Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 782.65 PTS
-0.82 %
5 841.00
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 567.73
-0.85 %
DAX PTS
13 920.69
-0.97 %
Dow Jones PTS
31 496.30
+1.85 %
12 668.51
+1.64 %
1.191
+0.03 %

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 flanche de 2% vendredi et de 2,9% sur la semaine

| AOF | 623 | 5 par 1 internautes
Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 flanche de 2% vendredi et de 2,9% sur la semaine
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont creusé leurs pertes en fin de séance dans le sillage de Wall Street. Dans un contexte de pandémie de Covid-19 faisant toujours rage et d'une insuffisance d'offre de vaccins, les investisseurs ont été confrontés à un nouveau moteur de la volatilité sur les marchés : les investisseurs particuliers américains. A Paris, les investisseurs ont salué les bons résultats de Kaufman & Broad. L'indice CAC 40 a perdu 2,02% à 5 399,21 points, portant ses pertes sur la semaine à 2,9%. L'EuroStoxx50 a reculé de 1,93% à 3 488,56 points.

A l’image de Volkswagen et BMW, Daimler (+1,11 % à 58,23 euros) a dévoilé des résultats préliminaires bien meilleurs que prévu au titre de son exercice 2020. Le constructeur automobile allemand a en effet nettement dépassé les attentes moyennes des analystes sur toute une série d’indicateurs. Il en va ainsi pour l’Ebit qui ressort à 6,60 milliards d’euros l’an dernier, contre un consensus (cité par la compagnie) de 5,24 milliards d’euros et 4,3 milliards d’euros en 2019. Idem pour l’Ebit ajusté qui s’établit à 8,64 milliards d’euros, alors que le marché visait 7,12 milliards d’euros.


A Paris, JCDecaux a finalement cédé 0,19% à 16,06 euros, au lendemain de la publication d'un chiffre d’affaires annuel moins mauvais que prévu. Celui-ci est ressorti en baisse de 40,6 % sur un an à 2,31 milliards d'euros (dont -38,1% en organique), dans un contexte marqué par la crise du Covid-19. Cela inclut, au quatrième trimestre, une décroissance organique de 33,9% pour un chiffre d'affaires de 695,1 millions d'euros, alors qu'Oddo BHF attendait -39,6% et que le consensus des analystes visait -37%.

Plus forte hausse de l'indice SBF 120, le titre Kaufman & Broad a gagné 7,22% à 37,85 euros. Au titre de 2020, le promoteur immobilier a réalisé un résultat opérationnel courant de 80,1 millions d'euros, à comparer à 143,4 millions d'euros en 2019. Le taux d'Ebit s'élève à 6,9 % contre 9,7 % en 2019. Le chiffre d'affaires global a reculé de 21% à 1,163 milliard d'euros. Le promoteur immobilier visait un Ebit proche de 6 % et un chiffre d'affaires d'environ 1 milliard d'euros, deux objectifs nettement dépassés.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au quatrième trimestre 2020, le produit intérieur brut (PIB) en France recule à nouveau : –1,3 % après +18,5 % au troisième trimestre 2020. La perte d'activité ce trimestre est marquée par le confinement en vigueur de fin octobre jusqu'à mi-décembre et par les couvre-feux mis en place au cours des mois d'octobre et décembre, a commenté l'Insee.

Le PIB allemand a progressé de 0,1% au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre, a annoncé Destatis, l'Office fédéral des statistiques. Il a reculé de 2,9% en rythme annuel en données brutes et de 3,9% en données corrigées des variations saisonnières. Le consensus Reuters s'élevait à respectivement une stabilité d'un trimestre sur l'autre et un recul de 3,4% en rythme annuel en données brutes. Sur l'ensemble de l'année, l'économie allemande s'est contractée de 5%, soit sa plus mauvaise performance depuis la crise financière.

L'Allemagne a enregistré une baisse inattendue du nombre de demandeurs d'empois en janvier, a annoncé l'Office fédéral du travail. Il a reculé de 41 000 en données corrigées des variations saisonnières, à 2,279 millions. Le consensus Reuters était de + 6000. Le taux de chômage est resté stable à 6%.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs mesuré par l'Université du Michigan est ressorti à 79 contre 79,2 en première estimation après 80,7 en décembre.


Les promesses de ventes de logements ont reculé de 0,3% en décembre. Le consensus tablait sur un repli de 0,1% après -2,5% en novembre.


L'indice des prix à la consommation des ménages (ou PCE price index) a augmenté en décembre de 0,4% sur un mois, et de 1,3% sur un an, après respectivement 0% et +1,1% en novembre. Hors prix de l'énergie et autres postes fortement volatils, le "core PCE price index" a crû de 0,3% sur un mois et de 1,5% sur un an, alors que le marché attendait +0,1% et +1,3% respectivement. En novembre, il était resté stable sur un mois et en hausse de 1,4% sur un an.


Les revenus des ménages américains ont progressé de 0,6% en décembre sur un mois, bien au-dessus des attentes du marché d'une hausse de 0,1%. Ils avaient reculé de 1,3% (chiffre révisé de -1,1% en novembre). De l'autre côté, leurs dépenses ont un peu reculé de 0,2%, soit moins fortement que le consensus qui anticipait un repli de 0,4%. En novembre, ces dernières étaient en repli de 0,7% (chiffre révisé de -0,4%).


Vers 12h00, l'euro gagne 0,15% à 1,2137 dollar.





source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/03/2021

Les Etats-Unis et l’Union Européenne se sont mis d’accord afin de suspendre pendant quatre mois les surtaxes imposées dans le cadre du conflit de longue haleine opposant Airbus et Boeing sur…

Publié le 05/03/2021

Les Etats-Unis et l’Union Européenne se sont mis d’accord afin de suspendre pendant quatre mois les surtaxes imposées dans le cadre du conflit de longue haleine opposant Airbus et Boeing sur…

Publié le 05/03/2021

Pernod Ricard annonce la signature d'un accord en vue de l'acquisition d'une participation majoritaire dans La Hechicera, marque de rhum colombien...

Publié le 05/03/2021

Pernod Ricard a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire dans La Hechicera, marque de rhum colombien ultra-premium lancée en 2012. " La…

Publié le 05/03/2021

Airbus a fait le point vendredi soir sur son activité commerciale du mois de février 2021. Ainsi, le groupe aéronautique a livré 32 avions commerciaux le mois dernier à 20 clients. En parallèle,…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne