En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 362.82 PTS
+0.26 %
5 357.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 296.37
+0.14 %
DAX PTS
12 227.99
-0.08 %
Dowjones PTS
25 558.73
+1.58 %
7 374.29
+0.00 %
1.139
+0.12 %

Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street commence février sans direction claire

| AOF | 445 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street commence février sans direction claire
Credits  ShutterStock.com


Les marchés américains ont clôturé en ordre dispersé cette première séance de février. Le Dow Jones a gagné 0,14% à 26 186,71 pts et le S&P comme le Nasdaq ont légèrement reculé, de 0,06% et 0,35% respectivement. Les investisseurs ont peiné à faire le tri entre toutes les informations qui leur sont parvenues au cours des dernières 24h. D'abord, la Fed a légèrement infléchi son discours sur l'inflation, prévoyant clairement une accélération. Ensuite, les résultats de nombreuses sociétés ont été publiés. Enfin, les stats du jour ont été mitigées. Tout ça avant le rapport sur l'emploi de janvier.

Si l'annonce d'une baisse du temps passé sur Facebook a fait les gros titres de la presse, les investisseurs préfèrent saluer ses résultats solides. L'action du numéro un mondial des réseaux sociaux a gagné en effet 3,34% à 193,09 dollars et affiche un nouveau plus haut historique. Ses utilisateurs ont réduit de 50 millions d'heures, soit de 5%, leur présence sur le réseau social en fin 2017, mais les analystes à l'instar de Morningstar s'attendent à ce que cette baisse soit compensée par une progression du prix des publicités.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice ISM Manufacturier est ressorti à 59,1 en janvier contre 59,3 (révisé de 59,7) en décembre et un consensus Reuters de 58,8.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont augmenté de 0,7% en décembre. Elles avaient progressé de 0,6% (révisé de 0,8%) en novembre et les économistes interrogés par Reuters les attendaient en hausse de 0,4%.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat (PMI) Manufacturier a progressé à 55,5 points en janvier, contre 55,1 en décembre.

Aux Etats-Unis, la productivité a baissé de 0,1% au quatrième trimestre selon une première estimation après avoir augmenté de 2,7% (révisé de +3%) au troisième trimestre. Le consensus Reuters était de +1%. Dans le même temps, les coûts du travail ont progressé de 2% après avoir baissé de 0,1% (révisé de -0,2%) au trimestre précédent. Le consensus Reuters était de +0,8%.

Aux Etats-Unis, 230 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées sur la semaine du 27 janvier, après 231 000 (révisé de 233 000) la semaine précédente. Le consensus Reuters en prévoyait 238 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALIBABA

Le géant chinois du e-commerce Alibaba a présenté des résultats trimestriels meilleurs que prévu et annoncé l’acquisition d'une participation de 33% dans son activité de services financiers, Ant Financial Services. Au troisième trimestre, clos fin décembre, son bénéfice net a bondi de 35% à 24,07 milliards de yuans (3,7 milliards de dollars), dépassant le consensus Reuters logé à 21,5 milliards. Ses revenus ont bondi de 56% à 83,03 milliards de yuan contre un consensus de 79,8 milliards. Alibaba revendique 580 millions d’utilisateurs mensuels mobile en Chine dans ses activités d’e-commerce.

AMAZON
Amazon est la marque la plus valorisée au monde, devant Apple et Google, selon le dernier rapport Brand Finance Global 500. La valeur de la marque du géant du commerce électronique a augmenté de 42% par rapport à l'année dernière et atteint 150,8 milliards de dollars. L'ancien numéro un, Google, a rétrogradé à la troisième position, avec une valorisation de 120,9 milliards. Il est devancé par Apple, avec ses 146,3 milliards de dollars.

AT&T/TIME WARNER
AT&T a dévoilé un bénéfice par action de 3,08 dollars au quatrième trimestre, en forte hausse après 39 cents un an plus tôt. En données ajustées, il ressort à 78 cents contre un consensus de 65 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de l'opérateur a atteint de son côté 41,7 milliards de dollars, dépassant également les attentes puisque le consensus le donnait à 41,1 milliards. AT&T a également fait état du gain de 4,1 millions de nouveaux abonnés mobiles au quatrième trimestre et de 300 000 nouveaux forfaits vidéo.

CARLYLE
Carlyle a acquis auprès de CBRE Global quatre actifs logistiques en France. Les quatre immeubles industriels couvrent une superficie totale de 137 888 mètres carrés dont 62,1% sont occupés par sept locataires. Chacun des actifs est très accessible, étant tous situés à proximité d'autoroutes principales, et disposant d'excellentes installations de parking pour voitures et camions.

