En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 419.94 PTS
+0.75 %
5 414.5
+0.70 %
SBF 120 PTS
4 346.68
+0.66 %
DAX PTS
12 377.57
+0.38 %
Dowjones PTS
25 830.19
+0.28 %
7 411.86
+0.55 %
1.152
+0.32 %

AllianzGI prévoit une position plutôt agressive des banques centrales sur l'inflation

| AOF | 152 | Aucun vote sur cette news
AllianzGI prévoit une position plutôt agressive des banques centrales sur l'inflation
Credits  ShutterStock.com


AllianzGI reste dans le camp des gérants qui estiment que la Fed va faire plus que ce que prévoit le marché en termes de politique monétaire. "En 2018 l'action de la Fed semble bien balisée, les interrogations portent sur 2019 et surtout 2020. Le marché anticipe 3,5 hausses à venir en 2018, 2 en 2019 et aucune en 2020", précise le gestionnaire d'actifs. "C'est une source de fragilité pour la courbe des taux américaine", met en garde Franck Dixmier, Directeur des gestions obligataires d'AllianzGI.

Ce dernier souligne que la Fed est sur le point d'avoir atteint ses deux objectifs fondamentaux, à savoir le plein emploi et la stabilité des prix. La première case est d'ores et déjà cochée et l'inflation PCE "core" devrait atteindre la cible de 2% dans les tout prochains mois. "C'est validé !, assure Franck Dixmier. Les pressions sur les salaires s'affirment, de nombreuses entreprises font état de difficultés à recruter, et l'inflation va être soutenue par un effet de base sur le pétrole."

En zone euro, la problématique de l'inflation est également de mise puisqu'AllianzGI la voit passer cet été au-dessus de la cible de 2% fixée par la BCE. L'une des raisons est que l'effet déflationniste de l'euro fort enregistré en 2017 va s'atténuer. Pour Franck Dixmier, l'affaire est donc quasiment entendue : "La BCE annoncera sans doute la fin de son QE en août ou en septembre dernier délai. Nous attendons une première hausse de taux au second semestre."

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

    Laurent-Perrier Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 22.594.271,80 euros Siège Social : 32, avenue de Champagne 51150…

Publié le 21/08/2018

         SOITEC ET MBDA REPRENNENT LES ACTIFS DE DOLPHIN INTEGRATION   Ambition commune de faire de Dolphin Integration un fournisseur de référence de composants…

Publié le 21/08/2018

Toll Brothers s'enflamme de 11% à 38,6$ dans un volume épais ce mardi à Wall Street...

Publié le 21/08/2018

Recovery de longue haleine

Publié le 21/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2212106/862349.pdf Information réglementaire Ce…