En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 346.14 PTS
-
4 394.50
+5.83 %
SBF 120 PTS
3 416.20
-
DAX PTS
10 075.17
+5.77 %
Dow Jones PTS
22 679.99
+7.73 %
8 081.66
+7.35 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - La rechute

| AOF | 690 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - La rechute
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains reculent nettement, pénalisés par le regain de craintes liées au coronavirus. Cette nuit, la Californie s'est déclarée en état d'urgence sanitaire pour faire face à l'épidémie qui continue de se rependre dans le reste du monde. Dans ce cadre, le repli des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage est relégué au second plan. Au chapitre des valeurs, le secteur aérien traverse un sérieux trou d'air après la publication par Southwest, de perspectives très prudentes. Vers 17h30, le Dow Jones cède 1,76% à 26 613 points. Le Nasdaq perd, lui, 1,11% à 8 918 points.


Marvell Technology a étonné les investisseurs par ses résultats meilleurs que prévu. Ils propulsent le fabricant de semi-conducteurs pour le stockage informatique et les télécoms parmi les plus fortes hausses du Nasdaq Composite : 13,06% à 25,49 dollars. Cette performance est d’autant mieux accueillie que ces derniers jours, plusieurs acteurs du secteur, dont NXP et Microchip, ont lancé des avertissements en raison du coronavirus.


Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, la productivité a été révisé à la baisse au quatrième trimestre 2019. Elle a augmenté de 1,2% contre une première estimation de +1,4%. Le coût unitaire du travail a augmenté de 0,9% durant la période, contre +1,4%% lors de la précédente estimation.

216 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées au cours de la semaine close le 29 février. Les économistes tablaient sur 215 000 après 219 000 la semaine précédente.

Les commandes à l'industrie ont reculé de 0,5%. Les économistes tablaient sur une baisse de 0,1% après + 1,9% en décembre, chiffre révisé de +1,8%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CIENA
Ciena, le spécialiste des équipements de réseaux, est attendu en hausse à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au premier trimestre, clos fin janvier, le bénéfice net a atteint 62,3 millions de dollars, soit 40 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 33,6 millions de dollars ou 21 cents par action, un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté s'est établi à 52 cents par action, battant de 14 cents le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 832,9 millions de dollars, un chiffre également supérieur au consensus de 819,6 millions de dollars.

HP INC/XEROX
Le conseil d'administration d'HP Inc recommande à l'unanimité aux actionnaires du groupe de ne pas apporter leurs actions à l'offre de Xerox. Il estime qu'elle sous-évalue significativement HP et profite de manière disproportionnée aux actionnaires de Xerox. Ce dernier propose 24 dollars par titre fabricant d'imprimantes et de PC, qui est valorisé 35 milliards de dollars. Il s'agit d'une offre mixte constituée de 18,40 dollars en espèces et de 0,149 action Xerox par titre HP Inc.

MARVELL TECHNOLOGY
Le fabricant de semi-conducteurs pour le stockage informatique et les télécoms Marvell Technology est attendu en hausse grâce à des résultats solides. Au quatrième trimestre, clos le 1er février, le groupe a enregistré un bénéfice net de 1,77 milliard de dollars (2,62 dollars par action), à comparer avec une perte nette de 260 millions de dollars, soit - 40 cent par action, un an plus tôt. Les comptes ont bénéficié cette année d’une plus-value de 1,1 milliard liée à la cession à l’activité connectivité Wi-Fi à NXP.

SOUTHWEST AIRLINES
La compagnie Southwest Airlines sera impactée négativement à hauteur de 200 à 300 millions de dollars sur son résultat opérationnel lors du premier trimestre de son exercice en cours. Cela découle de la baisse des réservations liée à l’épidémie du Covid-19. De ce fait, la compagnie aérienne américaine table désormais sur un revenu par siège-mile disponible (RASM) dans une fourchette comprise entre -2% et +1%, contre une précédente fourchette de +3,5% à +5%.






source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/04/2020

Pour prolonger et amplifier les nombreuses initiatives prises par ses entreprises en France et dans le monde, le groupe Vinci a décidé d’apporter son...

Publié le 06/04/2020

Validation in-vitro de l’impact de l’Ivermectine sur le Covid-19 par des chercheurs australiens

Publié le 06/04/2020

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux...

Publié le 06/04/2020

Pas de dividende au titre de l’exercice 2019-2020

Publié le 06/04/2020

Tikehau Capital a annoncé, conjointement avec City Developments Limited (CDL), une société immobilière de premier plan cotée à Singapour, l'augmentation de leurs participations respectives dans…