En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes toujours soutenues par l’accord commercial sino-américain

| AOF | 544 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes toujours soutenues par l’accord commercial sino-américain
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens évoluent dans le vert lundi à l’approche de la mi-journée, toujours portés par la conclusion d’un accord commercial de « phase 1 » entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que par la réduction de l’incertitude entourant le Brexit. Au chapitre statistique, les PMI flash de décembre montrent que la croissance de l’activité demeure faible en zone euro et que le ralentissement du secteur manufacturier allemand reste un sujet de préoccupation. Vers 11h40, le CAC 40 avance de 0,84% à 5 968,89 points et l’EuroStoxx 50 prend 0,67 % à 3 756,06 points.

Sur la place de Stockholm, Electrolux chute lourdement de 11,40% à 222,20 couronnes suédoises alors que le géant de l'électroménager a émis un avertissement sur ses performances en Amérique du Nord. Le groupe s'attend en effet à 70 millions de dollars de surcoûts au quatrième trimestre du fait du regroupement de sa production de réfrigérateurs/congélateurs aux Etats-Unis et de la transition vers de nouvelles plateformes produit. Electrolux investit 250 millions dans l'automatisation, la digitalisation et le développement de nouvelles plateformes produit dans sa nouvelle usine d'Anderson en Caroline du Sud.

A Paris, Mauna Kea flambe de 29,53% à 1,43 euro après l'annonce de la prise de participation du géant américain Johnson & Johnson à son capital. Une bonne nouvelle à double titre. D'une part, cet investissement de 7,5 millions d'euros témoigne du potentiel de l'inventeur de Cellvizio, un dispositif de "biopsie optique", d'autre part, il regarnit la trésorerie de la société qui atteignait 4,1 millions d'euros fin octobre. Fort de l'appui de J&J, Mauna Kea dispose désormais de financement jusqu'à la fin 2020, ce qui éloigne le spectre d'une cessation d'activité, à l'image d'un Stentys par exemple.



Dans le cadre de son recentrage stratégique sur Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail, Lagardère (-0,90% à 19,86 euros) a reçu une offre d'achat de H.I.G. Capital portant sur 75 % de Lagardère Sports. Ce projet de cession valorise Lagardère Sports à environ 110 millions d'euros, et l'ensemble de la branche Lagardère Sports and Entertainment à environ 150 millions d'euros. Cette valorisation n'inclut pas le potentiel de création de valeur future de la participation de 25 % de Lagardère Sports que conservera le groupe, ni les gains potentiels liés au contrat avec la Confédération Africaine de Football.


Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, l'indice PMI composite d'IHS Markit est ressorti à 52 en décembre 2019, selon une estimation flash, contre un consensus Reuters de 52 et après 52,1 en novembre. L'indice des services a atteint 52,4, contre un consensus de 52,1 et après 52,2 en novembre. L'indice manufacturier a atteint 50,3, contre un consensus de 51,5 et après 51,7 en novembre.

En Allemagne, l'indice PMI composite d'IHS Markit est ressorti à 49,4 en décembre 2019, selon une estimation flash, contre un consensus Reuters de 49,9 et après 49,4 en novembre. L'indice des services a atteint 52, contre un consensus de 52 et après 51,7 en, novembre. L'indice manufacturier a atteint 43,4, contre un consensus de 44,5 et après 44,1 en novembre.

Dans la zone euro, l'indice PMI composite d'IHS Markit est ressorti à 50,6 en décembre 2019, selon une estimation flash, contre un consensus Reuters de 50,7 et après 50,6 en novembre. L'indice des services a atteint 52,4, contre un consensus de 52 et après 51,9 en novembre. L'indice manufacturier a atteint 45,9, contre un consensus de 47,3 et après 46,9 en novembre.

Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier de la Fed de New-York sera dévoilé à 14h30. Les indices des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite pour décembre seront publiés à 15h45. Enfin l'indice NAHB de la confiance des constructeurs immobiliers en novembre sortira à 16h.

Vers 11h40, l'euro abandonne 0,21% à 1,1135 dollar.



source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...