5 286,23
+0,33 %
13 139,17
+0,39 %
4 188,58
+0,32 %
6 016,54
+0,22 %
DAX
12 473,73
+0,15 %
5 508,03
+0,00 %
20 763,89
+1,05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés actions sont à l'arrêt

| AOF | 130 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés actions sont à l'arrêt
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains sont étales après une demi-journée de cotation, faute de catalyseurs pour reprendre leur progression. Dans un contexte de valorisations élevées, la tendance hésitante sur le marché pétrolier n'apporte aucun soutien aux actifs risqués. Parallèlement, l'effet apaisant du discours de la Fed sur l'avenir de son resserrement monétaire a achevé de se dissiper. Enfin, les statistiques n'ont pas eu le moindre impact. Du côté des valeurs, Adobe et Tiffany sont soutenus par leurs résultats. Le Dow Jones et le S&P500 sont tous deux à l'équilibre à 20 933,4 et 2 381,4 points.

Le secteur technologique est à la fête depuis deux jours. Après Oracle hier, Adobe (+5,51% à 129,09 dollars) affiche non seulement la plus forte hausse de l'indice S&P 500, mais inscrit au passage un nouveau record historique. L'éditeur de logiciels d'édition a fait état d'une croissance de 56% de son bénéfice net du premier trimestre clos début mars à 398,4 millions de dollars, soit 81 cents par action. Hors exceptionnels, le bénéfice par action de l'éditeur de logiciels s'est élevé à 94 cents, dépassant de sept cents le consensus FactSet.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board a progressé de 0,6% en février comme il l'avait fait en janvier.

L'indice de confiance du consommateur américain publié par l'Université du Michigan est ressorti à 97,6 pour la première estimation de mars. Le consensus Reuters était de 97 après un mois de février à 96,3.

Aux Etats-Unis, la production industrielle a stagné en février après avoir baissé de 0,1% (révisé de -0,3%) en janvier. Le consensus Reuters était de +0,2%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ADOBE

Adobe a fait état d'une croissance de 56% de son bénéfice net du premier trimestre clos début mars à 398,4 millions de dollars, soit 81 cents par action. Hors exceptionnels, le bénéfice par action de l'éditeur de logiciels s'est élevé à 94 cents, dépassant de sept cents le consensus FactSet. Les revenus trimestriels d'Adobe ont augmenté pour leur part de 21% à 1,68 milliard de dollars. Là encore, les analystes étaient moins optimistes. Ils tablaient sur 1,65 milliard pour le compte du premier trimestre.

CHEVRON
La major américaine Chevron a confirmé que le puits Anchor, découvert en janvier 2015 dans des eaux profondes du Golfe du Mexique, contenait d'importantes réserves de pétrole. Chevron détient une participation de 55% dans la découverte d'Anchor, dont il est l'exploitant. Les autres actionnaires du projet sont Cobalt International Energy (20%), Samson Offshore Anchor (12,5%) et Venari Resources (12,5%).

FCA
Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a cédé 1,17% du capital du groupe CNHI, maison-mère de Volvo notamment, pour un montant de 144,3 millions d'euros. FCA ne détient désormais plus aucune action de CNHI.

KKR
KKR, CDPQ et les salariés ont annoncé le rachat de la société de courtage en assurances USI pour 4,3 milliards de dollars. La transaction est prévue pour aboutir d'ici la fin du deuxième trimestre.

STARBUCKS
Starbucks a annoncé avoir émis la première obligation verte libellée en yens jamais émise au niveau mondial, pour un montant de 85 milliards de yens. Cette opération fait suite à une précédente émission de titre "environnementaux" en mai 2016 aux Etats-Unis.

TIFFANY
Tiffany & Co a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions. Au titre de son quatrième trimestre fiscal clos fin janvier, le joailler américain a réalisé un bénéfice net de 157,8 millions de dollars, ou 1,26 dollar par action, contre 163,2 millions, ou 1,28 dollar par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,45 dollar, au dessus du consensus qui le donnait à 1,39 dollar. Le chiffre d'affaires a progressé de 1% à 1,23 milliard. Wall Street tablait sur 1,22 milliard.

VALEANT
Le fonds activiste ValueAct Capital a relevé sa participation de 4,4% à 5,2% dans le laboratoire canadien Valeant. Cette annonce survient trois jours après la sortie du capital de son principal actionnaire, William Ackman.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/04/2017

Wall Street gagne plus de 1% à l'approche de la mi-séance dans le sillage des places européennes. Les investisseurs sont rassurés par les résultats du premier tour des élections présidentielles…

Publié le 20/04/2017

Les marchés américains sont dans la roue de leurs homologues européens qui clôturent à l'instant une belle séance. Le CAC 40 n'avait plus autant progressé depuis le 1er mars. Comme de ce côté…

Publié le 19/04/2017

Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé. Le Dow Jones est en léger repli pénalisé par la chute de plus de 5% d'IBM liée à l'annonce d'une contraction plus marquée que…

Publié le 18/04/2017

Les investisseurs ne se montrent guère plus enclins que leurs homologues européens à revenir sur les actifs risqués en ce début de semaine. Alors qu'ils avaient bien commencé la semaine en…

Publié le 13/04/2017

Depuis quelques jours, les investisseurs font leurs comptes et les résultats sont sans appel : les menaces qui pèsent au niveau mondial - géopolitique, élections, changes... - sont trop…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
CONTENUS SPONSORISÉS