En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.05 %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Fin de semaine teintée d'optimisme

| AOF | 238 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Fin de semaine teintée d'optimisme
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains poursuivent leur progression, soutenus par le regain d'intérêt des investisseurs pour le risque avec l'apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les opérateurs ont par ailleurs bien accueilli une salve de statistiques globalement encourageantes. Si les ventes au détail ont déçu, la production industrielle et la confiance des consommateurs ont favorablement surpris. Au chapitre des valeurs, Adobe se distingue. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,16% à 26 187,15 points tandis que le Nasdaq grimpe de 0,15% à 8 025,77 points.

Adobe Systems occupe l’une des premières places de l’indice S&P 500 avec un gain de 2,89% à 276,28 dollars à la faveur de résultats meilleurs que prévu. La solidité des résultats de l’éditeur de logiciels d'édition a poussé plusieurs brokers à relever leur objectif de cours. Positif sur la valeur, Credit Suisse a rehaussé son objectif de cours de 275 dollars à 300 dollars et JPMorgan, Neutre, de 250 dollars à 275 dollars.

Les chiffres économiques du jour

Les prix à l'importation ont reculé de 0,6% en août. Les économistes attendaient une baisse de seulement 0,2% après un repli de 0,1% en juillet (chiffre révisé de 0%). Hors pétrole, les prix à l’importation ont reculé de 0,1% après -0,3% en juillet. Les prix à l'exportation ont reculé de 0,2% en août. Le consensus tablait sur une croissance nulle après -0,5% en juillet. Hors secteur agricole, les prix à l'exportation ont reculé de 0,2% après une croissance nulle en juillet.

Les ventes au détail ont progressé de 0,1% en août. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,4% après +0,7% en juillet (chiffre révisé de +0,5%). Hors secteur automobile, les ventes au détail ont grimpé de 0,3%. Le marché visait une hausse de 0,5% après +0,9% en juillet (chiffre révisé de +0,6%).

La production industrielle a progressé de 0,4% en août après une croissance de 0,4% (révisé de +0,3%) pour le mois de juillet. Les économistes tablaient sur +0,3%.

Le taux d'utilisation des capacités industrielles a grimpé, passant de 77,9% à 78,1%.

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan s’établit, en première estimation à 100,8 en septembre contre 96,2 en version définitive au mois d'août. Les économistes tablaient sur 96,6.

Les stocks des entreprises aux Etats-Unis ont grimpé de 0,6% en juillet, conformément aux attentes, après +0,1% en juin.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ADOBE SYSTEMS
Adobe Systems a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. L'inventeur du PDF a réalisé au troisième trimestre de son exercice un bénéfice net de 666,3 millions de dollars, ou 1,34 dollar par action, contre 419,6 millions, ou 84 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,73 dollar contre un consensus de 1,79 dollar. Le chiffre d'affaires s'est établi à 2,29 milliards, en hausse de 25%. Le marché tablait sur 2,25 milliards.

L BRANDS
L’américain L Brands, propriétaire de la célèbre marque de lingerie Victoria's, a annoncé la fermeture en janvier 2019 des 23 magasins de sa chaîne Henri Bendel et l'arrêt de son site de vente en ligne. Dans son communiqué, le groupe explique cette décision par sa volonté d’améliorer sa profitabilité et de se focaliser sur ses marques présentant un plus grand potentiel de croissance. La compagnie n’a pas encore déterminé les coûts associés à la fermeture de cette activité.

WELLS FARGO
A l'occasion d'une conférence organisée par Barclays, le directeur financier de Wells Fargo, John Shrewsberry, a annoncé viser une réduction des dépenses, hors intérêts, de 3,5 milliards de dollars entre 2018 et 2020. Elles sont attendues entre 53,5 et 54,5 milliards de dollars, hors coûts de litiges, cette année, puis entre 52 et 53 milliards de dollars en 2019 et entre 50 et 51 milliards de dollars en 2020.





source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...