En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les Bourses américaines anticipent de nouvelles mesures de relance

| AOF | 522 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les Bourses américaines anticipent de nouvelles mesures de relance
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains poursuivent leur hausse au lendemain de la validation du plan de relance de 2 000 milliards de dollars par le Sénat des Etats-Unis. A cela s’ajoute une explosion des inscriptions hebdomadaires au chômage à un record de 3,283 millions de personnes, laissant entrevoir de nouvelles mesures de relance suite à une vague de licenciements sans précédent. De son côté, le G20 indique qu’il fera tout ce qui sera nécessaire pour surmonter la pandémie. Vers 17h30, l’indice Dow Jones bondit de 5,05% à 22 270,46 points et le Nasdaq progresse de 3,87% à 7 670,26 points.

Ford progresse de 1,30 % à 5,46 dollars sur la place New York. Comme l'ensemble du marché, le constructeur automobile américain est porté par le vote au Sénat d'un vaste plan de relance de 2 000 milliards de dollars, qui devrait soutenir la consommation. Pour autant, la valeur accuse toujours une chute de 25 % sur un mois, dans le sillage de la crise du Covid-19, qui impacte de plein fouet le secteur automobile. Déjà en position de faiblesse par rapport à ses concurrents, et lancé dans une vaste transformation, le groupe de Dearborn s'en serait bien passé.


Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, publiées par le département du travail, sont en forte hausse à 3,283 millions contre 282 000 (réajustés de 281 000) la semaine passée. Le consensus Reuters faisait état d'une large fourchette de prévisions. Celles-ci allaient, en effet de 250 000 à 4 millions d'inscriptions.

Le PIB américain définitif du quatrième trimestre 2019 a été confirmé à 2,1%. Il ressort ainsi stable par rapport au trimestre précédent.


La balance commerciale des biens au mois de février 2020, publiée par le bureau d'analyses économiques, ressort à -59,89 milliards de dollars contre -65,90 milliards de dollars en janvier.


Les valeurs à suivre aujourd'hui

EXPEDIA

La séance s’annonce sous de mauvais auspices pour Expedia, qui recule de 5 % en pré-ouverture des marchés actions américains vers 13H40, dans le sillage d’une note défavorable d’analyste. Selon une source marché, Goldman Sachs a dégradé son opinion Neutre à Vendre sur le groupe américain d’agences de voyage en ligne.


FORD

S&P a abaissé mercredi soir de BBB- à BB+ la note de crédit de Ford, en raison de sa position face à ses compétiteurs et de l'impact négatif de la crise du Covid-19 sur le marché automobile. La dette du constructeur automobile américain fait donc désormais partie de la catégorie " junk ". S&P a assorti cette notation d'une perspective négative. 

MICRON TECHNOLOGY

Micron Technology s'est dit optimiste quant à la forte demande pour ses services de centre de données et d'ordinateurs portables faisant suite au passage au télétravail de millions de personnes dans le monde. La société a ainsi publié une prévision de chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2020 supérieure aux attentes.


MYLAN / PFIZER
Mylan et Pfizer ont annoncé, ce jeudi, que la fusion entre le laboratoire pharmaceutique Mylan et Upjohn (division de médicaments génériques de Pfizer), annoncée en juillet 2019, ne sera finalisée qu'au second semestre 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

WENDY'S

Wendy's a retiré sa guidance 2020 compte tenu de la crise du Covid-19. Fin février, la chaîne américaine de restauration rapide avait dit viser un bénéfice par action ajusté compris entre 60 et 62 cents, à comparer avec un consensus de 65 cents. Pour faire face à cette crise sanitaire, le groupe a annoncé que les rachats d'actions étaient suspendus et que le plan d'investissement et les dépenses générales étaient sous revue. De plus, Wendy's a tiré une ligne de crédit de 120 millions de dollars, portant ainsi le total de ses liquidités à plus de 340 millions de dollars.





source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…