En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 929.28 PTS
-0.27 %
4 917.00
-0.43 %
SBF 120 PTS
3 912.90
-0.14 %
DAX PTS
12 736.95
-0.92 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0.37 %
1.182
+0.47 %

Analyse AOF clôture Wall Street - Les marchés à l'arrêt

| AOF | 307 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture Wall Street - Les marchés à l'arrêt
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions américains ont marqué le pas après trois séances consécutives de hausse. Les investisseurs jouent de nouveau la prudence dans un contexte incertain. La propagation de la pandémie s’accélère en Europe et de nouvelles mesures de confinement sont à craindre. Aux Etats-Unis aussi, le Covid continue de sévir. Par ailleurs, les opérateurs attendaient avec intérêt le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden. Le Dow Jones a abandonné 0,48% à 27 452,66 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,29% à 11 085,25 points.

Le cours de Tiffany (-0,21% à 116,455 dollars) n'a guère évolué. Les investisseurs s'attendaient aux arguments dévoilés par LVMH pour faire annuler son rachat du joailler américain auprès de Cour de Justice du Delaware. Hier soir, le numéro un mondial a en effet déposé ses propres conclusions dans le cadre du procès de 4 jours demandé par Tiffany et qui se tiendra début janvier. Sans surprise, le groupe de Bernard Arnault estime qu'une situation significativement défavorable (Material adverse effect) est survenue chez Tiffany, dont l'activité aurait été ravagée par la pandémie.

Les chiffres économiques du jour

L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board est ressorti en septembre à 101,8. Les économistes tablaient sur 89,2 après 86,3 en août.

L'indice S&P/CS Composite des prix des logements des 20 principales agglomérations américaines a progressé de 0,6% en juillet. Les économistes tablaient sur +0,3% après une croissance nulle en juin.

En première estimation, les stocks des grossistes ont progressé de 0,5% en août après le repli de 0,3% enregistré en juillet. 

Le déficit de la balance commerciale est ressorti en août à 82,94 milliards de dollars après un déficit de 80,11 milliards de dollars en juillet.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALPHABET
Après avoir fait de nouvelles concessions, Google serait sur le point d'obtenir le feu vert de la Commission européenne pour racheter Fitbit, affirme Reuters citant des sources proches du dossier. En août dernier, Bruxelles a ouvert une enquête approfondie craignant que l'opération proposée ne renforce encore la position de Google sur les marchés de la publicité en ligne, en accroissant le volume de données déjà important que le groupe américain pourrait utiliser pour personnaliser les publicités qu'elle propose ou qu'elle affiche.

FIAT CHRYSLER
Le gendarme américain de la Bourse (SEC) a annoncé lundi soir que Fiat Chrysler Automobiles (FCA) avait accepté de verser une amende de 9,5 millions de dollars pour mettre fin à des accusations de déclarations trompeuses concernant un audit interne de ses systèmes de contrôle des émissions, datant de 2016.

TIFFANY
Après Tiffany, c'est au tour de LVMH de saisir la justice américaine. Hier soir, le numéro un mondial du luxe a déposé ses conclusions auprès de la Cour de Justice du Delaware dans le cadre du contentieux l'opposant au joailler américain. Le groupe français est confiant dans sa capacité à démontrer que les conditions de réalisation de l'acquisition ne sont pas réunies et que les arguments fallacieux soutenus par Tiffany sont totalement infondés.

WALMART
Selon le quotidien indien Mint, Walmart Inc. serait en pourparlers avec l'industriel Tata Group pour une prise de participation stratégique importante (20 à 25 milliards de dollars, soit 17,08 à 21,35 milliards d'euros) dans le projet de plateforme de commerce en ligne de l'entreprise indienne. Cette plateforme vise à créer un mastodonte de services numériques offrant une large gamme de produits dans l'espace de vente au détail.








source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2020

Les résultats de Fountaine Pajot pour l'exercice clos le 31 août 2020 seront mécaniquement impactés par la baisse d'activité brutale de mars à juin...

Publié le 20/10/2020

Vivendi devrait utiliser la trésorerie pour réduire sa dette financière.., et pour financer un programme significatif de rachats d'actions et des acquisitions.

Publié le 20/10/2020

Goldman Sachs aurait conclu un accord avec le Département américain de Justice et aurait accepté de débourser plus de 2 Mds$ supplémentaires pour solder une affaire qui lui aura coûté plus de 5…

Publié le 20/10/2020

Le groupe Total a déclaré mardi que la société Cray Valley, sa filiale française dans les résines, n'était pas à vendre.

Publié le 20/10/2020

Pharmasimple anticipe au dernier trimestre de 2020 une forte augmentation du nombre de commandes internet...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne