En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 822.36 PTS
+1.69 %
4 816.0
+1.72 %
SBF 120 PTS
3 834.03
+1.71 %
DAX PTS
10 821.79
+1.88 %
Dowjones PTS
24 552.95
+0.53 %
6 745.74
+0.94 %
1.132
-0.28 %

Analyse AOF clôture France/Europe - L'Italie a gâché la fin de la semaine

| AOF | 432 | Aucun vote sur cette news
Analyse AOF clôture France/Europe - L'Italie a gâché la fin de la semaine
Credits  ShutterStock.com


Les marchés actions européens ont terminé en net repli aujourd'hui, pénalisés par le retour du risque italien. Le gouvernement populiste transalpin a en effet pris les investisseurs de cours en annonçant un objectif de déficit public 2019 bien plus élevé qu'attendu. Il devrait représenter 2,4% du PIB, soit trois fois plus que celui visé par l'ancien gouvernement. Ce relâchement de la disciplinaire budgétaire a fait ressurgir des inquiétudes sur le caractère soutenable de la dette publique de Rome. Le CAC 40 a cédé 0,85% à 5 493,49 points. L'Euro Stoxx a abandonné aujourd'hui 1,39%.



EasyJet a reculé de 0,87% à 1 314 pence. Si la compagnie aérienne à bas coûts a fait des commentaires favorables sur sa rentabilité annuelle, les perspectives pour 2019 s’annoncent plus délicates. Du côté des satisfactions, easyJet a annoncé que son bénéfice avant impôts annuel se situera dans le haut de sa fourchette de prévisions. Ainsi, la compagnie aérienne vise un bénéfice imposable compris entre 570 et 580 millions de livres pour son exercice 2017/2018 qui s’achèvera fin septembre.

Après avoir chuté de 37,8% hier, le concepteur d'un injecteur sans aiguille Crossject a abandonné 3,2% à 1,694 euro aujourd'hui. Les investisseurs continuent de sanctionner des résultats semestriels dégradés, le nouveau décalage du calendrier d'approbation sur l'ensemble du pipeline et les incertitudes concernant l'avenir de Zenao Midazolam, un traitement d'urgence en cas de crise d'épilepsie sur le marché américain. Ce matin, Kepler Cheuvreux a abaissé son objectif de cours sur le titre de 4,3 à 2 euros tout en réitérant sa recommandation Conserver.

Le secteur de la publicité a été mal orienté ce vendredi. Publicis a perdu 0,69%, Vivendi et WPP reculent respectivement de 1,47% et 1,96%. Une baisse qui s'explique en partie par la publication d'un article dans le Wall Street Journal, indiquant que le Parquet de Manhattan avait décidé d'ouvrir une enquête sur les pratiques d'achats d'espaces dans l'industrie publicitaire. L'article, qui s'appuie sur une enquête mandatée en 2016 par l'Association of National Advertisers (ANA), vise notamment Havas.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 2,1% en rythme annuel en septembre 2018, contre 2% en août selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Les économistes tablaient sur 2,1%.


Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 100,1 pour le mois de septembre dans sa version définitive. Le consensus et la première estimation le donnaient à 100,8. En août, l'indice de confiance du consommateur avait atteint 96,2.

Aux Etats-Unis, l'indice définitif des directeurs d'achat pour la région de Chicago est ressorti à 60,4 en septembre après 63,6 en août et un consensus Reuters s'élevant à 62,5.

Aux Etats-Unis, l'indice PCE, qui mesure l'évolution des prix à la consommation, a grimpé de 0,1% en août, conformément aux attentes après une hausse de 0,1% en juillet. L'indice PCE Core (hors pétrole et alimentation) est resté stable en aout. Le consensus tablait sur une hausse de 0,1% après + 0,2% en juillet.

Le revenu des ménages a progressé, comme en juillet de 0,3%, alors que le consensus le donnait à + 0,4%. Les dépenses des ménages sont en hausse de 0,3%, conformément aux attentes après + 0,4% en juillet.

Ce soir, l'euro recule de 0,15% à 1,1622 dollar.






source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Article 223-16 du Règlement Généralde l'Autorité des Marchés…

Publié le 11/12/2018

CGI Finance, filiale du groupe Société Générale et n°1 des financeurs indépendants en concession automobile, a pris une participation minoritaire au capital de Reezocar, start-up française…

Publié le 11/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 11/12/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, Vallourec rebondit de 7,4% à 1,94 euro, et efface ainsi ses pertes du début de semaine...

Publié le 11/12/2018

A l'occasion de l'inauguration du Train 3 du projet de Yamal LNG en présence du Premier ministre de la Russie Dmitri Medvedev, Total annonce le début des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL)…