En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 378.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 928.33
+0.71 %
7 456.15
+1.02 %
1.135
-0.66 %

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse attendue grâce à des espoirs sur le commerce

| AOF | 251 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse attendue grâce à des espoirs sur le commerce
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains sont attendus en légère hausse pour cette dernière séance de la semaine. Les investisseurs mettent leurs espoirs dans les « progrès substantiels » réalisés par la Chine et les Etats-Unis dans leurs négociations commerciales, selon des informations de l’agence de presse, Chine Nouvelle. Du côté de la cote, Adobe et Oracle pourraient être sous pression en raison de leurs perspectives. Quelques minutes avant l'ouverture, les futures gagnent 0,37% à 2817,25 pour le S&P 500 et 0,49% à 7275,50 points pour le Nasdaq Composite.

 

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé dans le désordre ce jeudi. En ligne de mire, le commerce international. Les négociations avec Pékin progresseraient bien selon Donald Trump et son secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin. Toutefois, ce dernier a confirmé qu’il n’y aurait pas de sommet entre les présidents américains et chinois ce mois-ci, pour signer un accord. Au chapitre des valeurs, General Electric a grimpé dans le sillage de commentaires optimistes pour 2020 et 2021. Le Dow Jones a gagné 0,03% à 25 709,94 points, tandis que le Nasdaq cédé de 0,16% à 7 630,91 points.


Les chiffres macroéconomiques

L'indice manufacturier de la Fed de New-York est ressorti 3,7 en mars contre 8,7 en février et un consensus Reuters de 10.

La production industrielle et taux d'utilisation des capacités de production en février à 14h15, et l'indice de confiance des ménages de l'Université de Chicago en mars, à 15h.

Les valeurs à suivre


ADOBE

L'éditeur de logiciels d'édition Adobe a présenté des perspectives décevantes pour le deuxième trimestre d'affilée. Au deuxième trimestre, clos début juin, il vise des revenus de 2,7 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 1,77 dollar. Wall Street anticipait respectivement 2,72 milliards de dollars et 1,88 dollar. Au premier trimestre, clos fin début mars, son bénéfice net s'est établi à 674,24 millions de dollars, ou 1,36 dollar par action, contre 583 millions (1,17 dollar par action) un an auparavant.


BOEING
Boeing a annoncé la suspension des livraisons des 737 MAX après le crash d’un appareil du même type d’Ethiopian Airlines, le week-end dernier. Le groupe américain va cependant continuer de les construire au rythme de 52 appareils par mois.

FACEBOOK
Deux importants dirigeants de Facebook ont annoncé leur départ, quelques jours après l'annonce par son fondateur, Mark Zuckerberg de son intention de mettre l'accent sur les communications privées. Chris Cox, l'un des premiers ingénieurs du réseau social, ami proche de Mark Zuckerberg et responsable produits du groupe, a ainsi indiqué hier soir qu'il quittait le groupe. Il était à ce titre responsable des applications Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger. 

ORACLE

Publication en demi-teinte pour l'éditeur américain de logiciels professionnels Oracle. Les résultats ont dépassé les attentes, mais les investisseurs ont réagi négativement aux prévisions. Au troisième trimestre, clos fin février, de son exercice fiscal 2019, il a enregistré un bénéfice net de 2,745 milliards de dollars, soit 76 cents par action, contre une perte de 4,05 milliards, soit 98 cents, un an plus tôt en raison de la réforme fiscale. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 87 cents, soit 3 cents de mieux que le consensus Refinitiv

TESLA
Le fabricant de voitures électriques, Tesla, a présenté le Model Y, un SUV électrique, qui sera construit sur la même plate-forme que la berline Model 3. Le prix d’entrée de gamme a été fixé à 39 000 dollars et la production devrait débuter l’année prochaine. Elon Musk prévoit de commencer à livrer le modèle Y à un prix de départ de 47 000 dollars à l'automne 2020, avec des versions plus puissantes qui coûteront plus de 60 000 dollars. La version à 39 000 dollars devrait être lancée au printemps 2021.












source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

Poxel a généré en 2018 un bénéfice net de 13,5 millions d’euros, contre une perte nette de 22,3 millions d’euros en 2017. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de la société…

Publié le 21/03/2019

Année solide malgré une provision pour prime...

Publié le 21/03/2019

Le chiffre d'affaires d'Esker pour l'exercice 2018 progresse de +14,2% et de +16% à taux de change et périmètre constants pour s'établir à 86,9 ME...

Publié le 21/03/2019

26,2 ME de trésorerie...

Publié le 21/03/2019

Au 31 décembre 2018, le Chiffre d'affaires de Réalités s'établit à 133,6 ME en progression de +3,6% par rapport à 2017...