En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 325.55 PTS
-0.87 %
5 324.00
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 275.13
-0.81 %
DAX PTS
12 547.25
-1.17 %
Dowjones PTS
24 513.87
-0.58 %
7 262.66
-0.25 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

SERGE FERRARI pénalisé par la hausse des matières premieres au premier semestre

| AOF | 169 | Aucun vote sur cette news
SERGE FERRARI pénalisé par la hausse des matières premieres au premier semestre
Credits  ShutterStock.com


Serge Ferrari a accusé une baisse de 42% de son bénéfice net semestriel à 2,548 millions d'euros, pénalisé par la hausse des coûts des matières premières et des charges de réorganisation. Sur les six premiers mois de l'exercice, le résultat opérationnel courant du fabricant et distributeur de matériaux composites souples innovants est ressorti à 3,961 millions, en repli de 46%. L’Ebitda ajusté s’élève à 9,2 millions d’euros et 10,3% du chiffre d’affaires (11,2% du chiffre d’affaires à périmètre constant).

Le chiffre d'affaires progresse de 4,7% à 89,3 millions, notamment grâce aux bonnes performances des sociétés acquises au cours des derniers mois (Giofex Group, Ferramat et Milton). Leur contribution nette au chiffre d'affaires consolidé s'établit à 7,0 millions d'euros sur la période pour un Ebit de 0,1 million d'euros.

L'accélération des ventes annoncée au second semestre 2017 devrait être visible à compter du quatrième trimestre du fait notamment d'un décalage de plusieurs grands projets.

Désormais doté d'une organisation commerciale renforcée au niveau international, Serge Ferrari poursuit la mise en œuvre de son plan SF2020 combinant croissance organique et acquisitions.


LEXIQUE
EBITDA
L'EBITDA (Earnings Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) est un concept anglo-saxon, proche conceptuellement de l'EBE français : Excédent Brut d'Exploitation. Il désigne le solde entre les produits et les charges d'exploitation, mais ne prend pas en compte les amortissements et les provisions.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Scor Investment Partners, société de gestion du groupe Scor, a participé à la mise en place d'un financement Unitranche de 18 millions d'euros pour le groupe FH Ortho, société spécialisée dans…

Publié le 21/06/2018

Ces contrats sont conclus avec Fisher-Price, Alliance Carton Nature, Total Spring, Groupe SEB...

Publié le 21/06/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/06/2018

PSA annonce la mise en place d’une quatrième équipe de production sur le site de Rennes, à compter de décembre 2018. Ainsi, le constructeur automobile recrutera 350 personnes, dont 50 en CDI…

Publié le 21/06/2018

Michelin a déjà investi plus de 50 millions d'euros dans 9 fonds de capital-risque en Europe, en Amérique du Nord et en Chine...