Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 865.78 PTS
+1.48 %
6 875.0
+1.69 %
SBF 120 PTS
5 335.32
+1.43 %
DAX PTS
15 380.79
+1.39 %
Dow Jones PTS
35 227.03
+1.87 %
15 846.16
+0.85 %
1.128
-0.02 %

BCE : Beaucoup de chose à discuter mais peu de choses à dire, selon ING

| AOF | 262 | Aucun vote sur cette news
BCE : Beaucoup de chose à discuter mais peu de choses à dire, selon ING
Credits  ShutterStock.com


La réunion de la BCE de cette semaine doit préparer le terrain pour la grande réunion de décembre, qui devrait être riche en décisions, écrit Charlotte de Montpellier, économiste d'ING. Il est probable qu'il y ait beaucoup de discussion à huis clos, mais peu de communication, indique l'économiste. En effet, il semble y avoir un fossé grandissant entre les " faucons " et les " colombes " au sein de la BCE ; soit entre les membres de la BCE favorables à une sortie des mesures d'urgence et ceux qui craignent encore davantage une inflation à moyen terme trop faible plutôt que trop élevée.

Pousser le débat publiquement dans une certaine direction ne ferait qu'élargir le fossé au lieu de le combler.

Il y aura beaucoup de choses à discuter. Les taux d'inflation réels ont une fois de plus été supérieurs aux projections de la BCE, et la hausse des prix de l'énergie et les frictions de la chaîne d'approvisionnement compliquent la vie de la BCE.

Alors que la poussée actuelle de l'inflation globale sera clairement considérée comme un argument pour certains membres de la BCE pour réduire les achats d'actifs, d'autres membres pourraient faire valoir que la hausse des prix de l'énergie affectera la consommation privée et retardera donc la reprise de la zone euro, mettant en garde contre tout retrait prématuré du soutien monétaire.

Le procès-verbal de la réunion de septembre avait déjà montré que les risques d'inflation à la hausse étaient de plus en plus discutés. Les développements de ces dernières semaines n'ont rien fait pour tempérer cette discussion.

Pour être clair, il ne s'agit pas d'une discussion sur le relèvement des taux d'intérêt ou l'introduction de politiques monétaires restrictives. Il s'agit de savoir si les mesures d'urgence actuelles sont encore nécessaires, et dans quelle mesure.

Par conséquent, ING s'attend à une discussion sur l'évolution du programme PEPP au-delà de mars 2022 (comment éviter un effet une chute brutale et quelle quantité d'assouplissement quantitatif est nécessaire après 2022?), mais ING n'attend pas d'annonce lors cette réunion d'octobre. L'annonce devrait venir en décembre.

Selon Charlotte de Montpellier, la solution la plus simple pour la BCE serait de supprimer progressivement les achats du PEPP en 2022, éventuellement avec un nouveau troisième programme d'achat d'actifs pendant quelques mois pour maintenir la flexibilité du PEPP (et cela permettrait à la BCE de continuer à acheter des obligations grecques). Charlotte de Montpellier n'attend pas de hausses de taux avant la deuxième moitié de 2023.

source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/12/2021

Le logo de TIM au siège de l'opérateur de télécommunications à Rozzano au sud de Milan, le 29 mars 2019 ( Miguel MEDINA / AFP/Archives )Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia (Tim),…

Publié le 06/12/2021

Le Premier ministre indien Narendra Modi (d) et le président russe Vladimir Poutine, le 6 décembre 2021 à New Delhi ( Money SHARMA / AFP )Le président russe Vladimir Poutine a loué en l'Inde…

Publié le 06/12/2021

Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020 ( Angela Weiss / AFP )La Bourse de New York a nettement rebondi lundi et le Dow Jones a effacé les pertes de la…

Publié le 06/12/2021

Le Parti communiste chinois (PCC) s'est résolu lundi à afficher son "soutien" au secteur, et la banque centrale chinoise a abaissé de 0,5 point le taux de réserve obligatoire des banques.

Publié le 06/12/2021

Le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse sur la situation sanitaire, le 6 décembre 2021 à l'Hôtel Matignon, à Paris ( Thomas SAMSON / POOL/AFP )Fermeture des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2021

Au sein de Mare Nostrum, et en collaboration avec les différentes divisions du Groupe, Hanane Blanco aura pour missions de participer activement à la définition

Publié le 06/12/2021

Fermentalg souhaite associer l'ensemble des actionnaires existants à la réussite du programme Blue Origins...

Publié le 06/12/2021

Durant sa carrière, Jordan Cohen a apporté sa contribution à de nombreux projets cinématographiques et télévisuels...

Publié le 06/12/2021

En 2021, l'objectif de chiffre d'affaires consolidé et l'Ebitda sont impactés, en fin d'exercice, par la hausse des prix de l'énergie...

Publié le 06/12/2021

La concession, d'une durée de 20 ans, couvrira la production, le stockage, le transport et la distribution d'énergie frigorifique de la ville de Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne