En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-
5 382.50
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 320.54
+0.00 %
DAX PTS
12 561.42
-
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.173
+0.06 %

Analyse mi-séance AOF France/Europe - L'automobile et les technos font plier les indices

| AOF | 453 | 1 par 1 internautes
Analyse mi-séance AOF France/Europe - L'automobile et les technos font plier les indices
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens se replient alors que la saison des résultats bat son plein en Europe. Ils sont pénalisés par le secteur automobile en raison des résultats décevants de Renault et par les valeurs technologiques. S'agissant de ces dernières, le Nasdaq Composite s'est retourné à la baisse hier soir en seconde partie de séance et Amazon a présenté des résultats inférieurs aux attentes après la clôture. Seules quelques valeurs résistent, comme EDF et Saint-Gobain. Vers 12h25, l'indice CAC 40 perd 1,38% à 5 115,43 points et l'EuroStoxx50 1,07% à 3 455,77 points.

En Europe, Adidas s’est emparé sans coup férir de la première place de l’indice Dax 30 avec un gain de 8,53% à 192,10 euros. L'équipementier sportif inscrit au passage un nouveau record en Bourse après avoir relevé ses objectifs annuels à la suite d’une bonne première partie d’exercice. Le concurrent de Nike vise désormais une croissance de ses ventes à taux de change constants comprise entre 17% et 19%, contre de 12% à 14% auparavant, en prenant comme référence le revenu ajusté 2016 de 18,483 milliards d’euros.

A Paris, Renault (-5,68% 76,44 euros) affiche la plus forte baisse du CAC 40 pénalisé par des résultats inférieurs aux attentes des analystes malgré plusieurs records réalisés au premier semestre. Le constructeur automobile a publié un chiffre d'affaires en hausse de 17,3% à 29,537 milliards d'euros manquant le consensus Inquiry Financial établi à 29,85 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation a également déçu. Il est ressorti à 1,789 milliard d'euros contre 1,794 attendu et 1,476 milliard d'euros il y un an.

En revanche, Euronext (+2,10% à 48,51 euros) échappe à la baisse du marché parisien après avoir dévoilé des résultats en hausse au deuxième trimestre. Bénéficiant d'une hausse des volumes des transactions (+18,5% sur le cash et +27,3% sur les dérivés), la bourse paneuropéenne a enregistré une progression de 9,3% de son bénéfice net, à 53,9 millions d'euros, et une hausse de 1,9% de son Ebitda à 79,2 millions. Ce dernier a représenté 57,7% d'un chiffre d'affaires, en repli de 1 point par rapport au deuxième trimestre 2016.


Les chiffres macroéconomiques du jour


Sur un an, les prix à la consommation augmenteraient de 0,7 % en juillet 2017, comme le mois précédent, selon l’estimation provisoire réalisée en fin de mois par l'Insee. Cette stabilité de l’inflation sur un an serait due à une légère accélération des prix des services et de l’énergie, compensée par un ralentissement des prix de l’alimentation. En données IPCH permettant la comparaison avec les autres pays européens, le taux annuel d'inflation a atteint 0,8% en juillet, comme en juin et en ligne avec les attentes.

En juin 2017, les dépenses de consommation des ménages en biens ont diminué de 0,8 % en volume après deux mois consécutifs de hausse, a annoncé l'Insee. Elles étaient anticipées en repli de seulement 0,2%, selon le consensus Reuters. Cependant, elles rebondissent sur l'ensemble du deuxième trimestre : +0,4 % après −0,4 %.

L'indice du sentiment économique pour la zone euro a augmenté de 0,1 point pour atteindre 111,2 en juillet, un niveau supérieur au consensus Reuters de 110,8. En revanche, l'indice du climat des affaires a reculé de 0,11 point à 1,05 en juillet, ressortant sous les attentes du marché de 1,12.

L'estimation flash de l'inflation de juillet en Allemagne à 14 heures.

A 14h30 aux Etats-Unis, la première estimation de la croissance du deuxième trimestre sera dévoilée et suivie à 16 heures de l'indice définitif de la confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour juillet.

Vers 12h20, l'euro gagne 0,30% à 1,1713 dollar.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé un chiffre d'affaires du deuxième trimestre de 3,06 milliards d'euros, en croissance organique de 1,5%. Sur l'ensemble du semestre, la SSII a enregistré une croissance organique de…

Publié le 23/07/2018

Grosse actualité autour d'Atos...

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé hier soir son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ…

Publié le 23/07/2018

Le salon de Farnborough a fermé ses portés mais Airbus continue à engranger des contrats...