CONOCOPHILLIPS
ConocoPhillips a annoncé une hausse de 7,5% de son dividende trimestriel, à 28,5 cents par action, et une extension de 1,5 à 2 milliards de dollars de son programme de rachats d'actions pour 2018. Ces annonces ont été faites à l'occasion de la publication des résultats du quatrième trimestre, marqués par un retour de ses comptes dans le vert à hauteur de 1,6 milliard de dollars, soit 1,32 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, ConocoPhillips a enregistré un bénéfice par action de 45 cents. Son chiffre d'affaires est ressorti de son côté à 8,7 milliards de dollars, en croissance de 20%

DOWDUPONT
DowDupont, le groupe issu de la fusion entre Dow Chemical et DuPont, a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars grâce à la réforme fiscale aux Etats-Unis. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 0,87 dollar, au-dessus du consensus qui le donnait à 0,67 dollar par action. Le géant américain de la chimie a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 20,1 milliards de dollars, contre un total pro forma de 17,7 milliards un an auparavant. Le marché tablait sur 19,39 milliards.

FACEBOOK
Facebook a réalisé des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre, mais le temps passé sur le réseau a baissé. Le numéro un mondial des réseaux sociaux a réalisé sur cette période un bénéfice net en hausse de 20% de 4,27 milliards de dollars (soit 1,44 dollar par action). La progression du bénéfice net a été limitée par l'enregistrement d'une provision de 2,27 milliards de dollars liée à la réforme fiscale américaine. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 2,21 dollars, dépassant facilement le consensus Reuters s'élevant à 1,95 dollar.

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES
Fiat Chrysler (FCA) va verser des bonus allant de 1 320 à 1 580 euros à ses employés les plus performants, au titre des accords signés avec les syndicats. Ces bonus iront aux employés des usines italiennes de Melfi, Cassino, Sevel, Mirafiori, Venaria et Tolmezzo. Les salariés des usines de Pomigliano et Verrone recevront une gratification supérieure.

LOWE'S
Lowe's prévoit de verser un bonus de 1 000 dollars à plus de 260 000 salariés aux Etats-Unis. D'autre part, le distributeur spécialisé dans le bricolage étend les droits aux congés maternité et de parentalité à respectivement 10 et 2 semaines. Par ailleurs, Lowe's estime à 75 millions de dollars l'impact négatif qu'il intègrera dans ses comptes du quatrième trimestre au titre de la réforme fiscale américaine. Au total, cette charge combinée aux coûts du bonus salarial pèsera à hauteur de 14 cents sur son bénéfice par action au quatrième trimestre.

MEREDITH/TIME
Meredith a finalisé l'acquisition de Time pour 2,8 milliards de dollars. Le groupe de médias a également fait état d'un doublement de son bénéfice net au deuxième trimestre, clos fin décembre, à 159,3 millions de dollars, soit 3,49 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, Meredith a enregistré un bénéfice par action de 1,14 dollar contre un consensus de 89 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe de médias est ressorti pour sa part à 417,7 millions de dollars, en baisse de 5,6%, alors qu'il était attendu à 415,4 millions de dollars.

MICROSOFT
Microsoft a dévoilé hier soir des bénéfices plus élevés que prévu. Au deuxième trimestre, clos fin décembre, le géant de l'informatique a pourtant enregistré une perte nette de 6,3 milliards de dollars représentant 82 cents par action, contre un bénéfice de 6,27 milliards soit 80 cents par action, un an plus tôt. Cette perte s'explique toutefois par la charge de 13,8 milliards de dollars liée à la réforme fiscale aux Etats-Unis. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 96 cents, dépassant de 10 cents le consensus Reuters.

NETFLIX/LIONSGATE
EuropaCorp flambe suite à la publication d'un article de Variety assurant que des discussions sont en cours pour un partenariat avec Netflix. Selon le site de la revue de référence pour le milieu du cinéma, trois pistes de collaboration seraient envisagées : soit EuropaCorp et Luc Besson sont choisis pour réaliser et produire des films qui seraient labellisés "création originale" de Netflix, soit le site de streaming pourrait acquérir tout ou partie du portefeuille de droit de la société française, soit Netflix prendrait une participation au capital d'EuropaCorp.

NORDSTROM
Nordstrom a annoncé la fermeture prochaine de son magasin de Salem, dans l'Oregon (Etats-Unis). Elle impactera 130 personnes. La chaine de magasins a souligné la nécessité d'investir dans sa croissance et a jugé que des investissements dans ce magasin ne seraient pas assez productifs au vu de cette stratégie.

PANDORA MEDIA
Pandora Media a annoncé une restructuration de ses activités destinée à consacrer les ressources au développement de son audience et de la publicité en ligne. Le groupe a également simplifié son organisation, ce qui va se traduire par l'enregistrement immédiat de 45 millions de dollars d'économies annuelles qui seront réinvesties dans "l'ad-tech, le contenu autre que musical et la technologie marketing". Même avec ces réinvestissements, le site de streaming musical prévoit que ses dépenses opérationnelles représenteront un moindre pourcentage de son chiffre d'affaires en 2018 qu'en 2017.

PAYPAL/EBAY
Le spécialiste du paiement en ligne Paypal est attendu en net repli à Wall Street car il ne sera plus la solution de paiement principale d'eBay à partir de la mi-2020. Celle-ci sera alors fournie par Adyen. Au quatrième trimestre, le bénéfice net de Paypal a progressé de 59% à 620 millions de dollars, soit 50 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 55 cents, dépassant le consensus Thomson Reuters s'élevant à 52 cents.

QUALCOMM
Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm a dévoilé des résultats meilleurs que prévu, mais des objectifs décevants. Au premier trimestre, clos fin décembre, le groupe a essuyé une perte nette de 5,95 milliards de dollars, soit 4,03 dollars par action, contre un bénéfice net de 682 millions, ou 46 cents, un an plus tôt. Ses comptes ont été affectés par une charge de 6 milliards de dollars liée à la réforme fiscale aux Etats-Unis et l’amende de 1,2 milliard de dollars infligée par la Commission européenne.

RALPH LAUREN
Ralph Lauren a publié une perte nette de 81,8 millions de dollars au titre de son troisième trimestre clos fin décembre, soit -1 dollar par action, contre un bénéfice de 81,3 millions un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, notamment l'impact de la réforme fiscale, Ralph Lauren a enregistré un bénéfice par action de 2,03 dollars. Le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer de 4% au troisième trimestre pour atteindre 1,64 milliard de dollars. A changes constants, il a baissé de 6% à comparer avec une guidance de 6 à 8% de repli.

TIME WARNER
Time Warner a publié un bénéfice net de 1,38 milliard de dollars au titre de son quatrième trimestre, multiplié par plus de 4 en un an, soit 1,75 dollar par action. En données ajustées, le bénéfice par action du groupe de médias est ressorti à 2,66 dollars contre un consensus FactSet de 1,44 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel de Time Warner, de son côté, a augmenté de 9% à 8,6 milliards de dollars alors que les analystes le voyaient à 8,4 milliards.

UPS
UPS est attendu en baisse à Wall Street malgré la publication de résultats supérieurs aux attentes au titre de son quatrième trimestre. Sur cette période, le groupe de messagerie a renoué avec les bénéfices, à hauteur de 1,1 milliard de dollars, contre une perte de 239 millions un an plus tôt, soit 1,27 dollar par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action d'UPS est ressorti à 1,67 dollar à fin décembre, dépassant de 1 cent le consensus FactSet.








source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/08/2018

La Bourse de New York a fini dans le vert, encouragée par les bonnes performances des grands noms de la cote ainsi que par la reprise du dialogue entre Washington et Pékin.

Publié le 16/08/2018

( EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé nettement dans le vert jeudi, aiguillonnée par les bonnes performances des grands noms de la cote Cisco…

Publié le 16/08/2018

Wall Street, qui décrochait hier soir (-1,23% sur le Nasdaq et -0,54% sur le DJIA) avec les craintes de remontée des taux outre-Atlantique, les...

Publié le 16/08/2018

Les marchés américains accélèrent leurs gains, dans l'espoir que la Chine et les Etats-Unis se dirigent vers la résolution de leur différend commercial. Cet optimisme est alimenté par la…

Publié le 16/08/2018

La cote américaine rebondit dans un marché animé

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Les prévisions décevantes du fabricant américain de semi-conducteurs Applied Materials font des dégâts en Europe. STMicroelectronics perd 1,64% et signe la plus forte baisse du CAC 40 tandis…

Publié le 17/08/2018

Début de séance légèrement haussier à Paris avec un CAC40 qui grignote 0,15% après 30 minutes d'échanges, à 5...

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Nouvelle séance de forte baisse pour le titre

Publié le 17/08/2018

Les activités indonésiennes de LafargeHolcim susciteraient l'intérêt de nombreux acteurs locaux...