En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 487.71 PTS
+0.66 %
5 476.00
+0.66 %
SBF 120 PTS
4 392.47
+0.61 %
DAX PTS
12 384.41
+0.47 %
Dowjones PTS
26 699.86
+0.16 %
7 568.34
-0.01 %
1.175
-0.18 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le rebond se dessine avant les "minutes" de la Fed

| AOF | 582 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le rebond se dessine avant les "minutes" de la Fed
Credits  ShutterStock.com


Malgré la remontée du dollar et le reflux des cours du pétrole, Wall Street est bien parti pour inscrire sa première hausse de la semaine. La sortie hier d'un week-end de trois jours n'avait pas été très brillante mais les investisseurs reviennent à de meilleurs sentiments envers les actions. Cette hausse suggère aussi que les intervenants de marché ne s'attendent pas à de grandes surprises dans les "minutes" de la Fed qui seront publiées ce soir : elles devraient confirmer que la normalisation de la politique monétaire va se poursuivre graduellement. Le Dow Jones gagne 0,39% et le S&P 0,54%.

Presque chaque séance qui passe apporte un nouveau développement s'agissant de l'offre de rachat de Broadcom sur Qualcomm. Ce dernier ayant relevé hier le prix proposé pour s'offrir un autre fabricant de semi-conducteurs NXP, de 39 milliards de dollars à 44 milliards de dollars, Broadcom est passé à l'action. Marri de cette décision, qui selon lui transfère une valeur de 6,2 milliards de dollars des actionnaires de Qualcomm à ceux de NXP, Broadcom a réduit le prix proposé pour racheter Qualcomm. Cette décision pèse sur l'action de ce dernier, qui perd 1,34% à 63,13 dollars.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 5,38 millions de logements ont été revendus en janvier après 5,56 millions (révisé de 5,57 millions) en janvier. Le consensus Reuters était de 5,60 millions.

Aux Etats-Unis, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de février est ressorti à 55,9, contre 53,8 en janvier. Dans le détail, l'indice flash Services a atteint 55,9, après 53,3 en janvier. L'indice PMI Manufacturier est ressorti à 55,9 contre 55,5 en janvier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BROADCOM/QUALCOMM

Le fabricant de semi-conducteurs Broadcom a modifié son offre de rachat sur son concurrent Qualcomm après la décision de ce dernier de relever le prix proposé pour s’offrir NXP. Broadcom offre désormais 79 dollars après avoir relevé son prix de 70 dollars à 82 dollars début février. Dans le détail, Broadcom propose pour chaque titre Qualcomm 57 dollars en numéraire et le solde en actions Broadcom. Dans l’hypothèse où Qualcomm n’arriverait pas à finaliser l’acquisition de NXP, le prix de l’offre de Broadcom serait porté à 82 dollars, dont 60 dollars en numéraire et le reste en action.

DISH NETWORKS
Dish Networks a dévoilé un bénéfice net de 1,39 milliard de dollars au titre de son quatrième trimestre, à comparer avec un bénéfice net de 355 millions un an plus tôt. Il intègre toutefois 1,2 milliard de dollars de produit exceptionnel lié à la réforme fiscale. Ramené au nombre d'actions Dish, le bénéfice ressort à 2,64 dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel de Dish Networks, pour sa part, a reculé de 7,2% à 3,48 milliards de dollars. Le consensus Zacks était de 3,54 milliards.

LENDINGCLUB
La plateforme de prêts entre particuliers LendingClub est attendue en forte baisse à Wall Street en raison de résultats plus faibles que prévu. Au quatrième trimestre, elle a essuyé une perte nette de 92,1 millions de dollars contre une perte de 32,3 millions de dollars un an plus tôt. Cette dégradation s'explique par le règlement d'un litige qui lui a coûté 77,25 millions de dollars. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1 cent, là où le consensus Thomson Reuters s'élevait à 2 cents.

MERCK & CO
Merck propose d'acquérir l'australien Viralytics pour 394 millions de dollars américains, soit 502 millions de dollars australiens. Le groupe pharmaceutique va payer en effet 1,75 dollar australien par action. L'un des enjeux du deal est l'acquisition des droits sur le traitement Cavatak, principal actif de Viralytics dans l'immuno-oncologie. Viralytics mène actuellement des essais cliniques de phase 1 et 2 sur Cavatak combiné à d'autres molécules dont le Keytruda de Merck.

QUALCOMM
Qualcomm et PSA vont tester la technologie de communication C-V2X, comme première étape du déploiement de la 5G dans le domaine automobile, avec des communications directes entre véhicules. A l'occasion de l'événement in&Out sur les mobilités numériques qui se déroulera en mars prochain à Rennes, des voitures PSA équipées de la technologie C-V2X intégrant la puce 9150 C-V2X et la plateforme de référence Qualcomm présenteront des cas d'usage pour assister le conducteur.

TECHNIPFMC

Le groupe parapétrolier franco-américain présentera ses résultats annuels après la clôture de Wall Street.

UNITED TECHNOLOGIES
Le motoriste américain Pratt & Whitney (groupe United Technologies) annonce avoir trouvé une solution au problème affectant certains de ses moteurs PW1100G-JM équipant l'A320neo d'Airbus. Le défaut des moteurs américains porte sur le moyeu arrière du rotor du compresseur haute pression. Pour contrecarrer cette défaillance, Pratt & Whitney aura recours à une ancienne configuration de son moteur, ayant déjà reçu toutes les autorisations réglementaires. Le groupe américain a débuté la mise en place de cette solution. Les livraisons des moteurs incorporant ce changement commenceront début mars.





source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

La rencontre décisive aura lieu jeudi 27 septembre. Le nouveau patron d’Air France-KLM, Benjamin Smith, s’est en effet « engagé à négocier avec l'intersyndicale la semaine prochaine» «pour…

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...

Publié le 21/09/2018

Danske Bank recule de plus de 2% à 173,20 couronnes danoises, pénalisé par un scandale de blanchiment présumé. Depuis le début de l'année, le titre a chuté de plus de 30%. La filiale…

Publié le 21/09/2018

16,4 millions d'euros garanti sur 5 ans

Publié le 21/09/2018

Laurent-Perrier Tours-sur-Marne, le 21 septembre 2018   Communiqué financier   L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé…