En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 828.61 PTS
-0.52 %
4 823.5
-0.46 %
SBF 120 PTS
3 838.52
-0.50 %
DAX PTS
10 852.83
-0.12 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.133
+0.22 %

Analyse AOF clôture France/Europe - Pas de neuvième de recul pour le CAC 40

| AOF | 525 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture France/Europe - Pas de neuvième de recul pour le CAC 40
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens ont rebondi grâce à des rachats à bon compte et à des résultats américains encourageants. Wal-Mart et Cisco ont bondi grâce à des perspectives plus favorables. Le secteur des télécoms a été en vedette à la Bourse de Paris, Bouygues bénéficiant du relèvement des perspectives de Bouygues Telecom et Iliad étant sanctionné pour ses recrutements décevants dans le fixe. L’indice CAC 40 a clôturé en progression de 0,66% à 5 336,39 points, mettant fin à 8 séances consécutives de repli. L’indice EuroStoxx50 a progressé de 0,54% à 3 564,80 points.

Electrolux (-0,34% à 294 couronnes suédoises) a fait part, à l'occasion d'une journée investisseurs, de sa volonté d'atteindre, sur un cycle économique, une marge d'Ebit d'au moins 6% et une croissance de 4%. D'autre part le groupe suédois d'électroménager a dévoilé ses prévisions 2018 pour ses principaux marchés : la demande devrait croitre de 1 à 2% en Europe après environ 1+ de croissance en 2017. Aux Etats-Unis, les perspectives sont moins favorables avec une hausse anticipée de 2 à 3% contre 3 à 4% en 2017. La croissance devrait en revanche accélérer, entre 3 et 5%, en Amérique latine l'année prochaine.

Bouygues, en s'appréciant de 5,17% à 43,035 euros, a dominé le marché parisien et retrouve son plus haut niveau depuis août 2008. Le groupe de BTP, de médias et de télécoms a, pour la deuxième fois de l'année, relevé sa prévision de marge pour sa filiale Télécoms, qui, au troisième trimestre, s'est une nouvelle fois affirmée comme le moteur de la surperformance du groupe. Pour 2017, Bouygues Telecom table désormais sur une marge d'Ebitda de 26 à 27%, soit un à deux points de plus que la précédente estimation qui la donnait légèrement supérieure à 25%.

Second plus fort repli de l'indice SBF 120, Sodexo a reculé de 1,84% à 103,90 euros après avoir dévoilé une perspective 2017/2018 (exercice entamé début septembre) jugée décevante, notamment au niveau de sa rentabilité. L'appréciation de cette dernière doit toutefois être adaptée à la nouvelle présentation voulue par le groupe, qui a introduit dans son compte de résultats un "résultat d'exploitation" et une "marge d'exploitation".


Les chiffres macroéconomiques du jour

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 1,4% en octobre 2017, contre 1,5% en septembre, a annoncé Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne, selon une estimation définitive. Il est conforme aux attentes et, un an auparavant, il était de 0,5%. Le taux d’inflation annuel de l’Union européenne s’est établi à 1,7% en octobre 2017, contre 1,8% en septembre. Un an auparavant, il était de 0,5%.

Aux Etats-Unis, la production industrielle a bondi de 0,9% en octobre. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,5% après +0,3% en septembre. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 77% en octobre. Les économistes tablaient sur 76%, comme en septembre.

Aux Etats-Unis, l'indice Philly Fed, qui mesure l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie, est ressorti en novembre à 18,9. Les économistes tablaient sur 24,6 après 27,9 en octobre.

L'indice NAHB, qui mesure la confiance des professionnels du secteur de l'immobilier, s'est établi à 70 en novembre contre 68 en octobre, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient stable.

Vers 17h45, l'euro cote 1,1772 dollar, s'effritant de 0,01%.











source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…

Publié le 17/12/2018

SMCPSMCP est pour le moins malmené en matinée à Paris, en retrait de près de 10% à 13,4 euros...

Publié le 17/12/2018

Le choix de l'indépendance...

Publié le 17/12/2018

Désormais plus forte baisse de l’indice SBF 120, Ingenico Group chute de 6,24% à 53,80 euros après avoir décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont il a fait l'objet en vue…