En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 557.67 PTS
+0.00 %
5 519.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 397.99
-
DAX PTS
12 282.60
-
Dowjones PTS
26 462.08
-0.51 %
7 816.92
+0.00 %
1.114
+0.04 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Un indice manufacturier chinois soutient les indices

| AOF | 329 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Un indice manufacturier chinois soutient les indices
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens progressent soutenus par une statistique rassurante en provenance de Chine. Le bureau d’études IHS Markit a dévoilé un rebond inattendu de l'activité manufacturière en Chine en mars. En revanche, les enquêtes PMI ont montré une situation manufacturière légèrement plus dégradée qu’annoncé initialement. Les valeurs en hausse sont nettement plus nombreuses que les baisses. Korian fait partie de ces dernières en raison de plusieurs décès dans un de ses établissements. Vers 12 heures, le CAC 40 gagne 0,7% à 5388,32 points et l'EuroStoxx50, 0,75% à 3376,81 points.

Novartis s’effrite de 0,01% à 95,77 francs suisses après le rachat de la biotech américaine IFM Tre, une filiale d'IFM Therapeutics spécialisée dans l'immunologie. Cette acquisition permet au laboratoire de s'emparer des droits du portefeuille d'antagonistes de NLPR3 d'IFM Tre, composé d'un programme clinique et de deux programmes précliniques. Si Novartis n'a pas dévoilé le montant de la transaction, IFTM Therapeutics a révélé que le groupe suisse avait déboursé 310 millions de dollars. Le montant total de la transaction pourrait atteindre 1,575 milliard en fonction des paiements d'étape.

A Paris, Korian dévisse de 5,76% à 34 euros sur la place de Paris, alors que 4 résidents d’un établissement au sud de Toulouse sont décédés et 15 autres hospitalisés, suite à une potentielle intoxication alimentaire. « Vingt deux résidents de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ‘La Chêneraie’ à Lherm auraient été victimes d’une intoxication alimentaire dans la soirée du 31 mars après le dîner », indique la préfecture de la Haute-Garonne. Des investigations sont en cours pour déterminer l’origine de l’intoxication alimentaire présumée.

Publicis (-2,87% à 46,36 euros) a confirmé étudier l'éventuelle acquisition d'Epsilon, un acteur majeur dans la data et les solutions marketing ciblées opérant essentiellement en Amérique du Nord, qui fait actuellement l'objet d'un projet de cession par Alliance Data Systems Corporation. "Il est en effet du devoir des instances dirigeantes du Groupe d'examiner toute possibilité de se renforcer par des actifs s'inscrivant dans la stratégie de la Société et susceptibles d'apporter un service plus complet aux clients du Groupe, tout en préparant la compétitivité du Groupe dans l'avenir", a commenté Publicis.


Les chiffres macroéconomiques du jour

La contraction du secteur manufacturier en mars en France a été confirmée par le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur est ressorti à 49,7 contre 49,8 en première estimation et 51,1 en février. Les économistes s’attendaient à ce que l’estimation initiale soit confirmée.

L’accentuation de la contraction du secteur manufacturier de la zone euro en mars a été confirmée par le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur est ressorti à 47,5 contre 47,6 en première estimation et 49,3 en février. Les économistes s’attendaient à ce que l’estimation initiale soit confirmée.

L’accentuation de la contraction du secteur manufacturier en mars en Allemagne a été plus importante qu’annoncé initialement, a indiqué le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur est ressorti à 44,1 contre 44,7 en première estimation et 47,6 en février. Les économistes s’attendaient à ce que l’estimation initiale soit confirmée.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,4% en mars 2019, contre 1,5% en février selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters s'élevait à +1,5%.

L'euro gagne 0,05% à 1,1237 dollar.





source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/04/2019

L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 99,2 points en avril, contre 99,9 attendus par le...

Publié le 23/04/2019

D'après le rapport gouvernemental du jour aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs du mois de mars 2019 sont ressorties au nombre de 692...

Publié le 18/04/2019

L'indice des indicateurs avancés américains pour le mois de mars 2019 est ressorti en croissance de 0,4%...

Publié le 18/04/2019

La croissance de l'activité a ralenti pour le deuxième mois consécutif en avril dans le secteur privé de la zone euro, l'économie de la région...

Publié le 16/04/2019

Selon la Fed ce mardi, la production industrielle américaine du mois de mars 2019 est ressortie en retrait de 0,1%

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2019

Air Liquide a vu ses ventes trimestrielles atteindre 5,44 milliards d'euros, en croissance de +8,6% en chiffres publiés et de +5% en comparable,...

Publié le 26/04/2019

Safran fait également la course en tête parmi les principales sociétés aéronautiques et de défense françaises dans ce classement, devant Airbus et Thales, respectivement 8e et 10e...