En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.142
+0.30 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - La montée des rendements obligataires pénalisent les marchés actions

| AOF | 449 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - La montée des rendements obligataires pénalisent les marchés actions
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains accentuent leurs pertes à l’approche de la mi-séance, dans un contexte de tensions sur le compartiment obligataire. Hier, le rendement du 10 ans américain a atteint 3,22% en séance, au plus haut depuis 2011. Il évolue d’ailleurs toujours à un niveau élevé : 3,202%. Cela rend mécaniquement les actions moins attractives au regard des obligations. La bonne santé de l’économie américaine et les propos moins accommodants de Jerome Powell en sont la cause. Vers 17h30, le S&P 500 cède 0,70% à 2 905,80 points et le Nasdaq perd 1,32% à 7 918,51 points.

Après six années de vaches maigres, le marché des PC va mieux : il a renoué avec la croissance au deuxième trimestre. Ce regain de forme a surpris Intel, qui a averti vendredi qu’il aurait du mal à répondre à la demande. Cette reprise, qui reste cependant encore à confirmer, est également une bonne nouvelle pour le numéro deux mondial du secteur HP Inc qui vient de dévoiler des perspectives favorables pour l’exercice fiscal 2019. Au sein d’un marché américain en repli, l’action du spécialiste des PC et des imprimantes gagne 2,53% à 26,72 dollars.


Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 207 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées pendant la semaine du 29 septembre. Le consensus Reuters était de 213 000. La semaine précédente, les inscriptions au chômage étaient ressorties à 215 000 (chiffre révisé de 214 000).


Les commandes à l’industrie ont progressé de 2,3% en août 2018 aux Etats-Unis. Le consensus Reuters visait +2,1%. En juillet, les commandes à l’industrie avaient reculé de 0,5% (chiffre révisé de -0,8%).


Les valeurs à suivre aujourd'hui


CONSTELLATION BRANDS
Constellation Brands est attendu en forte hausse à Wall Street, soutenu par une forte consommation de Corona cet été. Au deuxième trimestre clos fin août, le bénéfice net du groupe américain de vins, bières et spiritueux a progressé de 129% à 1,15 milliard de dollars, ou 5,87 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 2,87 dollars, supérieur au consensus qui le donnait à 2,59 dollars. Le chiffre d'affaires a grimpé de 10,1% à 2,3 milliards. Fort de ces résultats, la société a relevé ses prévisions annuelles.

COMCAST
Comcast a déclaré avoir obtenu plus de 75% des actions de Sky, ce qui le rapproche de la finalisation du rachat du groupe britannique de télévision payante. Le groupe souhaite terminer cette opération d’ici la fin du mois.

ELI LILLY
Eli Lilly a annoncé des résultats cliniques favorables pour son étude de phase 2b concernant son traitement expérimental contre le diabète de type 2. Le groupe pharmaceutique américain a l’intention d’entamer le phase 3 début 2019 et de la finaliser fin 2021. Dans son communiqué, Eli Lilly rappelle que 30 millions de citoyens américains sont touchés par le diabète. Le type 2 est le plus courant (90 à 95% des cas).

HP INC
HP Inc, société spécialisée dans les ordinateurs personnels et les imprimantes, a présenté des perspectives favorables pour l’exercice fiscal 2019. Il vise un bénéfice par action ajusté compris entre 2,12 et 2,22 dollars, soit une moyenne supérieure au consensus Bloomberg de 2,15 dollars. HP Inc cible un free cash flow d’au moins 3,7 milliards, dont 75% seront reversés à ses actionnaires sous forme de rachats d’actions ou de dividende. Ce dernier a d’ailleurs été relevé de 15%. A long terme, le groupe prévoit de redistribuer entre 50% et 75% de son free cash flow.



source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…