5 390.63 PTS
-1.10 %
5 411.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 323.31
-1.01 %
DAX PTS
12 677.97
-1.22 %
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
-0.32 %
Nikkei PTS
22 278.48
-

Analyse AOF clôture France/Europe - Les investisseurs freinent des quatre fers avant le G7

| AOF | 257 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture France/Europe - Les investisseurs freinent des quatre fers avant le G7
Credits  ShutterStock.com


Les investisseurs ont joué la prudence en ce jeudi qui marque le début du sommet du G7 au Canada. Entre un Donald Trump prêt à aller "au combat" sur le commerce et un front Macron-Trudeau qui veut le convaincre de renoncer à ses projets protectionnistes, le sommet des dirigeants des sept plus grandes puissances de la planète promet d'être tendu. Ces considérations ont précipité le recul d'indices déjà alourdis par l'appréciation de l'euro dans le sillage des taux. Le CAC 40 a terminé en repli de 0,17%, à 5 448,36 points, tandis que l'EuroStoxx 50 a cédé 0,03% à 3 459,77 points.

Au contraire des banques françaises, allemandes et même espagnoles, les établissements bancaires italiens se replient. Unicredit a perdu 1,96% à 13,91 euros et Intesa Sanpaolo 1,11% à 2,457 euros. Credit Suisse a réduit ses prévisions de résultat et ses objectifs de cours sur les valeurs bancaires italiennes afin de prendre en compte un possible ralentissement économique du fait d'un programme gouvernemental non viable d'un point de vue financier. L'intermédiaire craint que les actions des nouveaux dirigeants n'entraînent un abaissement de note de crédit de l'Italie et de ses banques.

Remy Cointreau a perdu 4,78% à 121,4 euros malgré des résultats annuels et perspectives du meilleur tonneau. Les investisseurs ont choisi la sobriété face à l'ivresse du titre. Ce dernier a atteint mardi un sommet à 131,30 euros, en progression de près de 5% depuis le début de l'année après un bond de 42,6% en 2017. S'offrir une action du groupe charentais, c'est accepter de payer un multiple des bénéfices (plus de 35 fois l'an prochain), 40% plus élevé que celui des alcooliers comparables, comme Pernod Ricard ou Diageo. Une addition jugée trop lourde ce matin.

Kering a lâché 4,14% à 478,7 euros, soit à quelques euros de son sommet de 504,2 euros atteint mardi. Le numéro deux mondial du luxe organise aujourd'hui à Florence une réunion investisseurs consacrée à sa marque phare Gucci (60% du résultat opérationnel courant du groupe). Le groupe français ne manque pas d'ambition. A moyen terme, il vise pour l'enseigne florentine un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros, contre 6,2 milliards en 2017. Une telle progression implique un taux de croissance deux fois supérieur à celui du marché.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le déficit commercial français s'est stabilisé à 5 milliards d'euros en avril, ont annoncé les Douanes. Les exportations tricolores ont accéléré leur progression, à 3% en avril après +1,2% en mars, grâce au rebond des livraisons d'Airbus et de la vente de satellites. "En retrait au premier trimestre suite au pic de décembre 2017, les livraisons retrouvent en avril un niveau conforme à leur tendance de long terme", précisent les Douanes.

Eurostat a confirmé que la croissance du premier trimestre en zone euro a atteint 0,4% par rapport à la période précédent et 2,5% en rythme annuel. Elle était de 0,7% et 2,8% au quatrième trimestre 2017.

En Allemagne, les commandes à l'industrie ont baissé de 2,5% en avril sur un mois et de 0,1% en rythme annuel. Le consensus Reuters était à +0,8% d'un mois sur l'autre. En mars, elles avaient baissé de 1,1% (révisé de -0,9%) sur un mois mais avaient augmenté de 2,9% sur un an.

Aux Etats-unis, 222 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées durant la semaine close le 2 juin. Le consensus tablait sur 225 000 après 223 000 (chiffre révisé de 221 000) la semaine précédente.

A la clôture, l'euro cote 1,1823 dollar, en hausse de 0,4%.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Le prix de souscription des actions nouvelles est de 5,1 euros par action...

Publié le 19/06/2018

verture aux Etats-Unis ABID vise 5,55 euros par action...

Publié le 19/06/2018

Le produit net de l'augmentation de capital permettra de financer une partie de l'acquisition d'un portefeuille de 14 hôtels...

Publié le 19/06/2018

U10 va être transféré sur Euronext Growth...

Publié le 19/06/2018

Plan mondial d'actionnariat salarié 'Link 2018'...