En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 084.00
-1.17 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 294.73
-1.60 %
7 103.64
-2.40 %
1.146
-0.32 %

REGENERON et SANOFI vont accroitre d'1 milliard de dollars leurs investissements dans le cemiplimab

| AOF | 228 | Aucun vote sur cette news
REGENERON et SANOFI vont accroitre d'1 milliard de dollars leurs investissements dans le cemiplimab
Credits 360b  ShutterStock.com


Regeneron et Sanofi s'apprêtent à intensifier et à augmenter leurs investissements dans le développement clinique de l'anticorps anti-PD-1 (récepteur-1 de mort cellulaire programmée) cemiplimab en oncologie, ainsi que de l'anticorps dupilumab dans le traitement des maladies allergique de type 2. Les deux laboratoires pharmaceutiques vont donc porter à 1,64 milliard de dollars leurs investissements dans le développement clinique du cemiplimab - soit environ un milliard de dollars de plus que ne le prévoyait l'accord initial de 2015 -, qu'elles continueront de financer à parts égales.

Les deux entreprises vont maintenir leurs investissements dans les autres programmes d'immuno-oncologie conformément aux dispositions de l'accord de recherche et développement qui les lie dans ce domaine. L'anticorps expérimental cemiplimab est actuellement étudié en monothérapie et en association avec d'autres modalités thérapeutiques dans le traitement de plusieurs cancers, comme les cancers avancés de la peau, le cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules, le cancer du col et les lymphomes. Des études dans d'autres indications devraient par ailleurs débuter en 2018.

Sanofi et Regeneron prévoient de soumettre des demandes d'autorisation de mise sur le marché pour le cemiplimab dans le traitement du carcinome épidermoïde cutanée avancé, aux États-Unis et dans l'Union européenne, dans le courant du premier semestre de 2018.

Les investissements supplémentaires dont bénéficiera le programme de développement du dupilumab permettront pour leur part d'accélérer le lancement des nouvelles études prévues dans la bronchopneumopathie chronique obstructive, l'allergie aux arachides et aux graminées, ainsi que chez des patients présentant plusieurs maladies allergiques.

Ces indications s'ajoutent à celles faisant partie du programme de développement clinique du dupilumab en cours dans la dermatite atopique et l'asthme de l'enfant, l’œsophagite à éosinophiles et la polypose nasale. Dupixent (dupilumab) est approuvé dans le traitement de la dermatite atopique, modérée à sévère, de l'adulte aux États-Unis et dans l'Union européenne et une demande supplémentaire de licence de produit biologique dans le traitement de l'asthme persistant non contrôlé des patients à partir de 12 ans a été soumise au quatrième trimestre de 2017.

Ces investissements supplémentaires permettront également d'intensifier le développement de REGN3500, un anticorps anti-IL-33, qui devrait prochainement faire l'objet d'études dans le traitement de la dermatite atopique, de l'asthme et de la bronchopneumopathie chronique obstructive. L'augmentation des fonds alloués au développement du dupilumab et de REGN3500 sera opérée conformément à l'accord de collaboration et de licence qui lie les deux entreprises en vue du développement d'anticorps thérapeutiques.

Regeneron a accepté d'accorder une dérogation limitée à la "clause d'incessibilité" prévue dans le pacte intitulé "Amended and Restated Investor Agreement" que les deux entreprises ont conclu, de sorte que Sanofi pourra vendre un faible pourcentage des actions ordinaires de Regeneron en sa possession pour financer une partie de la hausse des investissements consentis aux programmes de développement du cemiplimab et du dupilumab.

Cette dérogation permettra à Sanofi de vendre à Regeneron, dans le cadre d'opérations privées, jusqu'à 1,4 million d'actions ordinaires de Regeneron, au total, jusqu'à la fin de 2020, soit 6 % environ des 23,9 millions d'actions ordinaires de Regeneron que détient actuellement Sanofi. Au 20 octobre 2017, le nombre d'actions de Regeneron en circulation s'élevait à 107,4 millions. Si Regeneron décide de ne pas racheter ces actions, Sanofi sera alors autorisée à les vendre sur le marché public, sous réserve de certaines limites de volume et de délai.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

L'objet de cette joint-venture est de développer et commercialiser une plateforme phygitale communautaire...

Publié le 18/10/2018

                                                                   Communiqué de…

Publié le 18/10/2018

Des entrepreneurs investisseurs pour les entrepreneursUn club de Business Angels créé par des entrepreneurs et dirigeants d'entreprises,...

Publié le 18/10/2018

Quantum Genomics poursuit le déploiement de son plan stratégique à 3 ans "BAPAIs Fast Growth"...

Publié le 18/10/2018

Au 30 juin 2018, les produits opérationnels de Sensorion, essentiellement le crédit d'impôt recherche, s'élevaient à 1,3 millions d'euros, soit +18...