5 526.51 PTS
+0.00 %
5 533.5
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 420.31
-
DAX PTS
13 434.45
-
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 785.58
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

State Street fait état d'une légère baisse de confiance dans une issue positive du Brexit

| AOF | 67 | Aucun vote sur cette news
State Street fait état d'une légère baisse de confiance dans une issue positive du Brexit
Credits  ShutterStock.com


State Street a publié les derniers résultats de son indice Brexometer, un sondage effectué chaque trimestre auprès des investisseurs institutionnels afin d'évaluer leur sentiment sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. Au quatrième trimestre 2017, l'étude indique une légère baisse de la confiance, 40% des participants affichant un sentiment positif sur les perspectives à moyen terme (trois à cinq ans) de la croissance économique mondiale, soit un recul de 7% par rapport à l'étude effectuée au premier trimestre 2017.

Par ailleurs, plus d'un tiers d'entre eux (36%) estiment que les investisseurs institutionnels ne modifieront pas leur niveau de risque d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années, soit une progression de 10 % par rapport au troisième trimestre 2017.

La majorité des investisseurs institutionnels (82%) pensent désormais que le Brexit aura un impact sur le modèle opérationnel gouvernant leur activité, contre 72% au troisième trimestre 2017, ajoute State Street.

De plus, 60% des investisseurs institutionnels n'attendent aucun changement dans leur allocation, soit une hausse de 7% par rapport au troisième trimestre, 22 % des répondants (soit plus d'un participant sur cinq) estiment que le Brexit aura un impact considérable sur leurs modèles opérationnels, contre 17 % au troisième trimestre. Un participant sur neuf (12%) exprime son incertitude quant aux changements à apporter à ses positions sur les actifs du Royaume-Uni dans les six prochains mois, soit une hausse de 8% par rapport à l'étude effectuée au deuxième trimestre.

Enfin, 27 % des participants pensent que les investisseurs institutionnels réduiront leur niveau de risque d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années, soit une baisse de 9 % par rapport au troisième trimestre.

"Le temps continue de s'écouler inexorablement pour le Brexit, mais les marchés financiers et ses acteurs n'affichent guère de preuve probante quant à leur volonté d'écarter le plus sombre des scénarios. Nos mesures indiquent que la majorité des investisseurs ne prévoit toujours pas de modifier ses positions sur les actifs du Royaume-Uni dans l'immédiat. Cette situation n'a pas évolué même si les marchés s'attendent à ce que la Banque d'Angleterre mette fin à sa position de prudence pour augmenter son taux directeur ce mois-ci, et même si la sous-évaluation de la livre sterling a diminué de moitié au cours du trimestre", a commenté Michael Metcalfe, directeur de la stratégie Global Macro chez State Street Global Markets.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

  FMIDecaux remporte le contrat exclusif du mobilier urbain publicitaire pour 20 ans avec le Yangon City Development Committee      Paris, le 22 janvier 2018 - FMIDecaux,…

Publié le 22/01/2018

La directrice générale restera en poste, mais sans les pleins pouvoirs, a annoncé Bruno Le Maire ce weekend...

Publié le 22/01/2018

Selon le 'WSJ', l'annonce pourrait avoir lieu ce matin...

Publié le 22/01/2018

La hausse du titre favorise un règlement amiable, selon Paul Schuler...

Publié le 22/01/2018

Le créateur rentre au bercail, après avoir marqué Dior Homme de son empreinte...

CONTENUS SPONSORISÉS