En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.75 PTS
+0.44 %
5 912.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 658.29
+0.4 %
DAX PTS
13 283.51
+0.65 %
Dow Jones PTS
27 675.69
-0.06 %
8 259.70
+0.22 %
1.101
-0.21 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les craintes sur le commerce ressurgissent et le PMI de Chicago déçoit

| AOF | 650 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les craintes sur le commerce ressurgissent et le PMI de Chicago déçoit
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains creusent leurs pertes alors que l’inquiétude à propos des négociations commerciales resurgit. Selon Bloomberg, des officiels chinois doutent de pouvoir conclure un accord commercial à long terme avec les Etats-Unis. Le repli plus important que prévu de l’indice des directeurs d'achats (PMI) pour la région de Chicago pèse aussi sur la tendance à 24 heures de l’annonce du PMI manufacturier pour octobre. Vers 17h45, l'indice Dow Jones perd 0,89% à 26 943,51 points et le Nasdaq Composite se repli de 0,52% à 8 260,90 points.

Apple (+2,26% à 248,81 dollars) dominent les rares hausses de l'indice Dow Jones à la faveur de résultats et des perspectives dépassant les attentes des investisseurs. La firme technologique a bénéficié du bon accueil réservé aux iPhone 11, mais aussi de l'accélération de la croissance des services et de la bonne performance commerciale de ses wearables (AppleWatch, Beats et Airpod), dont la croissance est supérieure à 50%.


Les chiffres économiques du jour

L'indice d'activité des directeurs d'achats (PMI) de la région de Chicago est ressorti à 43,2 en octobre contre 47,1 en septembre et un consensus Briefing.com de 46,5.

Les inscriptions au chômage ont augmenté de 5 000 à 218 000 lors de la semaine du 26 octobre aux Etats-Unis. Elles sont supérieures au consensus Reuters s’élevant à 215 000.

Les revenus des ménages ont augmenté de 0,3% en septembre aux Etats-Unis après une hausse de 0,5% en août. Le consensus est de +0,3%. Leur consommation a augmenté de 0,2% contre +0,2% en août et un consensus de +0,2%.

L’indice des prix PCE, hors énergie et alimentation, affiche une hausse de 1,7 en septembre aux Etats-Unis sur un an. Le consensus s’élève à +1,7%. Il s’agit de la mesure préférée de l’inflation de la Fed.


Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple a présenté hier soir des résultats et des perspectives dépassant les attentes des investisseurs. La firme à la pomme a enregistré au quatrième trimestre, clos fin septembre, un bénéfice net de 13,686 milliards de dollars, soit 3,03 dollars par action, contre respectivement 14,125 milliards de dollars et 2,91 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus FactSet s'élevait à 2,83 dollars. Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 1,8 % à 64 milliards de dollars, dépassant également légèrement le consensus : 63 milliards de dollars.


ESTEE LAUDER
La société américaine de cosmétiques Estee Lauder est attendue en repli après avoir abaissé son objectif annuel de résultats. Sur l'exercice 2020, elle vise désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 5,85 et 5,93 dollars contre de 5,90 dollars à 5,98 dollars auparavant. Les revenus sont en revanche toujours anticipés en progression de 7% à 8%, dont 1 point d’impact négatif des changes.

FACEBOOK

Facebook est attendu en hausse à Wall Street grâce à de bons résultats. Au troisième trimestre, le numéro un mondial des réseaux sociaux a vu son bénéfice net progresser de 19 % à 6,09 milliards de dollars, soit 2,12 dollars par action. Le consensus FactSet s'élève à seulement 1,91dollar par action. Le chiffre d'affaires de Facebook a progressé de 29 % à 17,65 milliards de dollars, dont 17,38 milliards de dollars (+28 %) pour les ventes publicitaires. Si ces dernières ont conservé leur rythme de croissance du deuxième, la croissance totale des revenus a de nouveau accéléré.

FIAT CHRYSLER

PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont finalement dévoilé les contours de leur projet de fusion à 50/50. Un tel mariage permettrait de créer le quatrième plus grand constructeur mondial avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros.

LAZARD

La banque d'affaires Lazard a dévoilé des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, le bénéfice net a chuté de 56% à 47 millions de dollars, soit 40 cents par action. Ajusté, le bénéfice par action est ressorti à 76 cents, ressortant au-dessus du consensus s'élevant 73 cents. Son revenu opérationnel a reculé de 3 % à 588 millions de dollars, dont 304 millions de dollars (stable) pour l'activité de conseil et 283 millions de dollars (-6 %) pour la gestion d'actifs. Le consensus est de 617,37 millions de dollars.




STARBUCKS
La chaîne de cafés Starbucks a présenté des résultats trimestriels conformes aux anticipations. Au quatrième trimestre, clos fin septembre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 802,9 millions de dollars (+6,2%), soit 67 cents par action. Ajusté, il est ressorti à 70 cents. Le chiffre d'affaires a, lui, progressé de 7% pour atteindre 6,75 milliards de dollars alors que le marché tablait sur 6,68 milliards. Il a augmenté de 5% à surface comparable. 630 nouveaux cafés ont été ouverts.







source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Privatisation de La Française des Jeux du 7 au 19 novembre 2019

Ouvrez dès aujourd’hui votre compte chez Bourse Direct : c'est rapide, gratuit et 100% en ligne !

Investir dans des instruments financiers comporte des risques de perte en capital, pouvant aller jusqu'à une perte totale du capital investi pour les investissements en titres de capital (actions).Le rendement et la performance d'un investissement en actions ne sont pas garantis. Nous vous invitons à consulter notre guide investisseur.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/11/2019

Séché Environnement recompose son Conseil d'Administration...

Publié le 12/11/2019

Rendez-vous les 20 et 21 novembre......

Publié le 12/11/2019

L'action Walt Disney progresse mardi à Wall Street, malgré quelques problèmes techniques au démarrage de son service de vidéo en streaming Disney+.

Publié le 12/11/2019

Lacroix confirme la forte croissance du résultat annuel et l'atteinte de l'objectif de résultat opérationnel courant de 19 ME...

Publié le 12/11/2019

Dans un contexte de transformation et d'investissements soutenus, la maîtrise des coûts reste un des enjeux importants pour UFF....