5 438.55 PTS
+0.48 %
5 381.50
+0.49 %
SBF 120 PTS
4 343.60
+0.29 %
DAX PTS
12 576.75
+0.29 %
Dowjones PTS
24 502.64
+0.16 %
6 717.34
+0.74 %
Nikkei PTS
22 088.04
-0.33 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - La réforme fiscale peut-elle faire rebondir durablement les indices actions ?

| AOF | 232 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - La réforme fiscale peut-elle faire rebondir durablement les indices actions ?
Credits  ShutterStock.com


Les investisseurs vont-ils trouver dans la présentation de la réforme fiscale de Donald Trump le catalyseur qu'il leur manque depuis le début de la semaine pour accroitre leur exposition aux actifs risqués ? On serait tentés de le croire à voir l'orientation des futures, à la hausse, qui tranche avec les tendances des derniers jours. Le principal élément de la réforme est la baisse de 35 à 20% de l'impôt sur les sociétés. Pour le reste, le discours de Janet Yellen n'a pas eu beaucoup d'impact et Nike et Micron sont à surveiller. Les futures gagnent 0,13% et 0,19% sur le Dow Jones et le S&P500.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont clôturé en ordre dispersé, à deux jours de l'estimation définitive de la croissance du 2ème trimestre. Le principal événement de la journée d'hier, un discours de Janet Yellen, n'y a rien changé : la présidente de la Fed a maintenu le cap de son resserrement monétaire graduel, tout en reconnaissant que de nombreuses incertitudes entouraient la mesure de l'inflation. Toutefois, Yellen a assuré que cette dernière était sur la bonne voie pour se rapprocher des 2% malgré une faiblesse particulière cette année. Le DJ a lâché 0,05% à 22 284,32 pts et le S&P a pris 0,01%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables, considérées comme un indicateur avancé de l'investissement des entreprises, ont rebondi de 1,7% en août. Elles avaient chuté de 6,8% en juillet et le consensus Reuters était de +1%.

Aux Etats-Unis, les promesses de ventes immobilières de septembre seront dévoilées à 16h00.

Les valeurs à suivre

BOEING

Le Secrétariat américain au Commerce a assuré que, si des avions de 100 à 150 places de l'avionneur canadien Bombardier étaient exportés aux Etats-Unis, ils subiraient des droits de douane correspondant à 219,3% de leur prix. Ce niveau correspond aux subventions dont bénéficierait Bombardier d'après les services de la concurrence américains. Ces derniers avaient été saisis par Boeing pour protester contre l'achat par des compagnies aériennes américaines des avions de son concurrent mieux-disant sur les prix.

INTEL/JUNIPER/RED HAT/VMWARE
Atos a annoncé la création d'une alliance multifournisseurs avec Dell EMC, Intel, Juniper Networks, Red Hat et VMware, afin d'accélérer la réalisation de prestations de valeur grâce à la virtualisation des fonctions réseau (NFV). Forte de ces objectifs, l'alliance a mis au point une architecture s'appuyant sur des produits commerciaux prêts à l'emploi (Commercial Off The Shelf, COTS) qui peuvent être déployés en tant qu'infrastructure NFV de façon rapide et efficace.

MICRON
Le fabricant de mémoires informatiques Micron est attendu en hausse à Wall Street à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin août, le groupe a enregistré un bénéfice net de 2,37 milliards de dollars, soit 1,99 dollar par action, à comparer avec une perte nette de 170 millions de dollars, ou 16 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 2,02 dollars par action, supérieur de 20 cents au consensus FactSet.

NIKE
L'équipementier sportif Nike est attendu en repli à Wall Street en raison de ventes décevantes. Au premier trimestre, clos fin août, le bénéfice net du concurrent d’Adidas a chuté de 24% à 950 millions de dollars, soit 57 cents par action. Ce dernier a cependant dépassé le consensus Reuters s’élevant à 48 cents. Ses revenus sont restés stables à 9,07 milliards de dollars, là où le marché anticipait 9,08 milliards de dollars. En Amérique du nord, son marché le plus important, ses ventes ont reculé de 3%. Nike a averti qu’il anticipait un nouveau repli de l’activité sur ce marché ce trimestre.

PANDORA MEDIA
Pandora Media a finalisé le deal annoncé début juin qui a permis à SiriusXM, une filiale de Liberty Media, d'entrer à son capital à hauteur de 19%. Le groupe de streaming a ainsi émis en début de semaine 307 500 actions au profit de Sirius, pour un montant de 307,5 millions de dollars. C'est la deuxième et dernière étape de l'opération prévue initialement puisqu'une première tranche de 172 500 actions Pandora Media avait déjà été émise dès l'annonce du deal. En tout, Sirius a donc déboursé 480 millions de dollars pour entrer au capital du groupe de streaming.

T-MOBILE
T-Mobile se renforce sur son marché domestique en achetant le solde du capital de iWireless, un opérateur de l'Iowa, à son coactionnaire Aureon. Le deal devrait être finalisé au quatrième trimestre 2017 ou début 2018. Pour l'heure, T-Mobile couvre 315 millions d'Américains avec ses réseaux mobiles et vise 321 millions d'ici la fin de l'année.

UPS/FEDEX
Moody's accueillie positivement les décisions d'UPS et FedEx de mettre en place de nouvelles "surcharges" (frais supplémentaires) sur leurs livraisons de fin d'année car elles devraient leur permettre de compenser la hausse des coûts sur les ventes en e-commerce traditionnellement liée à cette période. A leur pic, les livraisons de fin d'année devraient ressortir en hausse de 15% par rapport à 2016, anticipe Moody's. Les surcharges pourraient représenter 100 à 200 millions de dollars de chiffre d'affaires pour chacun des deux groupes de messagerie.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

                                                                    Communiqué de presse Lesquin, 23 avril 2018,…

Publié le 23/04/2018

Petit intervenant mais pas inintéressant...

Publié le 23/04/2018

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie afin d'évaluer le projet d'acquisition de Shazam par Apple au regard du règlement de l'Union européenne sur les concentrations. La…

Publié le 23/04/2018

Date : 4/23/2018Sous-jacent : Casino Produit : Turbo Put 7884T (ISIN : DE000HV18TY8).Echéance : OuverteBarrière désactivante : 47,6000Stratégie : Achat à 0,76 euros.Le rebond s'essouffle au…

Publié le 23/04/2018

L'Autorité de la concurrence vient d'autoriser le rachat d'Aufeminin par TF1...