5 427.02 PTS
-1.36 %
5 429.50
-1.20 %
SBF 120 PTS
4 356.25
-1.11 %
DAX PTS
12 833.69
-1.36 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les PMI et L'Oréal en soutien

| AOF | 352 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les PMI et L'Oréal en soutien
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens voient leurs gains s’accélérer à la mi-séance. Les investisseurs accueillent favorablement les résultats d’enquêtes auprès des directeurs d’achat confirmant l’accélération de la croissance en zone euro. Du coté des valeurs, L'Oréal est en hausse après le décès de Liliane Bettencourt qui pourrait relancer la spéculation sur des cessions de participation de la famille dans la société de cosmétiques. Par ailleurs, Airbus a été dégradé par Jefferies. Vers 12h20, le CAC 40 gagne 0,46% à 5 291,65 points. L'EuroStoxx 50 progresse de 0,25% à 3 578,30 points.



Adecco (-1,38% à 74,85 francs suisses) ferme la marche de l'indice suisse SMI, en raison de prises de bénéfices déclenchées par un plan stratégique 2020 qui peine à convaincre. Hier soir, le titre du spécialiste du travail temporaire a clôturé à son plus haut niveau depuis août 2015, un pic qu'il avait déjà atteint pendant quelques jours au printemps. Dans ce contexte, les annonces faites par Adecco à l'occasion de sa Journée Investisseurs semblent encore trop floues pour justifier une revalorisation de l'action.

L'Oréal bondit de 4,02% à 183,70 euros, soutenu par la spéculation concernant l'évolution de son capital après le décès de Liliane Bettencourt. Premier actionnaire du groupe, la famille Bettencourt-Meyers détient actuellement 33,05%. Nestlé, de son côté, possède 23,12%. Selon un accord signé entre les deux parties, aucun d'eux ne peut relever sa participation au cours des six mois après la disparition de l'héritière du numéro un mondial des cosmétiques. Une fois ce délai écoulé en revanche, les investisseurs s'interrogent sur la stratégie que suivront les deux principaux actionnaires.

MGI Coutier signe la plus forte hausse du SRD avec un gain de 5,45% à 36,01 euros après des résultats semestriels marqués par la poursuite d'une croissance rentable. Les investisseurs apprécient la hausse de 17% à 67,4 millions d'euros du résultat opérationnel courant faisant augmenter la marge opérationnelle de 1 point à 12,6%. Cette performance est d'autant plus marquante dans un contexte de pression à la hausse sur les coûts d'approvisionnement.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, le PIB a progressé de 0,5% au deuxième trimestre, a confirmé l'Insee. "Les dépenses de consommation des ménages accélèrent légèrement (+0,3 % après +0,1 %) tandis que la formation brute de capital fixe (FBCF) ralentit nettement (+0,7 % après +1,3 %)", résume l'institut.

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite a atteint en septembre 57,2, au plus haut depuis 76 mois. Il était de 55,2 en août et le consensus Reuters le donnait à 55,1. Dans le détail, le PMI Services est passé de 54,9 à 57,1 alors qu'il était attendu à 54,8. Le PMI Manufacturier a lui progressé de 55,8 en août à 56 en septembre contre un consensus Reuters de 55,5.

En zone euro, l'indice PMI Flash Markit IHS Composite s'est établi à 56,7 en septembre après 55,7 en août. Les économistes tablaient sur 55,7. L'indice des services est ressorti à 55,6 après 54,7 en août. Le consensus le donnait à 54,7. L'indice manufacturier a atteint 58,2 après 57,4 en août. Les économistes visaient 57,1.

En Allemagne, l'indice PMI Flash Markit IHS Composite s'est établi à 57,8 en septembre après 55,8 en août. Les économistes tablaient sur 55,8. L'indice des services est ressorti à 55,6 après 53,5 en août. Le consensus le donnait à 53,8. L'indice manufacturier a atteint 60,6 après 59,3 en août. Les économistes visaient 59.

Aux États-Unis, les investisseurs regarderont à 15 h 45 l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite pour septembre.

A 12h15, l'euro est en hausse de 0,32% à 1,1977 dollar.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

L'A330neo, dernier-né des gros-porteurs d'Airbus, a entamé un tour du monde visant à démontrer qu'il est prêt à être exploité en compagnie. Ces essais d'endurance et d'évaluation en ligne…

Publié le 18/06/2018

Airbus étudierait une version améliorée de l'A321, son plus puissant monocouloir, afin de riposter au lancement éventuel d'un nouvel avion de milieu de marché, envisagé par son rival Boeing,…

Publié le 18/06/2018

Elon Musk, le charismatique patron de Tesla, a prévenu une fois de plus les vendeurs à découvert, très nombreux à jouer la baisse du titre en bourse...

Publié le 18/06/2018

Renault ouvre à Berlin les portes d’un nouveau concept store dédié aux voitures électriques, le « Renault Electric Vehicle Experience Center ». Après l’ouverture de son premier EV…

Publié le 18/06/2018

'Detroit : Become Human' de Sony sur PS4 reste en tête...