En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Pas de miracle : Wall Street est attendu en baisse

| AOF | 163 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Pas de miracle : Wall Street est attendu en baisse
Credits  ShutterStock.com


La vague d'aversion pour le risque qui touche depuis ce matin les marchés européens va retraverser l'Atlantique. Les investisseurs s'inquiètent du regain de tensions dans le dossier des relations commerciales Chine/Etats-Unis alors qu'un accord semble plus difficile à trouver que ce que les déclarations des derniers jours avaient laissé penser. Dans ce contexte, les valeurs refuge ont le vent en poupe : le dollar grimpe et les taux longs américains chutent. De quoi mettre sous pression Wall Street via les valeurs financières et exportatrices. Les futures perdent 0,68% sur le Dow Jones.

Hier à Wall Street

La prudence l’a emporté à Wall Street malgré une ouverture de séance dans le vert. Quelques minutes après le début des cotations, le Dow Jones s’est retourné à la baisse en raison d’un regain de craintes concernant les relations commerciales avec la Chine. Donald Trump a notamment nié qu’un accord ait été trouvé à propos de l’opérateur chinois ZTE, l’un des points-clés des négociations. De plus, les investisseurs ont préféré limiter les risques en attendant, ce soir, le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed. Le DJIA a perdu 0,72% à 24 834,41 points et le S&P 0,31% à 2 724,44 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les opérateurs étudieront l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de mai (15h45), les ventes de logements neufs d'avril (16h) et le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed (20h).

Les valeurs à suivre

ACCENTURE

Accenture a annoncé le rachat de la société de marketing digital chinoise, HO communication. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés. HO communication emploie plus de 200 personnes en Chine, qui servent plus de 100 sociétés chinoises et internationales.

COMCAST/21ST CENTURY FOX/WALT DISNEY
Comcast confirme aujourd'hui qu'il est dans une "phase avancée de préparation" d'une offre 100% en cash sur certains actifs de 21st Century Fox, qui sera supérieure à celle que Walt Disney prévoit également de lancer. Comcast vise précisément les mêmes actifs que le groupe de divertissement, qui n'incluent pas Fox News Channel, Fox Business Network et Fox Broadcasting.

GENERAL CABLE
General Cable a indiqué ne pas être "au courant" de la moindre enquête du Département américain de la justice à son encontre. Le fabricant de câbles, en cours de rachat par Prysmian, a fait cette mise au point suite à des rumeurs de presse faisant état d'une procédure lancée contre le groupe américain. "D'après ce que nous en savons, nous restons en conformité avec l'accord à l'amiable signé avec les autorités en décembre 2016", assure General Cable.

HEWLETT PACKARD ENTERPRISE
Hewlett Packard Enterprise a publié un bénéfice net trimestriel supérieur aux attentes et relevé ses objectifs annuels. Au deuxième trimestre, clos fin avril, de l'exercice 2018, le groupe américain spécialisé dans les matériels et services informatiques pour entreprises a dégagé un bénéfice net de 778 millions de dollars, soit 49 cents par action, contre une perte de 612 millions de dollars, ou 37 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 34 cents, soit 3 cents de plus que le consensus.

LOWE'S
Lowe's dévoile aujourd'hui ses résultats du premier trimestre, après avoir dévoilé hier le nom de son futur patron : Marvin Ellison, futur ex-n°1 de JCPenney. Lowe's a donc vu son bénéfice net bondir de 64% au premier trimestre clos début mai pour atteindre 988 millions de dollars ou 1,19 dollar par action. Les ventes de l'enseigne de bricolage ont augmenté pour leur part de 3%, à 17,36 milliards de dollars, dont +0,6% en comparable. Le consensus Zacks était à 1,22 dollar par action et 17,44 milliards de dollars de ventes.

MACY'S
Macy's a recruté Paula Price comme directrice financière. L'actuelle titulaire du poste, Karen Hoguet, quittera ses fonctions d'ici la fin de l'exercice 2018 et restera conseillère pendant une période de transition qui s'étendra jusqu'en février 2019. Paula Price est actuellement à Harvard et a été directrice financière d'Ahold USA.

