En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 889.52 PTS
+0.09 %
4 884.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
3 868.08
+0.09 %
DAX PTS
12 665.32
+0.58 %
Dow Jones PTS
27 307.93
-0.29 %
11 226.89
-0.36 %
1.179
-0.75 %

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - La pause du "rally du coronavirus" se prolonge

| AOF | 372 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - La pause du "rally du coronavirus" se prolonge
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains pourraient prolonger la tendance de lundi. Les futures sur S&P 500 et Dow Jones sont en effet orientés en légère baisse à une quinzaine minutes de l'ouverture tandis que ceux sur Nasdaq évoluent franchement dans la rouge. Les investisseurs semblent donc enclins à continuer de prendre une partie de leurs bénéfices sur les valeurs du segment technologique propulsées au firmament par la crise. En revanche, ils s'interrogent sur les informations contenues dans les comptes à priori contrastés des géants bancaires américains : JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo.

Hier à Wall Street


En hausse en début de séance, Wall Street a finalement terminé dans le rouge. Le "rally du coronavirus" a de nouveau marqué une pause. Les valeurs technologiques comme Amazon, Microsoft ou Facebook, principaux moteurs de ce rally depuis plusieurs mois, ont essuyé des prises des bénéfices. Les investisseurs ont mal réagi à l'annonce de nouvelles mesures de confinement prises par la Californie, par ailleurs berceau du secteur. Le Dow Jones est resté quasi stable à 26 085,80 points mais le S&P500 a cédé 0,94%, à 3 155,22 points. Le Nasdaq a abandonné, lui, 2,13% à 10 390,84 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux États-Unis, l'inflation est ressortie à 0,6% en juin. Les économistes tablaient sur +0,5% après -0,1% en mai. Hors alimentaire et énergie, les prix à la consommation ont progressé de 0,2%. Le marché visait +0,1% après -0,1% en mai.

Les valeurs à suivre

CITIGROUP
Citigroup a vu son bénéfice net fondre de 73% au deuxième trimestre à 1,32 milliard de dollars, ou 50 cents par action. La banque new new-yorkaise a comptabilisé une provision pour défauts de créances de 5,6 milliards de dollars en raison des risques qui pèsent sur les ménages et les entreprises. Le produit net bancaire a grimpé de 5% à 19,77 milliards. Les analystes tablaient en moyenne sur un BPA de 28 cents et sur un PNB de 19,12 milliards. Pour autant, il est trop tôt pour savoir si la comparaison est pertinente.

DELTA AIR LINES
Delta Air Lines a publié des comptes très dégradés en raison de la crise du coronavirus. Au deuxième trimestre, la compagnie aérienne américaine a accusé une perte nette de 52,72 milliards, contre un bénéfice de 1,44 milliard un an plus tôt. La perte ajustée s'est établie à 2,81 milliards de dollars, contre un consensus de -2,66 milliards. La perte nette ajustée par action est ressortie à 4,43 dollars alors que Wall Street tablait sur une perte de 4,22 dollars. Enfin, les revenus ont chuté de 88% à 1,2 milliard alors que le marché escomptait 1,43 milliard.

JPMORGAN
JPMorgan a dévoilé des résultats trimestriels meilleurs que prévu. La première banque américaine par la taille de ses actifs a réalisé au deuxième trimestre 2020, soit au cœur de la pandémie, un revenu ajusté de 33,83 milliards de dollars. Les analystes interrogés par Bloomberg tablaient en moyenne sur 30,4 milliards. Le bénéfice net a chuté de 51% à 4,69 milliards. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 1,38 dollar alors que le consensus le donnait à 1,05 dollar.

WELLS FARGO
Wells Fargo & Co est tombé dans le rouge au deuxième trimestre à cause de la crise de coronavirus. La banque américaine qui compte parmi les principaux prêteurs hypothécaires du pays, a accusé une perte nette de 2,4 milliards de dollars, soit 66 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin, contre un bénéfice de 6,2 milliards de dollars, soit 1,30 dollar par action un an plus tôt. Les analystes interrogés par Refinitiv tablaient sur une perte de 20 cents par action, mais il est trop tôt pour savoir si ces chiffres sont comparables.





source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/08/2020

Les marchés européens reculent légèrement, la prudence étant de rigueur avant l'annonce de chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. 1,474 million de créations d'emplois sont attendus en juillet et…

Publié le 07/08/2020

L’action SES est sous pression, comme l’ensemble du marché, perdant 2,05% à 6,10 euros. Pour tenir compte des effets du Covid-19, l’opérateur de satellites a mis à jour ses perspectives 2020…

Publié le 07/08/2020

Pfizer a annoncé avoir conclu un contrat pluriannuel avec Gilead pour la fabrication et la livraison du remdesivir, le candidat vaccin de ce dernier dans le traitement du covid-19. Le vaccin sera…

Publié le 07/08/2020

Media 6 a publié un chiffre d'affaires au trosiième trimestre de son exercice 2019-2020 de 13,4 millions d'euros, en baisse de 26,8% sur un an. Celui-ci reflète la baisse d'activité liée aux…

Publié le 07/08/2020

Maurel et Prom a réalisé une perte nette de 606 millions de dollars au premier semestre 2020, contre un bénéfice de 33 millions à la même période l'an passé. La perte opérationnelle s'élève…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne