Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 676.24 PTS
-0.44 %
6 685.00
-0.23 %
SBF 120 PTS
5 236.65
-0.16 %
DAX PTS
15 497.71
-0.16 %
Dow Jones PTS
35 609.34
+0.43 %
15 388.71
+0. %
1.164
-0.09 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le CAC 40 repasse au dessus des 6 700 points après la Fed

| AOF | 697 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le CAC 40 repasse au dessus des 6 700 points après la Fed
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens sont en hausse dans le sillage de Wall Street. Les investisseurs ont été rassurés par les conclusions de la réunion de politique monétaire de la Fed. La perspective d'une réduction prochaine des rachats d'actifs et d'une hausse des taux d'intérêt étaient déjà prises en compte par le marché. Le ralentissement plus important que prévu de la croissance du secteur privé n'a pas altéré la bonne humeur des investisseurs. A Paris, le profit warning de Faurecia est bien digéré. Vers 12 heures, le CAC 40 gagne 1,09% 6 709 points et l'EuroStoxx50, 1,24% à 4202 points.

C’est une mauvaise nouvelle qu’est venu apporter au marché Faurecia (+4,49% à 39,69 euros) ce matin, puisque l’équipementier a revu à la baisse ses objectifs annuels. En cause : les dernières prévisions d’IHS Markit concernant la production automobile mondiale. Elle est en effet attendue désormais à 72 millions de véhicules en 2021, contre 76,8 millions auparavant. Cette forte réduction est principalement due à un impact plus important qu’attendu de la pénurie de semi-conducteurs qui génère une forte volatilité dans les programmes de production des constructeurs automobiles. L'abaissement d'objectifs du jour n'est pas une surprise. UBS estime même ce matin que tous les autres équipementiers automobiles devraient suivre. De plus, Faurecia offre désormais une meilleure visibilité au marché, ce qu'apprécient les investisseurs

C'est désormais une habitude pour Trigano de bondir en Bourse dans le sillage d'un point d'activité. La publication de son chiffre d'affaires annuel n'a pas fait exception puisque le spécialiste du camping-car décolle aujourd'hui de 8,26% à 179,50 euros l'action. Sur son exercice 2020-2021 (clos fin août), le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 2,93 milliards d'euros, en hausse de 34,3 % à données publiées sur un an et de 31 ,9 % en organique.

Valneva bondit de 8,36% à 14,38 euros, soutenu par deux bonnes nouvelles concernant son candidat vaccin VLA2001 contre le Covid-19. Récemment lâché par son principal client, le Royaume-Uni, la biotech français a annoncé ce matin poursuivre les discussions avec la Commission Européenne concernant un potentiel contrat de fourniture du vaccin. Le groupe s'attelle également activement à étudier toute opportunité de fournir VLA2001 à d'autres clients, sous réserve de l'obtention de données positives pour l'essai Cov-Compare, au quatrième trimestre, et d'une autorisation de mise sur le marché.


Les chiffres macroéconomiques du jour


La croissance dans le secteur privé a ralenti plus que prévu en France en septembre, a annoncé IHS Markit. L’Indice des directeurs d'achat (PMI) Flash Composite s’est replié à 55,1 en septembre (56,9 en août), plus bas de 5 mois. Il était attendu à 55,8 par le consensus Reuters. Le PMI des services est passé de 56,3 à 56 alors qu'il était anticipé à 56. Celui du secteur manufacturier a reculé à 55,2 en septembre contre 57,5 en août et un consensus de 57.

Selon les chefs d'entreprise de l'industrie interrogés en septembre 2021, le climat des affaires est en baisse en France par rapport au mois précédent. À 106, l'indicateur synthétique du secteur perd quatre points mais demeure au- dessus de sa moyenne (100). Sa baisse s'explique avant tout par les reculs marqués des soldes sur la production passée et sur les carnets de commandes étrangers. La baisse du solde sur la production prévue y participe également. Seules les perspectives générales de production dans l'industrie contribuent positivement à l'évolution du climat des affaires.

La croissance dans le secteur privé a ralenti plus que prévu en septembre en zone euro, a annoncé IHS Markit. L’Indice des directeurs d'achat (PMI) Flash Composite s’est replié à 56,1 en septembre (59 en août), plus bas de 5 mois. Il était attendu à 58,5 par le consensus Reuters. Le PMI des services est passé de 59 à 56,3 alors qu'il était anticipé à 58,5. Celui du secteur manufacturier a reculé à 58,7 en septembre contre 61,4 en août et un consensus de 60,3.

Le décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre est prévue à 13h.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendus à 14h30, les indices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services en septembre à 15h45, l'indice des indicateurs avancés en août à 16h.

Vers 12 heures, l'euro gagne 0,27% à 1,1727 dollar.

source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2021

Getlink a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 223,1 millions d’euros lors du troisième trimestre 2021, soit une baisse de 13% à taux de change constant par rapport au troisième…

Publié le 21/10/2021

Selon les chefs d’entreprise de l’industrie interrogés en octobre 2021, le climat des affaires est stable par rapport au mois précédent. C’est ce qu’a annoncé jeudi l’Insee. À 107,…

Publié le 21/10/2021

Amazon achète de plus en plus ses sites industriels plutôt que de les louer, indique Bisnow...

Publié le 21/10/2021

Atos a annoncé avoir conclu un accord en vue d’acquérir DataSentics, une société tchèque spécialisée dans la science des données, et plus particulièrement dans le développement de…

Publié le 21/10/2021

Carrefour progresse de 1,9% à 15,3 euros en début de séance malgré le ralentissement de sa croissance au troisième trimestre, sous l'effet d'une...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne