5 415.79 PTS
+0.54 %
5 421.0
+0.64 %
SBF 120 PTS
4 319.97
+0.58 %
DAX PTS
13 165.45
+0.32 %
Dowjones PTS
24 485.01
+0.41 %
6 399.04
+0.08 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Début de semaine sans entrain

| AOF | 168 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Début de semaine sans entrain
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains sont attendus en léger repli à l'ouverture. La séance s'annonce très calme en l'absence d'indicateur économique et d'information majeure en provenance des entreprises. Les investisseurs continuent de surveiller la situation en Corée du Nord alors que le président américain Donald Trump et son homologue nord coréen rivalisent de provocations. Au chapitre des valeurs, Snap pourrait pâtir des commentaires prudents de JPMorgan à son endroit. Vers 14h45, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 cèdent respectivement 0,11% à 2 496,50 points et 0,35% à 5 915,25 points.

 

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont terminé vendredi soir en ordre dispersé : le Dow Jones a lâché 0,04% à 22 349,59 points et le S&P500 a gagné 0,06% à 2 502,22 points. Sur la semaine, le premier a gagné 0,36% et le second 0,08%. Les investisseurs se sont abstenus de prendre trop de risque pour boucler une semaine marquée par la confirmation qu'une troisième hausse de taux surviendrait d'ici la fin de l'année du côté de la Fed. De plus, les dirigeants américain et nord-coréen ont continué à se défier en se menaçant l'un l'autre tandis que la seule statistique du jour (PMI) est ressortie en baisse.

Les chiffres macroéconomiques


Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre

CHEVRON
Chevron investira l'année prochaine 4 milliards de dollars dans le but d'augmenter sa production de pétrole dans le bassin permien situé dans le Texas et le Nouveau Mexique.

D.R. HORTON
D.R. Horton, le numéro un de la construction de logement aux États-Unis, a abaissé ses prévisions de génération de trésorerie pour le quatrième trimestre après le passage des ouragans qui ont touché le Texas et la Floride. Le taux de conversion en trésorerie devrait être de 85% contre une fourchette de 88% à 90% prévue un an auparavant. Le taux de dépenses en frais généraux devrait, lui, augmenter pour atteindre 8,6% contre une fourchette de 8,3% à 8,4% initialement prévue.

FACEBOOK
Sous la pression de certains actionnaires, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a finalement renoncé à créer une nouvelle catégorie d’actions, qui lui aurait permis de conserver le contrôle de son groupe. En dépit de ce revers, il prévoit toujours de donner 99% des actions du réseau social détenues par lui et sa femme pour financer des œuvres de bienfaisance.

GENERAL ELECTRIC
ABB va acquérir pour 2,6 milliards de dollars les activités de solutions électriques de General Electric, GE Industrial Solutions. Cette filiale a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 2,7 milliards de dollars pour une marge d'Ebitda opérationnel d'environ 8%. ABB prévoit que l'acquisition sera relutive dès la première année et vise environ 200 millions de dollars de synergies de coûts cinq ans après sa finalisation. La transaction doit être finalisée au premier semestre 2018.

JOHNSON & JOHNSON
Johnson & Johnson a annoncé que la FDA a refusé d'approuver le médicament anti-arthrite rhumatoïde, le Sirukumab jugeant que de nouvelles données cliniques étaient nécessaires pour évaluer la sécurité du traitement.

SNAP
JPMorgan a réduit son objectif de cours de 16 dollars à 14 dollars et confirmé sa recommandation Neutre sur Snap. Le bureau d'études a réduit ses estimations de chiffre d'affaires de 10,3% pour 2017 à 851,3 millions de dollars et de 14,8% à 1,58 milliard de dollars pour 2018. Il s'attend désormais à ce que la monétisation du réseau société prenne plus de temps. L'analyste reste neutre en raison d'une concurrence accrue de la part de Facebook et d'Instagram, mais aussi de l'absence de bénéfice avant 2020/21.

UNDER ARMOUR
Keybanc a relevé à Surpondérer sa recommandation sur Under Armour avec un objectif de cours de 20 dollars. Le bureau d'études fait part de sa confiance dans le nouveau duo à la tête de l'équipementier - un directeur général et un directeur des opérations - qui devrait se fixer comme priorité de redresser les comptes du groupe. Keybanc juge que la marque Under Armour reste forte à long terme et que des opportunités de croissance devraient surgir alors que le groupe compte se diversifier vers des équipements plus grand public.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

A saisir ?

Publié le 12/12/2017

Manque de punch

Publié le 12/12/2017

Unicredit (-1,78% à 17,65 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice italien, Footsie MIB, alors qu’elle tenait aujourd’hui sa journée investisseurs. Certains analystes ont…

Publié le 12/12/2017

Sycomore Asset Management, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi en...

Publié le 12/12/2017

311 magasins dont 33 hypermarchés.

CONTENUS SPONSORISÉS