En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 486.22 PTS
-0.14 %
5 474.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 391.46
-0.13 %
DAX PTS
12 396.65
-0.28 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.00 %
7 531.07
+0.00 %
1.175
+0.02 %

SAFRAN : la Commission européenne autorise le rachat de ZODIAC sans condition

| AOF | 323 | Aucun vote sur cette news
SAFRAN : la Commission européenne autorise le rachat de ZODIAC sans condition
Credits Kiev victor  ShutterStock.com


La Commission européenne a autorisé sans conditions, en application du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d'acquisition de Zodiac Aerospace par Safran, deux fournisseurs mondiaux d'équipements aéronautiques. Elle est parvenue à la conclusion que l'opération ne poserait pas de problèmes de concurrence sur les marchés en cause.

Safran et Zodiac exercent toutes deux des activités à l'échelle mondiale dans le secteur des équipements aéronautiques. La Commission a mené une vaste enquête concernant les marchés sur lesquelles elles sont présentes. Les deux entreprises fournissent des systèmes électriques pour avions. La Commission n'a toutefois relevé aucun problème de concurrence grave : en effet, l'accroissement des parts de marché résultant de l'opération est très limité et l'entité issue de l'opération restera confrontée à une vive concurrence de la part des autres fournisseurs en place.

Sur les marchés sur lesquels les entreprises parties à la concentration exercent des activités à différentes étapes de la chaîne d'approvisionnement, par exemple en tant que fournisseurs de trains d'atterrissage et de systèmes de câblage ou d'éléments connexes, la Commission a constaté que l'entité issue de la concentration n'aurait pas la capacité et/ou la tentation d'évincer des tiers, notamment parce qu'il subsisterait, en tout état de cause, d'autres fournisseurs et clients.

En ce qui concerne la réunion des portefeuilles de produits des entreprises et d'éventuels effets préjudiciables pour la concurrence liés au fait que l'entité issue de la concentration pourrait évincer des concurrents proposant une gamme de produits plus restreinte, la Commission a constaté que la nouvelle entité n'aurait pas la capacité et/ou la tentation d'exclure des concurrents en liant ou en groupant la fourniture de différents systèmes et équipements.

Au vu de ce qui précède, la Commission est donc parvenue à la conclusion que l'opération envisagée ne poserait de problèmes de concurrence sur aucun des marchés en cause.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Nouvelle marque annoncée

Publié le 24/09/2018

Coca-Cola a acquis l'une des marques françaises emblématiques des années 80, Tropico auprès de la famille Folliet. Avec cette boisson aux fruits créée en 1982 et qui réalise un chiffre…

Publié le 24/09/2018

La perte nette s'est creusée mais les investisseurs guettent surtout la décision américaine...

Publié le 24/09/2018

Avec deux levées de fonds successives