OMNICOM
C'est un symbole dont WPP se serait sans doute bien passé. Selon le média de référence AdAge, le groupe britannique a perdu le budget HSBC au profit d'Omnicom. AdAge fait état d'estimations qui chiffrent à 400 millions de dollars le budget HSBC. Le groupe britannique et les analystes savaient que la période de revue des budgets qui se déroule actuellement était à hauts risques. D'abord, en tant que détenteur de nombreux contrats parmi ceux qui sont revus, WPP devait assumer son bilan.

RALPH LAUREN
Ralph Lauren a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre clos début mars, à hauteur de 41,3 millions de dollars contre une perte de 204 millions un an plus tôt. Ramené au nombre d'actions en circulation, ce bénéfice a représenté 50 cents par titre. Ajusté des éléments exceptionnels, il ressort à 90 cents. Les ventes trimestrielles de Ralph Lauren, de leur côté, ont reculé de 2% à 1,529 milliard de dollars. Le consensus FactSet était à 83 cents de bénéfice par action ajusté et 1,49 milliard de dollars de ventes.

TARGET
Target a dévoilé un bénéfice net de 718 millions de dollars au titre du premier trimestre clos début mai, en croissance de 5,9%. Il a représenté 1,33 dollar par action. En données ajustées, il ressort à 1,32 dollar. Les ventes trimestrielles de la chaine de supermarchés ont augmenté de 3,4% à 16,78 milliards de dollars, dont 3% en comparable. Le consensus Zacks était de 1,38 dollar par action et 16,53 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

TESLA/SNAP
Tesla a confirmé hier soir à Reuters que Stuart Bowers, le vice-président de l'ingénierie de SNAP (créateur de Snapchat), rejoindra le groupe au poste de vice-président de l'ingénierie. Il travaillera notamment sur le logiciel de pilotage automatique. Le média américain Cheddar était le premier à avoir fait état de rumeurs allant en ce sens.

TIFFANY & CO
La séance s'annonce brillante pour Tiffany & Co. Le joailler new-yorkais a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et annoncé un programme de rachats d'actions d'un milliard de dollars. Au premier trimestre de son exercice fiscal clos fin janvier, le groupe a réalisé un bénéfice net en hausse de plus de 50% à 142,3 millions de dollars, ou 1,14 dollar par action. Son chiffre d'affaires a grimpé de 15% à un milliard. Les ventes dans les boutiques ouvertes depuis plus d'un an ont progressé de 10%. Le consensus visait un BPA de 83 cents et des ventes de 959 millions.

URBAN OUTFITTERS
Urban Outfitters a multiplié son bénéfice net par 3,5 au premier trimestre clos fin avril, à 41,26 millions de dollars ou 38 cents par action. Les ventes trimestrielles du groupe ont augmenté de 12,4% à 855,68 millions de dollars. En données comparables, les ventes Retail (Urban Outfitters est aussi présent sur le segment Ventes en gros) ont bondi de 10%. FactSet visait 31 cents par action et 838 millions de dollars.





source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/06/2018

Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 19 juin 2018 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )La Bourse de New York a terminé nettement dans le rouge jeudi, un indicateur en demi-teinte sur…

Publié le 21/06/2018

Le DJIA trébuche de 0,68% à 24.489 pts, le Nasdaq cède 0,67% à 7.729 pts, et le S&P500 abandonne 0,51% à 2.753 pts...

Publié le 21/06/2018

Les marchés actions américains évoluent en repli à l'approche de la mi-séance, pénalisés par la baisse du pétrole à la veille du sommet de l'Opep. Les investisseurs restent prudents alors que…

Publié le 21/06/2018

Intel cède 1,96% à 52,41 dollars, pénalisé par l'annonce de la démission de son directeur général, Brian Krzanich. Une enquête interne a révélé que le patron depuis 5 ans du géant…

Publié le 21/06/2018

Wall Street reste dans le rouge ce jeudi, toujours plombé par les tensions commerciales entre les États-Unis et leurs partenaires...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...