En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+0.00 %
5 178.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
-
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.156
-0.13 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices repartent à la hausse

| AOF | 380 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices repartent à la hausse
Credits  ShutterStock.com


Après une ouverture hésitante, les marchés américains se sont finalement remis en ordre de marche, en dépit d’une ouverture mitigée de la saison des résultats. Si JPMorgan et BlackRock ont passé leur examen sans encombres, ce n’est pas le cas de Wells Fargo, qui rend une copie non dénuée de quelques ratures. Vers 17h50, l’indice S&P s’adjuge 0,52% à 2 781, 95 points, tandis que le Nasdaq gagne 0,57% à 7 252, 80 points et que le Dow Jones avance de 0,8% à 25 779, 15 points. Les indices sont bien partis pour atteindre de nouveaux records.


JPMorgan et Wells Fargo ont été les premières banques américaines à dévoiler leurs résultats du quatrième trimestre cet après-midi. L’accueil a été mitigé, le titre de la première gagne 0,89% à 111,83 dollars grâce à une performance meilleure que prévu tandis que celui de la seconde reculait de 0,63% à 62,61 dollars en raison de l’enregistrement d’une charge pour litige de 3,25 milliards de dollars. Première banque américaine par la taille du bilan, JPMorgan a enregistré un recul de 37% de son bénéfice net à 4,23 milliards de dollars, soit 1,07 dollar par action.


Les chiffres économiques du jour


Les stocks des entreprises américaines ont augmenté de 0,4% en novembre, après une progression nulle en octobre (révisé de -0,1%). Le consensus Briefing.com anticipait une hausse de 0,3%.


Aux Etats-Unis, l'inflation a atteint 0,1% en décembre, après 0,4% en novembre et un consensus Briefing de 0,2%. En rythme annuel, elle a atteint 2,1%. La seule inflation "core", c'est-à-dire ajustée des éléments volatils que sont l'alimentation et l'énergie, a atteint 0,3%, conformément aux attentes de Briefing. Elle était de 0,1% en novembre. Sur un an, elle atteint +1,8%.


Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté de 0,4% en décembre, conformément au consensus Briefing.com. Elles avaient déjà augmenté de 0,9% en novembre (révisé de +0,8%). Hors automobile, leur progression est similaire : +0,4%, à comparer avec un consensus Briefing.com de +0,4%



Les valeurs à suivre aujourd'hui


BLACKROCK
BlackRock a dévoilé des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre. Sur cette période, le premier gestionnaire d'actifs du monde a vu son bénéfice net progresser de 171% à 2,34 milliards de dollars, soit 14,07 dollars par action. Ses comptes trimestriels ont été gonflés par une plus-value de 1,2 milliard liée à la réforme fiscale américaine. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 6,24 dollars, supérieur au consensus Reuters qui s'élevait à 6,04 dollars. Dans le même temps, son chiffre d'affaires a augmenté de 20% à 3,47 milliards de dollars.

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES (FCA)
Fiat Chrysler Automobiles investira plus d'un milliard de dollars afin de moderniser son site du Michigan (Warren Truck Assembly), pour qu'y soit produit sa nouvelle génération de pick-up. Le groupe italo-américain explique que cette opération s'inscrit dans le cadre de la relocalisation des activités de son site mexicain de Saltillo en 2020, en raison des bienfaits de la réforme fiscale menée aux Etats-Unis. L'usine de Saltillo sera réorientée vers la production de futurs véhicules du groupe. L'expansion de l'usine du Michigan entrainera la création de 2 500 emplois.


JPMORGAN
Première banque américaine à dévoiler ses comptes du quatrième trimestre, JPMorgan a fait mieux qu’attendu. Son bénéfice net a enregistré un recul de 37% à 4,23 milliards de dollars, soit 1,07 dollar par action. Ses comptes ont été pénalisés par une charge de 2,4 milliards de dollars liée à la réforme fiscale américaine, qui se traduit notamment par une baisse de la valorisation des crédits d’impôts. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,76 dollars, dépassant de 7 cents le consensus Reuters.

WELLS FARGO
Wells Fargo a dévoilé des résultats en hausse au quatrième trimestre. Sur cette période, le numéro un américain du crédit immobilier a réalisé un bénéfice net de 6,15 milliards de dollars, soit 1,16 dollar par action, contre 5,27 milliards de dollars, soit 96 cents par action. Ses comptes ont bénéficié d'un impact positif de la réforme fiscale s'élevant à 3,35 milliards de dollars. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action de Wells Fargo est ressorti à 0,97 dollar. Il n'est pas sûr que ce bénéfice par action soit comparable au consensus Reuters de 1,07 dollar. Dans le même temps, son produit net bancaire a augmenté de 2% à 22,10 milliards de dollars.















source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Natixis confirme son "intérêt à explorer la logique d'un rapprochement industriel de ses activités de paiement avec celles du groupe Ingenico"...

Publié le 17/10/2018

Le chiffre d'affaires consolidé augmente de 7%[1] à taux de change constants et en francs suisses. Le chiffre d'affaires de la division Pharma est en hausse de…

Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...