Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 830.95 PTS
+0.84 %
5 825.00
+0.77 %
SBF 120 PTS
4 604.88
+0.81 %
DAX PTS
14 107.96
+1.35 %
Dow Jones PTS
31 496.30
+1.85 %
12 668.51
+0. %
1.186
-0.37 %

Trois questions à Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy "Nous ne croyons pas en la généralisation du télétravail"

| AOF | 151 | Aucun vote sur cette news
Trois questions à Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy "Nous ne croyons pas en la généralisation du télétravail"
Credits  ShutterStock.com


Malgré les circonstances, les SCPI ont bien résisté en 2020. Alors que l'année qui débute s'annonce tout aussi mouvementée, Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy, rappelle que la diversification reste le meilleur moyen d'optimiser son rendement en limitant les risques.

Quel bilan tirez-vous de 2020 ?

En 2020, les SCPI, ont, une nouvelle fois tenu leurs promesses dans un environnement pourtant difficile. Les dividendes sont restées élevés. Notre SCPI historique, Immorente, a dégagé un rendement de 4,42%, soit en très légère baisse par rapport à 2019 (+4,6%). Efimmo 1 a également très bien résisté avec un rendement de 4,8% contre 4,97% un an plus tôt. L'an dernier, le marché de l'immobilier a finalement bien fonctionné. Les SCPI sont parvenues à récupérer la plupart de leurs loyers grâce au dialogue quasi quotidien avec les locataires et au soutien apporté par le gouvernement aux entreprises fragilisées par la crise sanitaire. Les SCPI qui détiennent des actifs bien placés, comme dans les cœurs des métropoles dynamiques ont mieux résisté. A cet égard, la crise actuelle rappelle à quel point l'emplacement est une demeure la règle fondamentale et première dans l'immobilier.

La crise sanitaire ne risque-t-elle pas de modifier en profondeur le marché de l'immobilier de bureau ?

Aujourd'hui, nous sommes dans l'émotion et dresser des prévisions pour les années à venir apparaît ambitieux. Cependant, je peux, d'ores et déjà vous dire que nous ne croyons pas en la généralisation du télétravail. Certes, l'organisation des entreprises va évoluer en proposant deux à trois jours par semaine de travail à distance, mais cela ne réduira pas de moitié le besoin de bureaux ! Plus probablement, les sociétés vont modifier la manière dont elles appréhendent l'espace, et ce comme c'est déjà le cas depuis 60 ans, avec des bureaux plus vastes, des salles de réunion plus aérées, des lieux d'échange et de détente,…etc. De plus, les Français ne semblent plus si emballés que cela par le télétravail. L'expérience leur a montré les limites du concept.

Quels conseils pour l'année en cours ?

Si les perspectives demeurent incertaines pour 2021 qui devrait pourtant afficher une reprise, le leitmotiv reste quant à lui, plus que jamais la diversification géographique pour consolider la performance. Chez Sofidy nous investissons dans les grandes métropoles dynamiques régionales comme Lyon, Bordeaux, Nantes, Rennes , Toulouse, etc. Et en investissant les centres-villes, on se procure une très bonne visibilité sur les loyers. Cette stratégie se décline également à l'échelle internationale. Par exemple, nous venons d'acquérir deux immeubles idéalement situés à Londres. D'un point de vue sectoriel, le tourisme est dans la tourmente, mais peut-être est-il temps de se repositionner avec prudence. Nous sommes un peu méfiants vis-à-vis de la santé. Les bénéfices des opérateurs d'Ehpad pourraient été pénalisés par la pandémie. A plus long terme, la mortalité observée dans ces établissements devrait conduire beaucoup de familles à se détourner de ces établissements. Au-delà, la France croule sous les déficits et n'a malheureusement pas assez de revenus pour financer la santé. En revanche, la logistique devrait continuer à avoir le vent en poupe. Nous privilégions la petite logistique, c'est-à-dire les petits entrepôts dans les grandes métropoles, et les " drive piétons " installés dans les centres-villes.

Propos recueillis par Pierre-Jean Lepagnot

source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/03/2021

Le constructeur au losange est dopé ce lundi par une note de la Deutsche Bank qui a porté sa cible sur Renault de 25 à 40 euros avec un avis à...

Publié le 08/03/2021

CGG grimpe de 3,5% ce lundi à 1,156 euro, alors que Barclays a revalorisé le dossier de 1,1 à 1,3 euro en restant à 'pondération en ligne' sur le...

Publié le 08/03/2021

Les pilotes d'un Boeing 737 MAX d’American Airlines ont arrêté vendredi en urgence un des moteurs de l'appareil en raison d'un possible problème mécanique. L’appareil, qui devait relier Miami…

Publié le 08/03/2021

Quadient se négocie de retour sous les 20 euros ce lundi, en recul de 0,5%...

Publié le 08/03/2021

Mais les fonds propres doivent être reconstitués...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne