En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 889.52 PTS
+0.09 %
4 898.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
3 869.15
+0.12 %
DAX PTS
12 674.88
+0.66 %
Dow Jones PTS
27 433.48
+0.17 %
11 139.39
-1.13 %
1.179
-0.76 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices résistent aux tensions diplomatiques sino-américaines

| AOF | 413 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices résistent aux tensions diplomatiques sino-américaines
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains se maintiennent proches de l'équilibre. Contrairement à ce que laissaient penser les futures, les valeurs technologiques font preuve d’une légère faiblesse. Texas Instruments recule ainsi en dépit de résultats et des perspectives moins mauvais que prévu. L’actualité du jour est dominée par les tensions diplomatiques sino-américaines. Washington a ordonné la fermeture du consulat chinois d'Houston d'ici vendredi et Pékin promet des représailles. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,30% à 26 921,10 points tandis que le Nasdaq Composite s’effrite de 0,08% à 10 671,70 points.

Les résultats et les perspectives moins mauvais que prévu de Texas Instruments n’empêchent pas le titre de reculer : -2,67% à 131,86 dollars. Si sa performance a été pénalisée par son exposition au marché automobile, en baisse de plus de 40% sur un an, le fabricant de semi-conducteurs a bénéficié de la vigueur relative des marchés industriels, du PC et des centres de données. Le premier était en hausse de 2% tandis que celui des produits électroniques grand public a progressé d’environ 10%.


Les chiffres économiques du jour


Les ventes de logements anciens ont atteint 4,72 millions d’unités en rythme annuel au mois de juin, en ligne avec le consensus Briefing.com de 4,7 millions.


Les valeurs à suivre aujourd'hui

BAKER HUGHES
Baker Hughes a dévoilé des résultats trimestriels plus dégradés qu'attendu en raison de la chute de demande de pétrole et de gaz liée à la crise du coronavirus. Au deuxième trimestre, la société de services pétroliers a accusé une perte nette de 201 millions de dollars, ou - 31 cents par action. Hors éléments exceptionnels, la perte ressort à 5 cents par action. Wall Street tablait sur une perte d'1 cent par action. Le chiffre d'affaires a chuté de 21% à 4,74 milliards. Le consensus le donnait à 4,79 milliards.

BIOGEN
Biogen a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes grâce notamment à son traitement de la sclérose en plaques Tecfidera. La biotech américaine a relevé ses prévisions annuelles. Au deuxième trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net en hausse de 3,5% à 1,54 milliard de de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 10,26 dollars, au-dessus du consensus qui le donnait à 8,02 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 2% à 3,68 milliards. Wall Street visait 3,43 milliards.

BOEING

Nouveaux reports de commandes en vue pour Boeing. Cathay Pacific Airways est, en effet, en discussions avancées avec le géant américain pour reporter des commandes d'appareils 777-9. L'objectif de la compagnie aérienne, basée à Hong-Kong, est de préserver son cash pour traverser la tempête que représente la pandémie de Covid-19.

PFIZER
Pfizer et son partenaire BioNTech ont annoncé un accord d'1,95 milliard de dollars avec le gouvernement américain pour la commande de 100 à 500 millions de doses de BNT162, leur candidat vaccin contre le covid-19, si celui-ci obtient les autorisations nécessaires de la part de la FDA. Les deux laboratoires devraient lancer ce mois-ci leurs essais cliniques de phase 2b/3 et, si ces derniers sont convaincants, espèrent obtenir les autorisations aux Etats-Unis avant octobre. Ils prévoient de fabriquer 100 millions de doses d'ici la fin de l'année, et plus de 1,3 milliard d'ici fin 2021.

SNAP

Le service de messagerie Snapchat a présenté hier soir une performance trimestrielle globalement en ligne avec les attentes. Au deuxième trimestre, le groupe a enregistré une perte nette de 325,95 millions de dollars, soit 23 cents par action, à comparer avec une perte nette de 255,17 millions de dollars, représentant 19 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte est limitée à 9 cents par action, en ligne avec le consensus FactSet. Ses revenus ont bondi de 17% à 454,16 millions de dollars, ressortant au delà des attentes du marché : 442 millions de dollars.



SPOTIFY

Spotify et Universal Music Group (UMG), filiale de Vivendi, ont annoncé mercredi avoir signé un accord de licence pluriannuel. Bien que les termes du contrat ne soient pas révélés, le Wall Street Journal affirme que celui-ci permet à la plateforme de musique en ligne de sécuriser son catalogue et d'intégrer le label au coeur de sa stratégie de "marché biface". Celle-ci implique que les maisons de disque financent elles aussi les plateformes de streaming pour obtenir des services de marketing ou encore d'analyse de données.

TESLA
JPMorgan a réitéré sa recommandation Sous-pondérer et son objectif de cours de 295 dollars sur le titre Tesla. Pour justifier sa position, le broker américain met en avant la valorisation élevée, les attentes importantes des investisseurs et un risque d'exécution non négligeable.

TEXAS INSTRUMENTS
Texas Instruments a présenté des résultats et des perspectives moins mauvais que prévu. Au deuxième trimestre, le fabricant de semi-conducteurs a vu son bénéfice net augmenter de 6% à 1,38 milliard de dollars, soit 1,48 dollar par action. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,15 dollar, dépassant le consensus FactSet s'élevant 88 cents. Les ventes du troisième trimestre ont, elles, baissé de 12% à 3,24 milliards de dollars contre un consensus de 2,95 milliards de dollars.

UNITED AIRLINES

United Airlines a publié ses résultats au titre du deuxième trimestre 2020. Ainsi, la compagnie aérienne américaine a accusé une perte nette de 1,6 milliard de dollars sur la période, ou -5,79 dollars par action, contre un bénéfice net de 1,05 milliard de dollars, ou 4,02 dollars par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à -9,31 dollars par action, décevant les attentes du consensus FactSet (-8,96 dollars).















source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/08/2020

Delfingen a enregistré au premier semestre 2020 un chiffre d’affaires de 84 millions d'euros, en baisse de 26,6 %. Il a reculé de 27,3% en données comparables. Pour le marché automobile, le…

Publié le 07/08/2020

YmagisChiffre d'affaires sur 1er semestre (après clôture)source : AOF

Publié le 07/08/2020

Pfizer a annoncé avoir conclu un contrat pluriannuel avec Gilead pour la fabrication et la livraison du remdesivir, le candidat vaccin de ce dernier dans le traitement du covid-19. Le vaccin sera…

Publié le 07/08/2020

L’action SES est sous pression, comme l’ensemble du marché, perdant 2,05% à 6,10 euros. Pour tenir compte des effets du Covid-19, l’opérateur de satellites a mis à jour ses perspectives 2020…

Publié le 07/08/2020

Media 6 a publié un chiffre d'affaires au trosiième trimestre de son exercice 2019-2020 de 13,4 millions d'euros, en baisse de 26,8% sur un an. Celui-ci reflète la baisse d'activité liée aux…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne