En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.01 %

Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street enchaine sa quatrième semaine de progression pour 2018

| AOF | 300 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street enchaine sa quatrième semaine de progression pour 2018
Credits  ShutterStock.com


Si le rally de début d'année a perdu de sa vigueur en Europe, il reste sur une dynamique soutenue aux Etats-Unis. Les principaux indices ont clôturé vendredi soir sur de nouveaux sommets et achevé une quatrième semaine de franche progression. A la clôture vendredi, le Dow Jones gagnait 0,85% à 26 616,71 pts (+2,1% en cinq séances) et le S&P s'appréciait de 1,18% à 2 872,87 pts (+2,2% en une semaine). Outre le bond d'Intel, Wall Street a bénéficié de la rechute du dollar - même s'il restait au-dessus de son record du mercredi - qui a soutenu les cours du pétrole. Les stats n'ont rien changé.

Trois semaines après avoir été ébranlé par des failles de sécurité affectant ses puces, le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel a présenté hier soir de bons résultats trimestriels. Cette publication a permis à Intel d'afficher la plus forte progression de l'indice Dow Jones, avec un gain de 10,55% à 50,08 dollars. Tous les feux sont au vert pour la société. Non seulement les résultats sont supérieurs aux attentes, mais les perspectives sont favorables et le dividende a été augmenté de 10% à 30 cents par action chaque trimestre.

Les chiffres économiques du jour

La croissance américaine s'est élevée à 2,6% au quatrième trimestre en rythme annualisé, passant sous le consensus Reuters s'élevant à 3%. Le PIB avait augmenté de 3,2% au troisième trimestre. L'indice des prix PCE, qui sert de référence à la Fed, a progressé de 1,9%, hors alimentation et énergie, au quatrième trimestre alors qu'il était attendu à +1,6%. L'inflation PCE était de +1,3% au troisième trimestre.

Les commandes de biens durables ont connu une progression de 2,9% en décembre aux Etats-Unis, dépassant le consensus Briefing.com de +0,9%. Hors transport, elles ont augmenté de 0,6%, inférieur au consensus de +0,7%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


COLGATE-PALMOLIVE
Colgate-Palmolive a dévoilé des prévisions prudentes dans le sillage de résultats trimestriels contrastés. Le géant américain des produits de grande consommation a prévenu qu'il serait difficile de dégager de la croissance cette année. Au quatrième trimestre 2017, le bénéfice net a reculé de 47% à 323 millions de dollars, ou 68 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 75 cents, conformément au consensus. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,6% à 3,89 milliards. Les analystes tablaient sur 3,93 milliards.

HONEYWELL
Honeywell a relevé ses perspectives 2018 pour prendre en compte l'impact positif que les baisses d'impôts vont avoir sur ses comptes. Le groupe vise désormais un bénéfice par action compris entre 7,75 et 8 dollars contre de 7,55 à 7,80 dollars précédemment. Son estimation de chiffre d'affaires est maintenue entre 41,8 et 42,5 milliards de dollars.

INTEL
Trois semaines après avoir été ébranlé par des failles de sécurité affectant ses puces, le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel a présenté hier soir de bons résultats trimestriels. Il a bien essuyé une perte nette de 687 millions de dollars au quatrième trimestre, mais celle-ci s'explique par une charge de 5,4 milliards de dollars liée à la réforme fiscale américaine. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice net a progressé de 34% à 5,2 milliards, soit 1,08 dollar par action. Le bénéfice par action est bien supérieur au consensus Reuters s'élevant à 86 cents.


MEREDITH/TIME
Meredith aurait-elle des difficultés à convaincre les actionnaires de Time du bien-fondé de son OPA ? En tout cas, pour la deuxième fois en deux semaines, le groupe a annoncé une prolongation de son offre. Cette dernière restera ouverte jusqu'au 30 janvier, et non jusqu'au 25 comme annoncé le 11 janvier. Meredith a précisé qu'il détenait d'ores et déjà 65% du capital de Time.

STARBUCKS
Starbucks a presque triplé son bénéfice net au premier trimestre 2017/2018 clos fin décembre, à 2,2 milliards de dollars, soit 1,57 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, la chaine de cafés a fait état d'un bénéfice par action de 65 cents alors que les analystes interrogés par Zacks visaient 57 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Starbucks, pour sa part, a augmenté de 6% à 6,1 milliards de dollars, en ligne avec le consensus. En données comparables, ses ventes ont augmenté de 2%, soutenues par une hausse de 2% du ticket moyen.

TESLA
Tesla devrait rebondir aujourd'hui à Wall Street, où il s'adjuge en pré-ouverture 1,3% à 342,06 dollars. Hier, le constructeur de véhicules électriques avait terminé la séance dans le rouge (-2,39% à 337,64 dollars), alors que CNBC évoquait la possibilité de nouveaux retards dans la production de son " Model 3 ". Le média américain s'appuyait sur des propos recueillis auprès d'employés de la firme.


WESTERN DIGITAL
Le constructeur de disques durs Western Digital a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, clos fin décembre, le groupe a enregistré une perte nette de 823 millions de dollars, ou 2,78 dollars par action, contre un bénéfice net de 235 millions, ou 80 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, dont une charge de 1,6 milliard liée à la réforme fiscale, le BPA ressort à 3,95 dollars, au dessus du consensus qui le donnait à 3,79 dollars. Le chiffre d'affaires a grimpé de 9,2% à 5,34 milliards. Les analystes visaient 5,30 milliards de dollars.


WHIRLPOOL
KeyBanc a abaissé de Surpondérer à Pondérer en ligne sa recommandation sur Whirlpool. Le bureau d'études estime que les facteurs de soutien à l'action pour le court terme sont désormais largement valorisés. Il souligne que des facteurs d'incertitude, liés notamment à la hausse des coûts, pèsent toujours sur les perspectives de Whirlpool.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/10/2018

Des traders à la bourse de New York le 15 octobre 2018 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé dans le rouge lundi à l'issue d'une séance très…

Publié le 15/10/2018

Des traders à la bourse de New York le 15 octobre 2018 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé en baisse lundi à l'issue d'une séance très…

Publié le 15/10/2018

Des traders à la bourse de New York le 15 octobre 2018 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York reculait légèrement à l'ouverture lundi, tentant de reprendre…

Publié le 15/10/2018

Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé à l’approche de la mi-séance, ne confirmant pas le rebond de vendredi dernier. Les tensions commerciales sino-américaines, ainsi que…

Publié le 15/10/2018

Sears dégringole en Bourse après s’être déclaré en faillite. Le titre perd 24,03% à 0,3092 dollar vers 17h15. Sur les cinq dernières séances cumulées, le repli est de 50,32%. Une annonce…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...