5 435.13 PTS
-0.06 %
5 381.00
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 338.94
-0.11 %
DAX PTS
12 612.84
+0.32 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Atos et le pétrole en soutien

| AOF | 321 | Aucun vote sur cette news
Analyse mi-séance AOF France/Europe - Atos et le pétrole en soutien
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens évoluent en ordre dispersé. Si la prudence est globalement de mise en raison de la proximité de la décision de politique monétaire de la Fed, mercredi, la Bourse de Paris tire son épingle du jeu. Le CAC 40 est soutenu par l'annonce d'une offre d'Atos sur Gemalto pour créer un géant de l'informatique et par la hausse des valeurs liées au pétrole dans le sillage de la progression des cours du brut. Vers 12h10, le CAC 40 gagne 0,3% à 5 402,83 points tandis que l'Euro Stoxx abandonne 0,19% à 3 584,75 points.

A la Bourse d’Amsterdam, le premier groupe coté d'immobilier commercial en Europe Unibail-Rodamco perd 2,30% à 218,95 euros après l'annonce de l'acquisition de la société australienne Westfield pour un montant record en Australie de 15,7 milliards de dollars américains. La cible est ainsi valorisée à 7,55 dollars américains par action, soit une prime de 17,8% par rapport au dernier cours de clôture du 11 décembre 2017. En incluant la dette, la valeur de l'entreprise est de 24,7 milliards de dollars. Une acquisition jugée chère par des analystes.

A Paris, le projet d’OPA d’Atos sur Gemalto de 4,3 milliards d'euros est accueilli favorablement par le marché, l’acquéreur potentiel gagnant 5,02% à 130,85 euros et la cible 32,78% à 45 euros. Le cours de Gemalto s’approche des 46 euros par action en numéraire proposés par le groupe informatique. Ce prix correspond à une prime d'environ 42% sur le dernier cours de Bourse de clôture de Gemalto vendredi dernier. Une prime qualifiée de "confortable" par Oddo, qui juge "particulièrement opportun" le timing de cette opération.

Vallourec progresse de 4,82% à 4,65 euros, soutenu comme le reste du secteur pétrolier par la hausse des cours du brut (+0,55% à 58,31 dollars le baril de WTI américain vers midi). Les investisseurs réagissent également à la cession de son activité Drilling Products (produits de forage) pour 63 millions de dollars. Le spécialiste français des tubes sans soudure en acier a reçu une offre ferme de la part de l'américain National Oilwell Varco (NOV).

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice Zew qui mesure le sentiment économique des investisseurs, est ressorti à 17,4 en décembre contre un consensus de 18 et après 18,7 en novembre.

Aux Etats-Unis, les prix à la production de novembre seront connus à 14h30.

Ce midi, l'euro grappille 0,04% à 1,1779 dollar.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Les marchés européens évoluent sans tendance claire à la mi-séance, dans un contexte marqué par la relative détente sur le marché obligataire et le grand nombre de publications trimestrielles.…

Publié le 24/04/2018

Les valeurs pétrolières soutiennent notamment la tendance

Publié le 24/04/2018

Vincent Bolloré serait en garde à vue ! Selon les informations du 'Monde', le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d'une...

Publié le 24/04/2018

PSA (-1,44% à 20,49 euros) accuse l’un des plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d’une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les…