Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 569.16 PTS
-1.46 %
6 557.50
-1.44 %
SBF 120 PTS
5 139.29
-1.41 %
DAX PTS
15 448.04
-1.78 %
Dow Jones PTS
33 290.08
-1.58 %
14 049.58
-0.81 %
1.186
0. %

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Fin de semaine dans le vert

| AOF | 636 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF Wall Street - Fin de semaine dans le vert
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains confirment leur bonne orientation, en particulier les valeurs technologiques. Paradoxalement, les statistiques économiques décevantes, ventes au détail et confiance des consommateurs, sont de bonnes nouvelles dans un contexte de craintes inflationnistes. Celles-ci se tassant, le rendement du 10 ans américain fait de même, perdant 2 points de base à 1,64%. Parmi les valeurs, Disney ne se joint pas à la hausse en raison d'un nombre d'abonnés à Disney+ décevant. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,82% à 34 301 points et le Nasdaq Composite, 1,85% à 13 368 points.

Disney dégringole de 4,18% au Dow Jones, à 170,89 dollars par action, après avoir révélé un nombre d'abonnés à son service de streaming phare, Disney+, largement en-dessous des attentes. La plateforme de vidéo à la demande comptait en effet 103,6 millions d'abonnés au 3 avril 2021 (en hausse de 9,2%, soit +8,7 millions, par rapport à début janvier), alors que les analystes en attendaient 109,26 millions. La firme de Mickey est victime de la saturation du marché américain, et doit notamment se battre contre Netflix, HBO Max d'AT&T, ou encore, depuis peu, Paramount+ de ViacomCBS.

Les chiffres économiques du jour


L'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan est ressorti à 82,8 en mai, selon une première estimation. Il était anticipé à 90,4 après 88,3 en avril.

La production industrielle a augmenté de 0,7% en avril aux Etats-Unis, en ligne avec le consensus. Le chiffre de mars a été révisé de +1,4% à +2,4%. Le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 74,9% alors que le marché visait 75,1%. Le chiffre de mars a été confirmé à 74,4%.

Les prix des importations, hors pétrole, ont augmenté de 0,7% en avril après +0,9% en mars, chiffre révisé de +0,8%.


Les ventes au détail sont restées stables en avril aux Etats-Unis, à comparer avec un consensus Reuters de +1% et +10,7% en mars, chiffre révisé de 9,8%. Hors automobiles, elles ont reculé de 0,8% alors qu'elles étaient anticipées en augmentation de 0,7% après un bond de 9% en mars, chiffre révisé de 8,7%.


Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIRBNB

Dans un contexte de crise du Covid-19 qui perdure, Airbnb a dévoilé jeudi soir des résultats mitigés au titre du trimestre 2021. La plate-forme américaine de location de logements entre particuliers a essuyé une perte nette de 1,17 milliard de dollars sur la période, soit -1,95 dollar par action. Une perte plus lourde que celle anticipée par le consensus FactSet, qui tablait sur -1,17 dollar par action. En revanche, Airbnb a fait mieux que prévu du côté du chiffre d'affaires, qui ressort à 887 millions de dollars (+5% sur un an), contre 721 millions de dollars attendus par le marché.

AMAZON

Le géant du net compte recruter 10 000 employés au Royaume-Uni cette année, portant ainsi ses effectifs dans le pays à plus de 55 000. Ils travailleront principalement dans ses centres de logistique, dont plusieurs nouveaux verront le jour, dans le marketing numérique, l'ingénierie, la production de vidéo, le développement de logiciels, ou encore le cloud.

DISNEY

Walt Disney a publié au second trimestre (clos début avril) de son exercice 2021 un bénéfice de 50 cents par action, quasiment multiplié par deux par rapport à la même période l'an dernier. Hors éléments exceptionnels, le BPA a grimpé de 32% à 79 cents, très loin devant le consensus FactSet qui en espérait 26. Les revenus ont chuté de 13% à 15,61 milliards de dollars, et est ressorti en-dessous des attentes, notamment pénalisé par la plupart des parcs à thème au cours du trimestre.

DOORDASH

A l'issue d'un solide début d'année, Doordash a relevé sa prévision annuelle concernant la valeur brute de ses commandes. Le géant de la livraison de repas à domicile, numéro 1 aux Etats-Unis, vise désormais une fourchette comprise entre 35 et 38 milliards de dollars, contre un consensus de 32,6 milliards et une précédente fourchette comprise entre 30 et 33 milliards de dollars. Pour sa part, l'Ebitda ajusté est attendu entre 0 et 300 millions de dollars cette année, contre un consensus de 120 millions.

GENERAL MILLS /TYSON FOODS

General Mills a conclu un accord en vue de l'acquisition de l'activité de friandises pour animaux de compagnie de Tyson Foods pour 1,2 milliard de dollars. La transaction se fera en espèces et prévoit un avantage fiscal estimé à 225 millions de dollars, soit un prix d'achat effectif de 975 millions de dollars. Dans le cadre de cette acquisition, General Mills acquiert également une usine de fabrication à Independence, dans l'Iowa.

TESLA
Tesla est bien orienté en préouverture des marchés actions américains ce vendredi. Le constructeur de véhicules électriques serait en discussions avec le fabricant chinois de batteries à bas coût EVE Energy en vue de l'intégrer à la chaîne d'approvisionnement de son usine de Shanghai. C’est ce qu’a rapporté Reuters sur la base de quatre sources proches du dossier. La firme d’Elon Musk n’a pas encore réagi officiellement à cette information.

source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2021

91.774 actions ordinaires nouvelles

Publié le 18/06/2021

Elargissement de l'offre de service en génie mécanique Spie, le leader européen indépendant des services multi-techniques dans le domaine de...

Publié le 18/06/2021

Spie a signé un accord pour l'acquisition de Wiegel Gebäudetechnik GmbH en Allemagne. Avec l'acquisition de Wiegel Gebäudetechnik GmbH (Wiegel), Spie élargit en Allemagne son offre de services…

Publié le 18/06/2021

La Commission européenne (CE) a approuvé l'Aubagio (tériflunomide) de Sanofi pour le traitement de la sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR) des patients pédiatriques âgés de 10…

Publié le 18/06/2021

Sa mise en paiement interviendra le 25 juin

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne