En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 484.38 PTS
-0.18 %
5 472.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 388.47
-0.20 %
DAX PTS
12 390.95
-0.32 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.177
+0.20 %

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Repli attendu sur fond de hausse des rendements obligataires

| AOF | 291 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Repli attendu sur fond de hausse des rendements obligataires
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains sont attendus en repli en raison de la poursuite de la hausse du taux à dix ans. Ce dernier progresse encore de plus de 3 points de base à 2,59%, au plus haut depuis mars 2017. Cette évolution devrait pénaliser certains secteurs, comme l'immobilier, dont l'endettement est au coeur du business model . En revanche, le secteur bancaire devrait progresser, ce qui devrait permettre de limiter le repli des indices. Moins de 30 minutes avant les premières transactions, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite perdent 0,35% à 2 732,50 pts et 0,53% à 6 651,75 pts.

 

Hier à Wall Street


Wall Street continue à voir la vie en rose. L'actualité redémarre certes doucement en ce début d'année - les publications d'entreprises vont s'accélérer en fin de semaine et l'agenda macro peine à se remplir - mais, au moins, aucune mauvaise nouvelle ne vient faire dérailler la dynamique. Hier, les indices américains ont donc bénéficié de cet environnement qui fait toujours la part belle aux actifs risqués mais aussi des tensions sur le marché obligataire après que la Banque du Japon a décidé de réduire ses achats d'obligations à long terme. Le Dow Jones a gagné 0,41% à 25 285,80 points.


Les chiffres macroéconomiques


Les prix des importations ont augmenté de 0,1% en décembre, ressortant sous le consensus Reuters de +0,5%. Ils avaient augmenté de 0,8% en novembre. Hors essence, les prix ont reculé de 0,1%.

Les stocks et les ventes des grossistes en novembre sont attendus à 16 heures.

Les valeurs à suivre


AMAZON.COM
JPMorgan a relevé son objectif de cours sur Amazon de 1 375 à 1 385 dollars tout en réitérant sa recommandation Surpondérer. Selon le broker, le leader de la distribution en ligne a le potentiel d'atteindre 1 000 milliards de dollars de capitalisation, contre plus de 603 milliards actuellement.

BERKSHIRE HATHAWAY

La société d'investissement de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, a annoncé la promotion de deux de ses cadres dirigeants, Greg Abel et Ajit Jain, renforçant leur chance de succéder au célèbre financier, âgé de 84 ans, à la tête du groupe. Le premier a été nommé vice-président en charge des activités hors assurance et le second au même poste pour les activités d'assurances. Greg Abel et Ajit Jain entrent également au conseil d'administration.

DOMINO’S PIZZA
Domino’s Pizza annonce aujourd’hui le départ le 30 juin prochain de J. Patrick Doyle, son emblématique directeur général depuis 8 ans. En conséquence, Richard Allison (50 ans), l’actuel président de Domino’s International, se voit promu directeur général. Par ailleurs, Russell Weiner (49 ans), présentement Président de Domino’s USA, est nommé directeur opérationnel, un poste tout spécialement crée pour lui. Ces deux nominations seront effectives le 1er juillet 2018.

LENNAR

Lennar a dévoilé un bénéfice net décevant. Au quatrième trimestre 2017, le numéro deux américain de la construction résidentielle a réalisé un bénéfice net en baisse de 1,2% à 309,6 millions de dollars, ou 1,29 dollar par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 12% à 3,8 milliards. Le consensus FactSet tablait sur un BPA de 1,47 dollar et sur un chiffre d'affaires de 3,56 milliards. Le groupe a comptabilisé 3,6 milliards de dollars de nouvelles commandes, un chiffre en hausse de 17%.

SEARS HOLDINGS
Sears Holdings annonce avoir levé 100 millions de dollars de nouveaux financements et être en cours de négociation afin d’obtenir 200 millions de dollars supplémentaires. Le groupe américain de distribution se dit également en discussion avec ses créanciers afin d’améliorer sa liquidité et sa situation financière. En parallèle, le groupe a identifié 200 millions de dollars d’économies de coûts à réaliser en 2018. Ces dernières ne seront pas liées à des fermetures de magasins. Compte tenu de ses éléments, Sears Holdings se dit confiant dans son objectif de retour à la profitabilité en 2018.














source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Le secteur français de la grande distribution est en ébullition. Dimanche soir, Casino a révélé avoir été approché par Carrefour. Le conseil d'administration du groupe stéphanois, qui n'a pas…

Publié le 24/09/2018

Lundi 24 septembre10h00 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires en septembreMardi 25 septembre14h00 aux Etats-UnisPremière journée de la réunion du comité de politique monétaire de Réserve…

Publié le 24/09/2018

A compter du 31 mars...

Publié le 24/09/2018

Lundi 24 septembre 2018GENFITLa société biopharmaceutique publiera ses résultats du premier semestre.Mardi 25 septembre 2018TOTALLe groupe pétrolier tiendra une journée Investisseurs à New York…

Publié le 24/09/2018

Les deux titres ne réagissent guère à l'ouverture du marché...