En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 811.50
+0.53 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 262.33
+0.82 %
6 685.28
+0.23 %
1.140
-0.02 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'optimisme persiste en attendant la Fed

| AOF | 223 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'optimisme persiste en attendant la Fed
Credits  ShutterStock.com


Wall Street poursuit sa progression dans l'attente des conclusions de la réunion de la Fed, à 20h (heure de Paris). La banque centrale devrait relever son principal taux d'un quart de point pour le porter dans une fourchette comprise entre 2,25 et 2,5 %. Elle devrait surtout rassurer les opérateurs en confirmant son intention de marquer une pause dans la normalisation de sa politique monétaire l'an prochain compte tenu des incertitudes croissantes qui pèsent sur l'économie mondiale. Vers 17h15, le Dow Jones gagne 0,87% à 23 885 points. Le Nasdaq grimpe de 1,38% à 6 847 points.


Allergan perd 4,8% à 139,76 dollars, pénalisé par l'affaire des implants mammaires. En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a demandé au groupe pharmaceutique américain de procéder au rappel de tous ses implants mammaires texturés actuellement en stock dans les hôpitaux et les cliniques. En effet, les dispositifs médicaux des gammes Microcell et Biocell du laboratoire ne disposent plus du marquage CE à partir du 17 décembre 2018.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 5,32 millions de logements anciens ont été vendus en novembre. Les économistes tablaient sur 5,2 millions après 5,22 millions en octobre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ELI LILLY
Eli Lilly a présenté des prévisions pour 2019 supérieures aux attentes des analystes. Ainsi, le groupe table sur des revenus compris entre 25,3 et 25,8 milliards de dollars, comparativement aux estimations moyennes des analystes de 24,43 milliards selon les données IBES de Refinitiv. Quant au bénéfice par action ajusté, il devrait se situer entre 5,90 et 6 dollars. Cette prévision est également supérieure aux estimations de 5,82 dollar. Selon David Ricks, président du conseil et chef de la direction de Lilly l'entreprise s'en tire bien par rapport à ses priorités.

GENERAL MILLS
General Mills a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le propriétaire des marques Cheerios, Haagen-Dazs et Yoplait a réalisé au deuxième trimestre de son exercice fiscal un bénéfice net en baisse de 22,6% à 343,4 millions de dollars, ou 57 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 85 cents, au-dessus du consensus qui le donnait à 81 cents. Le chiffre d'affaires a grimpé de 5,1% à 4,41 milliards, alors que le marché tablait sur 4,51 milliards.

MICRON
Le fabricant de mémoires informatiques Micron est attendu en net repli à Wall Street en raison de perspectives décevantes. Pour le trimestre en cours, le groupe technologique cible un chiffre d'affaires compris entre 5,7 et 6,3 milliards de dollars pour un bénéfice par action, hors exceptionnels, de 1,65 à 1,85 dollar. Ces projections sont inférieures aux attentes du marché de 7,26 milliards de dollars et 2,39 dollars.

PFIZER
Pfizer a annoncé la fusion de ses activités de médicaments sans ordonnance et de parapharmacie avec celles du britannique GlaxoSmithKline (GSK). Les deux groupes pharmaceutiques vont créer un géant de l'automédication avec chiffre d'affaires d'environ 12,7 milliards de dollars. GSK aura une majorité de contrôle avec 68% et Pfizer une part de 32%.

TESLA
Une Model S de Tesla a pris feu à Los Gatos, en Californie, rapporte le site Electrek. L'incendie s'est déclaré peu après que le véhicule ait été remorqué à un garage pour un changement de pneu. Tesla a déclaré enquêter sur le sujet.





source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…

Publié le 16/01/2019

Ramsay Générale de Santé annonce le versement d’une prime exceptionnelle, dite "prime Macron", à l’ensemble de ses salariés français dont la rémunération est inférieure à 40 000 euros…