En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.131
+0.02 %

Analyse AOF clôture France/Europe - La réunion de la Fed en ligne de mire, les investisseurs temporisent

| AOF | 323 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture France/Europe - La réunion de la Fed en ligne de mire, les investisseurs temporisent
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont clôturé proches de l’équilibre ce mardi, mais dans le rouge, les investisseurs limitant leur prise de risque à l’approche de la réunion de politique monétaire de la Fed. L’effet favorable du sommet de Singapour s’est vite dissipé, malgré l’accord trouvé entre Donald Trump et Kim Jong-un sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. L'indice Zew décevant en Allemagne, et l’approche de la réunion de la Fed ont incité les opérateurs à la prudence. Au son de la cloche, l’indice CAC 40 a cédé 0,38% à 5 453,37 points et l’Eurostoxx 50 -0,15% à 3 474,84 points.



HeidelbergCement a laissé les investisseurs sur leur faim avec sa "vision 2020" dévoilée ce matin à l'occasion d'un Capital Markets Day. En hausse en début de séance, le titre du cimentier allemand a finalement cédé 0,23% à 78,58 euros, dans un marché qui est proche de l'équilibre. Le point d'achoppement pourrait se trouver dans la prévision de croissance annuelle de l'Ebitda d'HeidelbergCement à l'horizon 2020 : environ 5%. Non seulement elle serait en ralentissement par rapport à 2017 (+6%) mais elle assombrit en plus la guidance 2018 d'une croissance organique comprise entre 5 et 10%.


Casino a gagné 1,76% à 33,50 euros et s'octroie un répit bienvenu après s'être stabilisé hier à son plus bas niveau depuis 1996. Le distributeur a donc répondu aux craintes qui ont refait surface ces derniers jours concernant l'évolution de son bilan et de son endettement, en annonçant un programme de cession d'actifs de 1,5 milliard d'euros. La moitié sera réalisée cette année et l'autre moitié début 2019. Il devrait porter en grande partie sur les murs des magasins dont le groupe est propriétaire en France, un patrimoine estimé à 3,9 milliards d'euros.

Carrefour (+3,13% à 15,50 euros) bénéficie de son partenariat stratégique signé avec l'américain Google. L'accord se base sur trois piliers : le déploiement de l'offre Carrefour sur une nouvelle interface du site de Google Shopping et sur l'Assistant Google en France, la création d'un Lab Carrefour-Google et l'accélération de la digitalisation du groupe Carrefour. Google apportera ses compétences technologiques et ses outils autour de l'intelligence artificielle, du Cloud, et des nouvelles interfaces telles que l'Assistant Google. Carrefour amènera son expertise produits et son savoir-faire dans les domaines de la logistique et de la vente.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France,  au premier trimestre, 48 800 postes salariés ont été créés. Ce nombre a augmenté de 0,2% par rapport aux trois mois précédents, indique l'Insee. La croissance de l'emploi salarié dans l'Hexagone s'est donc ralentie en début d'année puisque le nombre de créations avait progressé de 0,4% (révisé d'une première estimation à +0,3%) au quatrième trimestre 2017.

En Allemagne, l'indice Zew du sentiment des investisseurs allemands sur les perspectives économiques est ressorti à -16,1 en juin, à comparer avec un consensus Reuters de -14. L’indice s'était inscrit à -8,2 en mai.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation "core", c'est-à-dire hors énergie et alimentaire, ont progressé de 0,2% en mai. Les économistes tablaient également sur une hausse de 0,2% après +0,2% en avril. Sur un an, les prix ont grimpé de 2,2% contre un consensus de +2,2% après 2,5% en avril.

Vers 17h40, l'euro cote 1,1795 dollar, en progression de 0,10%.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...