En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 420.75 PTS
+0.76 %
5 417.0
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 348.13
+0.69 %
DAX PTS
12 409.41
+0.63 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.152
+0.29 %

Analyse AOF clôture France/Europe - Les taux longs jouent un mauvais tour aux actions

| AOF | 365 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture France/Europe - Les taux longs jouent un mauvais tour aux actions
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont reculé pour la deuxième journée d’affilée, pénalisés par la hausse des taux à long terme américains. Le dix ans américain évolue désormais au-dessus des 2,7%, son niveau le plus élevé depuis près de 4 ans. La repli inattendu de l'inflation allemande a aussi pesé via le secteur financier. La BCE devrait être plus prudente que certains ne l'anticipent pour resserrer sa politique monétaire. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,83% à 5 475,07 points et l’EuroStoxx50 a cédé 0,92% à 3 609,37 points.

En Europe , SAP a perdu 1,97% à 90,28 euros; le groupe ayant annoncé des résultats trimestriels décevants, mais aussi qu’il anticipait une expansion de sa marge opérationnelle cette année. L’autre information du jour est l'acquisition de Callidus Software pour 2,4 milliards de dollars, sa plus importante opération de croissance externe depuis 2014. L’éditeur de logiciels professionnels se renforce ainsi dans la gestion de la relation clients. Le groupe allemand a proposé 36 dollars par action, soit une prime de 10% par rapport au cours de clôture d’hier.

A Paris, Elis a cédé 2,84% à 18,47 euros après l'annonce d'un nouveau tassement de sa croissance organique au quatrième trimestre. Cette dernière a atteint 2,2%, sur le périmètre historique du groupe, après 2,3% au troisième trimestre et 2,5% sur les six premiers mois de l'exercice. LCM tablait sur 1,7% de croissance organique, Morgan Stanley sur 2,4% et Oddo BHF sur 2,5%. Elis a notamment vu sa croissance ralentir en France, à 1,2%, du fait notamment d'une base de comparaison difficile dans l’hôtellerie en fin d'année.

Visiatis a chuté de 13,11% à 40,75 euros en raison d'une croissance interne décevante de 2% au quatrième trimestre. Le titre de l'éditeur et intégrateur de solutions logicielles perd désormais 10% depuis le 1er janvier, mais son cours a plus que doublé au cours des 12 derniers mois, d'où l'ampleur de la sanction boursière du jour. Sur les trois derniers mois de l'année, Visiativ a enregistré une croissance totale de 14% à 47,1 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice des prix IPCH, qui permet la comparaison entre les pays européens, a progressé de 1,4% en rythme annuel en janvier en Allemagne, ressortant sous le consensus Reuters s'élevant à +1,6%.

La croissance économique française a atteint 1,9% en 2017, selon l'Insee, en nette accélération après +1,1% en 2016. Sur le seul quatrième trimestre, elle a atteint 0,6%.

En France, les dépenses de consommation des ménages ont baissé de 1,2% en décembre, annonce l'Insee, alors que le consensus les donnait en progression de 0,3%. L'estimation de novembre a été rehaussée de +2,2% à +3%.

Au cours du quatrième trimestre 2017, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,6% tant dans la zone euro que dans l'Union européenne par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Au cours du troisième trimestre 2017, le PIB avait progressé de 0,7% (révisé de 0,6%) dans les deux zones.

L’indice du climat des affaires en zone euro a reculé de 0,06 point à 1,54 point en janvier, ressortant sous le consensus Reuters s’élevant à 1,69 point. L’indice du sentiment économique a pour sa part reculé de 0,6 point à 114,7 points, s’inscrivant également sous les attentes : 116,3 points.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur publié par le Conference Board est ressorti à 125,4 en janvier. Il était de 123,1 en décembre (révisé de 122,1) et le consensus Briefing.com le donnait à 124.

L'indice S&P Case-Shiller, qui mesure les prix immobiliers dans les 20 plus importantes agglomérations américaines, a augmenté de 6,4% en novembre, conformément au consensus de Briefing.com. Il avait augmenté de 6,3% (révisé de 6,4%) au mois d'octobre.

Vers 17h40, l'euro cote 1,22384 dollar, en recul de 0,05%.






source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Les marchés européens progressent désormais après un début de séance en léger repli. Ils avaient été initialement pénalisés par le recul du dollar contre l’euro après les nouvelles…

Publié le 21/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2212106/862349.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 21/08/2018

BHP Billiton (-1,03% à 1628,20 pence) affiche la plus forte baisse de l’indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des…

Publié le 21/08/2018

Le groupe recevra 11,6 M$ à titre de réparation

Publié le 21/08/2018

Renault (-0,33% à 72,56 euros) accuse le plus lourd repli du CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre…