5 365.92 PTS
+0.00 %
5 359.00
-0.03 %
SBF 120 PTS
4 270.65
+0.00 %
DAX PTS
13 153.08
-0.11 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BFT IM mise sur un discours encore accommodant de Mario Draghi demain

| AOF | 108 | Aucun vote sur cette news
BFT IM mise sur un discours encore accommodant de Mario Draghi demain
Credits  ShutterStock.com


"Le soutien monétaire de la BCE conserve actuellement sa raison d’être, même si la reprise économique à l’œuvre en zone euro permet désormais de réduire les besoins de stimulus monétaires", assure Laurent Gonon, directeur de la gestion Taux chez BFT Investment Managers, à quelques heures de l'annonce de la décision de politique monétaire de la BCE. Pour l'expert de BFT, Mario Draghi, le président de la BCE, devrait conserver un discours accommodant au cours de la réunion de demain car la situation n'incite pas la BCE à se précipiter.

Sur le front de l'inflation d'abord, "si le risque de déflation a clairement disparu, l'inflation en zone euro reste toujours en-dessous de son objectif à long terme de 2% sur 12 mois. L'inflation pourrait même retomber aux alentours de 1% dans les prochains mois en raison de la réduction de certains effets de base", rappelle Laurent Gonon.

Ensuite, l'autre raison pour laquelle Mario Draghi devrait conserver un discours modéré tient au fait que le risque politique n'a pas disparu en zone euro. S'il est désormais passé au second plan, ce risque reste présent en Catalogne et en Italie et pourrait éventuellement se traduire par un retour de la volatilité sur les marchés de taux, prévient le directeur de la gestion Taux de BFT.

Outre cette perspective du maintien d'un discours accommodant de Mario Draghi, Laurent Gonon prévoit que la BCE devrait annoncer demain une baisse des montants du quantitative easing à 30 milliards d'euros par mois à partir de janvier 2018, pour une durée de 9 mois.

"Ce scénario semble être anticipé par une majorité d'investisseurs et donc déjà intégré aux valorisations des marchés obligataires. Si la BCE annonce finalement des montants plus élevés ou une prolongation plus tardive du plan de rachats d'actifs, les investisseurs pourraient se montrer enthousiastes et les taux pourraient donc enregistrer un mouvement de baisse. Il faut en revanche s'attendre à l'effet inverse en cas de déception par rapport à ce scénario", indique le directeur de la gestion Taux chez BFT Investment Managers.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Après être sorti à la hausse d'une large figure de consolidation en triangle symétrique, le titre valide une figure de continuation haussière en biseau descendant, militant pour une poursuite de…

Publié le 22/11/2017

NextStage, société d’investissement cotée, a annoncé que son actif net réévalué à fin septembre s’élevait à 159,9 millions d’euros. Il s’élève à 110,22 euros par action (+0,3% par…

Publié le 22/11/2017

Après avoir rejeté hier l'offre de 8,05 milliards d'euros de Fortum, soit 22 euros par action, Uniper a annoncé aujourd'hui la suppression d'environ 2 000 emplois, soit 14% de ses effectifs, d'ici…

Publié le 22/11/2017

Le bureau d'études démarre le suivi à l'achat...

Publié le 22/11/2017

Midcap Partners n'est plus à la vente

CONTENUS SPONSORISÉS