En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 045.99 PTS
-
6 025.50
-
SBF 120 PTS
4 761.21
-
DAX PTS
13 555.87
-
Dow Jones PTS
29 196.04
-0.52 %
9 166.63
-0.08 %
1.108
+0. %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices proches de l'équilibre, BOEING se reprend

| AOF | 409 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les indices proches de l'équilibre, BOEING se reprend
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains marquent une pause après leurs records de lundi. L'influence positive de l'accord commercial, conclu mais non encore signé, entre les Etats-Unis et la Chine perd de sa vigueur. Les statistiques du jour sont pour leur part globalement meilleures que prévu, en particulier s'agissant de l’immobilier. Au chapitre des valeurs, Boeing remet les gaz après une ouverture en repli à la suite de l’annonce de la suspension de la production du 737 MAX. Vers 17h30, l'indice Dow Jones gagne 0,13% à 28 273,73 points tandis que le Nasdaq Composite s'effrite de 0,04% à 8 811,13 points.



Après un début de séance compliqué, Boeing s'est repris et progresse désormais de 0,91% à 330,04 dollars à l'approche de la mi-séance. Le géant américain a officiellement annoncé lundi la suspension de la production du 737 MAX à partir de janvier. Boeing entend ainsi mettre un coup d’arrêt à l’accumulation de stocks d’appareils non livrés. En effet, depuis que le 737 MAX est immobilisé au sol, le groupe n’a cessé de construire de nouveaux avions, et environ 400 appareils sont actuellement entreposés sur des aires de stockage.


Les chiffres économiques du jour

La production industrielle a augmenté de 1,1% en novembre aux Etats-Unis, dépassant légèrement le consensus Briefing s’élevant à 1%. Le taux d'utilisation des capacités de production a progressé de 0,7 points à 77,3%, ressortant sous les attentes : 77,5%.

Les mises en chantier se sont élevées à 1,365 million en rythme annuel en novembre aux Etats-Unis, dépassant le consensus Briefing s’élevant à 1,35 million. Le nombre de permis de construire est ressorti à 1,482 million en rythme annuel en novembre aux Etats-Unis, surpassant là encore les attentes : 1,42 million.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOEING

C'est désormais officiel. Boeing a annoncé lundi soir la suspension de la production du 737 MAX à partir de janvier. Le géant aéronautique entend ainsi mettre un coup d'arrêt à l'accumulation de stocks d'appareils non livrés. Les 737 MAX sont cloués au sol depuis mars dernier suite à deux catastrophes aériennes. Une grande incertitude entoure toujours leur date de remise en service.

ELI LILLY
Le groupe pharmaceutique Eli Lilly est attendu en hausse à la faveur de perspectives 2020 meilleures que prévu. Il cible un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, compris entre 6,70 et 6,80 dollars pour des ventes de 23,6 à 24,1 milliards de dollars. Si ce dernier objectif est atteint, Eli Lilly aura réalisé une croissance annuelle moyenne d’au moins 7% depuis 2015. Le consensus FactSet vise respectivement 6,62 dollars et 23,5 milliards de dollars.

NAVISTAR
Navistar a publié mardi ses résultats au titre de son quatrième trimestre fiscal 2019 (clos fin octobre). Ainsi, le constructeur de camions, bus et moteurs a publié un bénéfice net de 102 millions de dollars sur la période, ou 1,02 dollar par action, contre un bénéfice net de 188 millions de dollars, ou 1,89 dollar par action, un an plus tôt. Pour sa part, le chiffre d'affaire s'établit à 2,78 milliards de dollars au quatrième trimestre fiscal 2019, soit une chute de 16% sur un an. Le consensus FactSet visait 2,81 milliards de dollars.

SOUTHWEST AIRLINES

Southwest Airlines a annoncé mardi prolonger le retrait des Boeing 737 MAX de ses vols jusqu'au 13 avril 2020. Ils étaient auparavant exclus jusqu'au 6 mars. Pour justifier sa décision, la compagnie aérienne américaine souligne l'incertitude planant sur la date de remise en service de cet appareil. Rappelons que les 737 MAX sont cloués au sol dans le monde entier depuis mars dernier suite à deux catastrophes aériennes.



source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2020

La nouvelle station de placement de Versalis Offline a été dotée d'une puissance de calcul exceptionnelle, répondant à un besoin croissant des fabricants en la matière...

Publié le 21/01/2020

Amundi conclut un partenariat stratégique de 10 ans avec Banco Sabadell. En outre, Amundi acquiert l'intégralité du capital de Sabadell Asset Management pour 430 ME...

Publié le 21/01/2020

Le cours de l'action Boeing a été suspendu mardi soir à Wall Street alors que le titre plongeait de 5,5%.

Publié le 21/01/2020

La Banque Française Mutualiste annonce un accord en vue de la cession de sa filiale ITL au groupe Société Générale...

Publié le 21/01/2020

Engie salue "l'accent mis sur le développement d'une filière de production d'hydrogène vert dans le cadre du futur pacte productif", mais...