En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 448.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 195.16
+0.30 %
7 396.94
-0.09 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Vers un retournement à la hausse ?

| AOF | 1125 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Vers un retournement à la hausse ?
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens évoluent proches de l'équilibre, mais se redressent par rapport à leurs plus bas de la matinée. Les indices sont mis sous l'éteignoir par la vigueur de l'euro, désormais installé au dessus de 1,18 dollar. Les Bourses continuent d'être animés par les publications de résultats. Le secteur bancaire retrouve ainsi un peu d'allant grâce aux bons résultats d'Unicredit. A Paris, les investisseurs snobent ceux de Crédit Agricole pourtant aussi supérieurs aux attentes. Vers 12 heures, le CAC 40 gagne 0,21% à 5 118,12 points et l'EuroStoxx50 cède 0,03% à 3 458,18 points.

A Londres, Next occupe la tête du Footsie britannique avec un bond de 7,63% à 4 319 pence après avoir publié des résultats au deuxième trimestre meilleurs qu'attendu et relevé ses perspectives annuelles. La société a relevé ses prévisions de ventes dans une fourchette de -3,0% à 0,5% contre -3,5% à 0,5% précédemment. De plus, les prévisions d'un bénéfice imposable compris entre 680 millions et 740 millions de livres ont été maintenues. La chaine d'habillement anglaise a fait état d'une hausse inattendue de 0,7% des ses ventes au deuxième trimestre.

A Paris, Bic a bien réduit ce matin sa prévision de croissance organique des ventes pour 2017, mais les investisseurs n’y croyaient déjà plus depuis fin avril et la publication de résultats du premier trimestre très décevants. L’action du spécialiste des produits de grande consommation avait d’ailleurs chuté à l’époque de 10%, fermant la marche de l’indice SBF 120. Elle occupe ce matin la position opposée, avec un gain de 5,41% à 104,75 euros, les investisseurs saluent une meilleure rentabilité opérationnelle courante que prévu au deuxième trimestre et une moindre dégradation en 2017.

En revanche, Crédit Agricole SA est stable à 14,80 euros, même s'il a réalisé au deuxième trimestre un résultat net part du groupe de 1,35 milliards d'euros, en augmentation de 17%. Le bénéfice net est supérieur au consensus Inquiry Financial de 1,042 milliard d'euros. Le produit net bancaire a atteint 4,708 milliards d'euros, fait aussi mieux que les attentes du marché. Il a augmenté de 6,5% hors éléments exceptionnels.


Les chiffres macroéconomiques du jour

Le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,5% dans la zone euro en juin par rapport à mai et de 0,4% dans l'Union européenne, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters était de +0,1% pour la zone euro.

La croissance du secteur privé de la zone euro en juillet a ralenti légèrement plus qu’annoncé initialement, a indiqué le bureau d’études Markit. L'indice des directeurs d'achat Composite est ressorti à 55,7, à comparer avec 56,3 en juin et une estimation flash de 55,8. Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que cette estimation soit confirmée. Pour les services, cet indicateur est ressorti à 55,4, comme en juin et comme son estimation initiale.

La croissance du secteur privé allemand en juillet a ralenti plus qu’annoncé initialement, a indiqué le bureau d’études Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 54,7, à comparer avec 56,4 en juin et une estimation flash de 55,1. Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que cette estimation soit confirmée. Pour les services, cet indicateur est ressorti à 53,1 contre 54 en juin et une estimation initiale de 53,5.

La croissance du secteur privé français en juillet a ralenti plus qu’annoncé initialement, a indiqué le bureau d’études Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 55,6, à comparer avec 56,6 en juin et une estimation flash de 55,9. Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que cette estimation soit confirmée. Pour les services, cet indicateur est ressorti à 56 contre 56,9 en juin et une estimation initiale de 55,9.

A 14 h 30, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis seront publiées. Toujours aux Etats-Unis, l'indice ISM Services de juillet sera communiqué à 16 heurs.

Vers 12 heures, l'euro perd 0,07% à 1,1850 dollar.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...

Publié le 18/07/2018

Deux résultats majeurs sont attendus par Cerenis d'ici la fin de l'exercice 2018...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires est de 10,17 millions d'euros HT...

Publié le 18/07/2018

L'Assemblée générale annuelle de Wedia approuve la nomination Mme Armelle Carminati-Rabasse...

Publié le 18/07/2018

Il sagit dune correction du communiqué 18:05 18.07.2018 CEST. Explication de la modification: Ajout de l'impact effet jour sur le T3 en commentaires. Pas de modification…