi devenues les gardiennes de nouvelles politiques macro-prudentielles", souligne le responsable de la gestion obligataire de Candriam. Qui ajoute : "Pour comprendre et anticiper les banques centrales, il faut donc prendre en compte l'objectif implicite de stabilité financière. Cet objectif peut se lire à double sens : soutenir les marchés à la baisse, éviter la surévaluation à la hausse".

Dans ce contexte, Candriam s'attend à ce que la Fed diminue graduellement la taille de son bilan et envisage éventuellement une nouvelle hausse de son taux directeur entre décembre et mars 2018. Quant à la BCE, "elle devrait annoncer en octobre qu'elle continuera d'acheter des obligations mais moins (40 milliards par mois) avant de stopper son programme au deuxième semestre de 2018. Une hausse de taux semble à ce jour écartée dans les prochains mois, même si elle ferait beaucoup de sens pour le système bancaire européen", conclut Nicolas Forest.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/06/2018

Les géants bancaires américains sont "solidement capitalisés" et devraient résister à une crise économique sévère malgré de lourdes pertes, a estimé jeudi la banque centrale américaine…

Publié le 21/06/2018

Des manifestants contre le gouvernement brandissent leurs armes artisanales derrière une barricade à Managua, le 20 juin 2018 ( MARVIN RECINOS / AFP )Des milliers d'habitants de Masaya, la ville…

Publié le 21/06/2018

Le député européen Younous Omarjee et le sénateur Thani Mohamed Soilihi participent à une manifestation le 25 septembre 2015 à Mamamoutzou à Mayotte ( Ornella LAMBERTI / AFP/Archives )Les…

Publié le 21/06/2018

Les forces pro-gouvernementales yéménites dans la région d'el-Fazah, dans la province d'Hodeida, le 15 juin 2018 ( STRINGER / AFP/Archives )Les forces progouvernementales yéménites ont…

Publié le 21/06/2018

Le général Ahmed al-Mesmari, porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL), à Benghazi, le 21 juin 2018 ( Abdullah DOMA / AFP )L'homme fort de l'Est libyen Khalifa Haftar a lancé jeudi…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...