En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 434.65 PTS
+0.76 %
5 431.5
+0.70 %
SBF 120 PTS
4 355.69
+0.67 %
DAX PTS
12 276.04
+0.47 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.171
+0.36 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Mi-séance morose sans être catastrophique

| AOF | 339 | 4 par 1 internautes
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Mi-séance morose sans être catastrophique
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont vécu une première partie de séance morose. Les investisseurs sont tentés par des prises de bénéfices après deux semaines consécutives de hausse pour le CAC 40 (et même quatre pour l'EuroStoxx 50) alors que le résultat des élections allemandes laisse un goût amer à plusieurs observateurs. Angela Merkel a certes été réélue mais elle va devoir composer avec une opposition d'extrême-droite virulente et de nouveaux partenaires de coalition. De plus, les bancaires souffrent de la baisse des taux souverains. Le CAC 40 cède 0,26% à 5 267,75 pts et l'EuroStoxx50 0,09%.

Le suspens qui durait depuis début juillet a pris fin puisque les investisseurs connaissent désormais l’acquéreur du spécialiste danois des paiements Nets : la société de private equity Hellman & Friedman. En Bourse, l’action Nets gagne 6,48% à 161,95 couronnes danoises, portant ses gains depuis trois mois à 23%. Hellman & Friedman propose 165 couronnes danoises par action en numéraire, soit un total montant de 33,1 milliards de couronnes danoises (4,45 milliards d’euros).

Total progresse de 0,13% à 45,375 euros après la publication de la présentation de sa stratégie et de ses perspectives. La compagnie pétrolière rappelle que le marché est dominé par la volatilité des cours du brut. Dans cet environnement, Total tire son épingle du jeu avec une hausse de la production de 5% en 2017 contre une hausse de supérieure à 4% précédemment anticipée. La major devrait donc atteindre son objectif d'une croissance de 5% par an en moyenne sur la période 2014/2020.

Berenberg a maintenu sa recommandation d'Achat sur Schneider Electric (+0,26% à 72,39 euros) tout en relevant de 76 à 78 euros son objectif de cours. La valeur reste l'une des préférées du bureau d'études dans le secteur des biens d'équipement. Outre le fait que Schneider Electric se montre judicieux dans ses choix de rotation de portefeuille d'actifs - acquisitions d'Aveva et d'Asco notamment - Berenberg estime que l'évolution de sa rentabilité pourrait révéler une bonne surprise au second semestre. De plus, sa croissance organique devrait accélérer.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne est tombé à 115,2 points en septembre, contre 115,9 points en août et un consensus Reuters de 116.

Vers 12h, l'euro cote 1,1887 dollar, en baisse de 0,53%.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/09/2018

Les marchés actions européens avancent d’un pas tranquille à la mi-séance. Les investisseurs relativisent les derniers développements du différend commercial opposant la Chine et les…

Publié le 20/09/2018

La remontée des taux obligataires (0,8% pour le 10 ans français) favorise légèrement les banques

Publié le 19/09/2018

Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé à l’approche de la mi-séance. Si le S&P 500 avance de 0,16% à 2 909,02 points, le Nasdaq Composite recule de 0,16% à 7 943,47…

Publié le 19/09/2018

Le rebond se poursuit...

Publié le 19/09/2018

Les marchés actions européens progressent dans le sillage de la clôture positive de Wall Street. Les investisseurs ont bien digéré le nouveau chapitre de la guerre commerciale que se livrent la…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Les marchés actions européens avancent d’un pas tranquille à la mi-séance. Les investisseurs relativisent les derniers développements du différend commercial opposant la Chine et les…

Publié le 20/09/2018

Avec des semestriels de mauvaise qualité...

Publié le 20/09/2018

Le discount. C’est le nouveau pari du géant britannique de la distribution Tesco (+0,55 à 237,10 pence). La nouvelle chaîne de magasins du groupe, baptisée « Jack ‘s», d’après le nom du…

Publié le 20/09/2018

Le secteur automobile européen est une nouvelle fois bien orienté à l'image de Renault (+1,8% à 78,3 euros), de Faurecia (+2,6% à 55 euros) ou de PSA...

Publié le 20/09/2018

Transgene abandonne 4,8% à 3,08 euros après la publication de résultats semestriels sans surprise et la mise à jour de son portefeuille de produits en développement. L'"update" a conduit à deux…